Karnevale Avenue

blblbl


 

 Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Marc Orehn
KARNEVALE AVENUE

♦ Messages : 37
♦ Messages RP : 27
♦ Inscription le : 04/07/2012
♠ Humeur : Concentrée
♠ Emploi : Agent de sécurité du Jackpot
♠ Karnevale : Inconnu

MessageSujet: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   Mer 15 Aoû - 10:49

Finalement, il n'avait rien fait le jour-là. Il se retrouvait coincé. Non seulement il avait perdu le peu d'avance qu'il avait sur le camp ennemi, mais en plus il avait été percé à jour. L'autre fille connaissait son intérêt pour l'affaire, et elle avait peut-être déjà tout raconté à la petite serveuse du Midnight. L'effet de surprise était sûrement perdu, et elles devaient l'attendre de pied ferme. Alors que faire ? Il ne comptait pour rien au monde laisser l'affront envers son gang impuni. Elles allaient payer et voir qui étaient les patrons dans cette ville. Pour s'être attaquées à eux, il n'y avait aucun doute qu'elles étaient du côté d'Artémys. Après tout, c'étaient bien des femmes.

Il avait traîné un peu dans les ruelles, essayant malgré tout sa chance de retomber sur la fugitive au détour d'un croisement, mais elle n'était pas folle et était peut-être déjà partie se cacher, ou avait-elle même quitté la ville ?

Il rentra chez lui en début de soirée, se tritura l'esprit puis finit par se coucher. Il n'aimait pas beaucoup voir qu'il maîtrisait si peu la situation. Sans doute qu'il allait falloir qu'il passe au Midnight... Il aurait vraiment voulu régler leur compte aux deux oiselles séparément, pour se défouler de tout son saoul. Bref, il décida de voir comment les événements allaient tourner dans les jours qui suivaient.

Cependant, rien ne bougea. C'était le calme plat, et il n'aimait pas ça. Qu'est-ce qu'elles pouvaient bien manigancer ? Il se conforta alors dans l'idée de se rendre directement au Midnight sans attendre davantage. Au diable l'autre fille, il allait s'occuper d'elle un autre jour, mais il devait au moins régler un duel avec l'autre, aux compétences de combat reconnues de tous. Marc obtint d'un collègue qu'il le remplaçât au poste la nuit-ci, en lui promettant qu'il le lui revaudrait, et emprunta le chemin du célèbre square.

Il entra dans le bâtiment, et s'assit dans un coin du bar, isolé par rapport à la fête, cherchant du regard l'objet de sa venue, puis la fixant intensément jusqu'à ce qu'elle le remarque.

Elle était toute souriante, même euphorique, elle se fondait parfaitement dans l'ambiance de la boîte, elle semblait même être une incarnation humaine du bâtiment, pleine d'énergie, prévenante envers tous les clients, et visiblement très appréciée. Aemilia F. O'Aodhan. Une véritable starlette de la cité.

Cette petite, elle ne perdait assurément rien pour attendre.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aemilia F. O'Aodhan
KARNEVALE AVENUE

♦ Messages : 242
♦ Messages RP : 98
♦ Inscription le : 27/04/2012
♠ Humeur : Excellente: pourquoi changer les bonnes habitudes ?^^
♠ Emploi : Directrice du Midnight Club
♠ Karnevale : Super ouie super ouie tralala! ^^

MessageSujet: Re: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   Mer 15 Aoû - 21:00

La boite vrombissait. Comme tous les soirs depuis sa création, les trois quarts de la ville s’y étaient donné rendez-vous pour des heures de pur délire entre alcool et pas de danse confus, frénétiques, endiablés. Cela hurlait sur la piste, cela piaillait devant un set de cartes, cela roucoulait sous les escaliers et gémissait déjà entre les draps d’une blancheur immaculée des étages alors que la soirée ne faisait que débuter. Une soirée somme toute normale animée par la douzaine de maids aux sourires enjôleurs qui évoluaient dans la salle avec grâce, aux petits soins pour leurs clients, leur apportant aussi vite que possible les boissons requises, les conseillant quant aux divers cocktails disponibles, acceptant de bon cœur de leur tenir compagnie un moment avant de s’élancer dans leurs bras sur la piste puis de poursuivre leur tournée tout sourire à moins de céder à leurs cajoleries et de gouter aux délices d’une nuit épanouie…

Et comme tous les soirs où elle était de service, Lia étonnait, détonnait, explosait de joie et de malice, tantôt à donner son point de vue à grand renfort d’ironie mordante et d’éclats de rire sur telle ou telle personne, Tantôt à entrainer dans son sillage ses admirateurs favoris afin de se défouler sur le dancing, enchainant salsas, sambas, swings. Le tout sans jamais sourciller, sans jamais afficher une mine dépitée. Toujours aimable, toujours radieuse, toujours aussi déchainée. Une vraie tigresse bondissant affamée sur tout ce qu’elle pouvait trouver, se remplissant la panse en l’espace de quelques secondes avant de repartir à la recherche de sang frais. On l’admirait pour son enthousiasme. On la chérissait pour sa capacité à entretenir ses hôtes avec entrain. On l’adorait pour le travail qu’elle fournissait. Elle le savait. Et le rendait au centuple.

Cette nuit-là, plus que d’ordinaire, elle s’acquittait de ses tâches comme elle ne l’avait jamais fait. Comme s’il s’agissait de sa dernière soirée dans ce local. Comme si elle s’apprêtait à partir pour l’abattoir. Vivre, à fond, au maximum. Profiter de chaque instant, chaque parole, chaque note de musique qui s’emparait de votre être vous donnant des ailes. Le Mid tournait une page de sa vie. Sans que l’on sût s’il y avait à la page suivante une quelconque chance de survie. C’était angoissant. C’était fascinant. Cela foutait la pétoche à tous. Cela l’emballait comme pas possible. Elle mourrait d’envie de jouer avec le diable, de savoir ce que contenait cette nouvelle page. Et en même temps, elle craignait d’être extrêmement déçue. La nouvelle de la désaffection de Roxanne s’était répandue dans la ville ainsi qu’une trainée de poudre et jamais la tension n’avait été aussi intense au sein de l’équipe du Mid. L’on attendait. Quoi ? L’on ne savait. Mais une chose était certaine : l’on devait continuer pour le moment à aller de l’avant. Comme d’habitude.

« Et si tu la prenais, la direction du Mid ? »


Elle n’avait cessé d’y songer. De retourner ces mots dans tous les sens possibles et inimaginables. C’était stupide. Si stupide. Alors pourquoi n’avait-elle pas refusé bon sang ? Pourquoi avait-elle sorti ce ‘’je ne sais pas’’ totalement idiot qui autorisait toutes les spéculations ? La direction du Mid….Certes, on lui avait souvent fait remarqué qu’elle était de celles qui prenaient rapidement la tête des opérations sans stresser. Qu’en plus de fournir un boulot remarquable elle était une excellente camarade, pleine de vie et d’imagination appréciée de ses collègues. Et qu’on pouvait toujours compter sur elle s’il y avait un problème. Mais de là à prendre tant de responsabilités, à avoir à gérer un local de cette envergure ! L’entreprise lui semblait faramineuse. Et elle ne s’était jamais sentie aussi faible et indécise.

Et aussi, pourquoi diable se sentait-elle observée de tous côtés ? Elle n’avait pas marqué sur son front ‘’sauveuse de l’humanité’’ quand même ! Tentant tant bien que mal de ne pas céder à l’irritation qui menaçait de s’échapper de son être, elle se lança une fois de plus sur la piste dans les bras de son cavalier, tourbillonnant des minutes durant en mêlant sa voix cristalline aux hurlements euphoriques alentour. Tout. Tout son répertoire y passa. Rien à faire. Quelque chose ne tournait pas rond. On la fixait. On la surveillait. D’où cela pouvait-il bien provenir ?

Tintement de verre contre la surface vernis du bar. Tintement sec. Boisson que l’on venait de toucher du bout des lèvres comme s’il s’agissait d’un poison mortel. Au fond. Dans un coin. A gauche. Main d’homme à coup sûr. Et d’homme peu enclin aux plaisanteries.

Lentement, sa tête se tourna. Son esprit se vida.
« Ben alors Lia ? Qu’est ce qui t’arrive ?
-Continuez sans moi je vous prie. Je n’en aurai pas pour longtemps… »

Et sans ajouter un mot de plus, elle se dirigea vers l’individu tout de noir vêtu dont le regard froid ne cessait de la dévisager, la colère croissant à mesure que les secondes s’égrenaient. Adolf. Adolf. Un membre de cette fichue clique. Sur son propre territoire.

Elle s’arrêta pile en face de lui. Sans un mot. Sans détourner son regard de braise du sien. Observation mutuelle de fauves avant de s’engager dans un duel à mort à l’issue incertaine. Peur ? Elle n’éprouvait pas une once de peur. Ni d’affolement. Elle était calme. Si calme. Et par la même occasion rongée de courroux, de dégout. Et de dédain.

Sourire. Air serein. « Que peut donc bien vouloir un membre du gang Adolf à une maid du célèbre Midnight à cette heure tardive? »

Le ton était courtois mais sec. L’allure déterminée. Le duel pouvait commencer.










merci à Ed pour la signature <3
Merci à Lyall pour l'avatar!!

[21:58:47] Aemilia F. O'Aodhan a été kické par Caleb L. Vega => michant neko!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marc Orehn
KARNEVALE AVENUE

♦ Messages : 37
♦ Messages RP : 27
♦ Inscription le : 04/07/2012
♠ Humeur : Concentrée
♠ Emploi : Agent de sécurité du Jackpot
♠ Karnevale : Inconnu

MessageSujet: Re: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   Jeu 16 Aoû - 18:16

Le contraste entre l'attitude de la jeune serveuse avant et après avoir repéré le représentant d'Adolf fut intéressant à constater, son insouciance alors qu'elle virevoltait d'un bout à l'autre de la salle s'était changée en un air très sérieux, elle avait à présent toute une prestance, se tenant droite, le regard sévère, elle se trouvait digne de sa réputation de combattante confirmée. Pour autant, Marc n'était pas déstabilisé le moins du monde, alors qu'elle marchait vers lui d'un pas tranquille et décidé. Il s'y était attendu, car ce n'était pas la gamine écervelée qu'il voulait, mais bien la bien la jeune femme à la poigne de fer légendaire.

« Eh bien, quel enthousiasme. Est-ce avec une telle froideur que vous traitez les clients ? »

Il reposa son verre à une certaine distance de lui, verre auquel il n'avait même pas touché, verre qui n'avait servi que de prétexte pour se poser sans attirer l'attention. Pas question d'ingérer de l'alcool à un pareil instant, n'est-ce pas.

« Ce que je vous veux ? C'est une très bonne question. Je l'ignore moi-même, mais si vous voulez, vous pouvez toujours faire une petite danse pour moi, vous qui êtes si douée. Pour une petite pièce. Qu'en dites-vous ? »

Il s'amusait beaucoup à son petit jeu vocal, mais il ne comptait pas pour autant s'éterniser ici. Le bruit de la musique assourdissante qui résonnait inlassablement dans les locaux, mêlée aux cris déchaînés de la foule de fêtards qui regretteraient sans doute leur nuit de folies le lendemain, commençait à sérieusement lui percer les tympans et obstruait les voies de sa réflexion, au point qu'il s'entendait à peine penser et que c'était assez inconfortable lorsqu'on se livrait à un tel exercice.

Il replanta ses yeux de pierre dans ce brasier ardent qui se tenait face à lui, et coupa cours aux petites plaisanteries :

« Plus sérieusement, chère amie, vous devez sans doute déjà connaître la raison qui m'amène ici n'est-ce pas ? Ou peut-être souhaiteriez vous que je vous rafraîchisse la mémoire ? Je dois vous féliciter, vous devez être très compétente en la matière pour avoir remporté cette bataille, mais allez, sérieusement, vous ne pensiez tout de même pas vous en tirer aussi facilement ? »

Il s'interrompit le temps de laisser deux gamines parcourir l'allée qui les bordait, et reprit lorsqu'il se jugea à bonne distance :

« Une jolie jeune fille comme vous, gâcher son énergie en s'aventurant dans des terrains inconnus, c'est fort dommage ne pensez-vous pas ? Il est toujours fort regrettable de devoir s'en prendre à une femme, mais vous comprendrez bien que je ne puisse pas laisser un tel comportement avoir lieu en toute impunité... »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aemilia F. O'Aodhan
KARNEVALE AVENUE

♦ Messages : 242
♦ Messages RP : 98
♦ Inscription le : 27/04/2012
♠ Humeur : Excellente: pourquoi changer les bonnes habitudes ?^^
♠ Emploi : Directrice du Midnight Club
♠ Karnevale : Super ouie super ouie tralala! ^^

MessageSujet: Re: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   Sam 1 Sep - 22:52

Un léger sourire carnassier se dessina sur ses lèvres fines. Il se moquait d’elle. Et prenait visiblement un malin plaisir à la provoquer. De l’adolfien tout craché. Aurait-elle pu s’attendre à autre chose de la part d’un des représentants de ce clan de machos qui ne cessait de l’irriter depuis une année tant en embêtant les karnevaliennes qu’en outrageant le staff du Mid ? Non. Evidemment. Il était là pour régler des comptes avec elle, non prendre gentiment une tasse de thé accompagnée de cookies fumants tout en papotant joyeusement….

Elle éclata d’un petit rire amusé avant de lui rétorquer ainsi qu’elle avait l’habitude de le faire avec ses habitués sans jamais le perdre un seul instant du regard, de ce regard flamboyant qui savait se muer en mur de glace sitôt qu’elle le jugeait nécessaire : « L’offre me parait fort alléchante, mais…comment dire….Ah oui ! Comme c’est regrettable ! Je n’ai pas pour principe de me trémousser et pour une malheureuse piécette et selon le bon vouloir de ma clientèle ! Tout sur un plateau d’argent….Avouez que ce serait bien trop facile de la sorte !, elle ponctua sa phrase d’un air faussement désolé pour ensuite continuer le plus innocemment du monde, mais un mal ne vient jamais sans un bien : il y en aura plus pour vos gentilles petites catins, qui je suis sure, vous feront voir monts et merveilles en un clin d’œil ! »

Oh oui qu’il n’aimait pas cela. Oh oui qu’il détestait qu’une jeune femme, qui plus est une maid lui parle sur ce ton, fière, intraitable, ingérable ainsi que le cours d’eau d’une rivière n’en faisant qu’à sa tête au grand dam de l’homme, désireux de le maitriser, de le plier à sa volonté. Elle le lisait sur ses traits. Le percevait dans ses prunelles sombres. Le captait à sa façon agacée de tenir son verre. Qu’avait-il cru ? Qu’il se trouvait en présence d’un bisounours ? Il avait tenu à débuter les hostilités. Pour des raisons qui ne lui étaient pas du tout inconnues. A présent, qu’il en assume les conséquences. Une chose était certaine : il était très mal tombé, le coco.

Son ton d’ailleurs se fit brusquement plus dur. « Plus sérieusement, chère amie, vous devez sans doute déjà connaître la raison qui m'amène ici n'est-ce pas ? Ou peut-être souhaiteriez-vous que je vous rafraîchisse la mémoire ? Je dois vous féliciter, vous devez être très compétente en la matière pour avoir remporté cette bataille, mais allez, sérieusement, vous ne pensiez tout de même pas vous en tirer aussi facilement ? »

Le dj entamait à présent un morceau des plus connus que la foule se faisait d’avance un plaisir à reprendre en cœur sur la piste. « Une jolie jeune fille comme vous, gâcher son énergie en s'aventurant dans des terrains inconnus, c'est fort dommage ne pensez-vous pas ? Il est toujours fort regrettable de devoir s'en prendre à une femme, mais vous comprendrez bien que je ne puisse pas laisser un tel comportement avoir lieu en toute impunité... »

Elle aurait adoré lui rire au nez avant de le corriger ainsi qu’elle l’avait fait avec ses comparses un mois et demi auparavant. Cependant les murmures inquiets de ses collègues les plus jeunes la forcèrent à garder son calme. Une erreur. Une seule erreur et le Mid partait en fumée. Et Roxanne ne serait plus là pour réparer les dégâts et les protéger. Plus jamais. Le Mid. Leur maison. Leur gagne-pain. Leur vie.

« Et si tu la prenais, la direction du Mid ? »


Elle lui sourit de plus belle, la rage au ventre, le cœur en lambeaux. « Huuum…..voyons voir……..aah si : l’incident de l’autre fois ! Mais oui ! Bien sûr ! Comment aurais-je pu oublier un tel évènement qui de surcroit, a fait la une de Karnevale ? Elle poursuivit malicieusement, percevant de plus en plus de chuchotements convergent dans sa direction, figurez-vous que je commençais à perdre patience à force d’attendre : un mois et demi sans réaction...seriez-vous à court de personnel ? Pour un établissement comme le vôtre, voilà qui serait fort fâcheux !»

Son minois redevint d’une traite sérieux. Son ton, glacial. « Que le casino Adolf prospère et entre en compétition avec le Mid, nous voulons bien. Cela fait partie du jeu. Qu’il nous fasse de l’ombre nous convient aussi. Mais que ses membres s’en prennent tant aux karnevaliennes qu’au staff du Mid, en insultant qui plus est sa directrice, cela dépasse les limites. Pour qui vous prenez vous ? Pour les maitres de cette ville ? Je l’ai dit et le répète : Karnevale est libre. A tous. Et nous karnevaliennes, ne sommes ni putes, ni soumises. Et quiconque outrepasse ces limites ne mérite aucune indulgence, ne vous en déplaise à vous autres, adolfiens… »










merci à Ed pour la signature <3
Merci à Lyall pour l'avatar!!

[21:58:47] Aemilia F. O'Aodhan a été kické par Caleb L. Vega => michant neko!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marc Orehn
KARNEVALE AVENUE

♦ Messages : 37
♦ Messages RP : 27
♦ Inscription le : 04/07/2012
♠ Humeur : Concentrée
♠ Emploi : Agent de sécurité du Jackpot
♠ Karnevale : Inconnu

MessageSujet: Re: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   Dim 2 Sep - 19:49

Il la laissait parler, la mignonne, perçant de sa voix ferme la cacophonie qui se déchaînait dans le bâtiment tout entier. Alors qu'il se concentrait sur elle, l'apocalypse auditive perdait progressivement de son intensité. L'abstraction fonctionnait.

Il la laissait parler, débitant pleine de malice ses tirades merveilleusement piquantes. Cette minette, il n'en avait jamais douté, ne se laissait pas faire. Il la haïssait, de tout son être, et s'imaginait déjà les traitements qu'il pourrait lui faire subir pour la faire retourner dans le rang, la remettre à cette place de serveuse qu'elle était, avec tout ce qui allait de pair. Il sentait déjà la souffrance, la douleur et les supplications alors qu'il materait allègrement cette âme de rébellion.

Il refrénait les expressions qui désiraient envahir son visage, il serrait sa main contre le verre intact de son contenu, il retenait ses épaules de frémir, et envoyait le maximum de son énergie à soutenir ce regard tantôt ardent, tantôt arctique, le soutenant de ce gris des aiguilles par lesquels il transpercerait son être en son entier, de cette main de fer impitoyable, de la main du clan des Adolfs.

Il n'y aurait aucune rédemption.

Sa frénésie intérieure était si peu perceptible dans le capharnaüm du Midnight, des signes d'une subtilité telle que seule sa charmante compagne pouvait déceler. Compagne toujours impassible, ne laissant rien transparaître sinon l'altitude avec laquelle elle s'employait à le prendre. Qu'elle fasse, qu'elle fasse, qu'elle profite de ces instants où ils se battaient à armes égales. Il savait lui aussi savourer cet instant. Il avait rarement autant souhaité la mort de quelqu'un, et il était ravi de s'être trouvé un adversaire de sa taille, la victoire, inéluctable, n'en serait que d'une satisfaction plus intense.

Peu à peu, alors qu'elle achevait sa délicieuse réplique, d'autres voix se découpaient de l'atmosphère festive, c'étaient d'autres petites serveuses, dans l'absolu toutes aussi charmantes, mais présentant un intérêt psychologique tellement moindre.

« Tout bien à point qui sait attendre, chère amie. Et votre petite plaidoirie me touche au plus haut point, je suis presque sincère. Bien, maintenant que les présentations sont faites, et que vous conviendrez que nous avons un léger différend à régler, il nous faudrait convenir d'un lieu et d'une heure pour ce faire, ne pensez-vous pas ? Enfin, nous allons laisser ce choix à cette demoiselle, puisque je suis pour ma part déjà tout préparé. C'était l'objet de ma venue. »

Des semaines qu'il était fin prêt, cuit à point pour rétablir l'honneur de la grande famille.
Sa victoire ne faisait aucun doute, mais il voulait un vrai combat, contre cette fière combattante émérite, il n'était pas question de gâcher cette opportunité en la prenant de cours en plein service, ce ne serait pas correct.

Leur petite entrevue allait être... artistique.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aemilia F. O'Aodhan
KARNEVALE AVENUE

♦ Messages : 242
♦ Messages RP : 98
♦ Inscription le : 27/04/2012
♠ Humeur : Excellente: pourquoi changer les bonnes habitudes ?^^
♠ Emploi : Directrice du Midnight Club
♠ Karnevale : Super ouie super ouie tralala! ^^

MessageSujet: Re: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   Mer 5 Sep - 16:28

Il tenait à l’écraser. Elle tenait à le déchiqueter. Il tenait à lui faire payer son audace. Non pas simplement pour venger les côtes cassées et les dents broyées de ses collègues. Mais surtout son honneur, l’honneur de tout son clan. Cet honneur si magnifiquement bafoué un mois plus tôt par ses soins. Elle mourrait d’envie de lui clouer le bec et de lui arracher les yeux. Pour elle. Et surtout pour le Mid, ce local qui lui avait tant apporté ces dernières années. Pour ses collègues qu’elle chérissait.

« Très bien. »

Sourire. Continuer à sourire le plus naturellement possible tout en débarrassant la table de ce verre inutile. Tout en réfléchissant à vitesse grand v, les oreilles sifflant telles des locomotives, mises à mal par la ronde des murmures inquiets, des cris de délire, des chuchotements intéressés par la scène. Plus question de petits échauffements matinaux avec des sous-fifres sans saveur. Il représentait une menace. Une grande menace. Qu’on devait, non, qu’elle devait mater rapidement avant qu’elle ne prenne des proportions démesurées.

« Demain, neuf heures près du grand rocher à la plage me semble satisfaisant. »

Tintements enjoués de verres sur l’étagère. Elle sourit de plus belle, la tête haute, les épaules droites. Jack approuvait ses actes. L’encourageait dans sa démarche. Lui faisait confiance. Comme on fait confiance à un chef.

Un chef…..

« Vous pouvez évidemment apporter des armes si cela vous dit. Je n’y vois aucun inconvénient, tant que le duel se passe à la loyale. »

Oui. Elle pouvait le faire. Elle en était capable. De lui coller une dégelée. De défendre ses couleurs.
De surtout reprendre le Midnight Club. Même si elle savait que cela n’allait pas être de la tarte, même si elle devinait qu’il lui faudrait plancher comme une forcenée et qu’elle allait en baver. Elle ferait de son mieux. Comme elle l’avait toujours fait jusqu’à présent.

« Sur ce, je vous souhaite une excellente fin de soirée mon ami en espérant vous voir frais et dispo demain matin : la lune est si belle ce soir. Il serait dommage de ne pas en profiter…
»

Elle lui tourna alors le dos dignement, se frayant entre deux éclats de rire gracieux un chemin sur le dancing floor avant d’entamer une salsa endiablée avec ses clients.

« Alors ma jolie ? Tout va comme tu veux ? S’enquit le blondinet aux œillades charmeuses qui n’attendit pas pour emboiter ses pas, frétillant d’impatience à l’idée de la prendre bientôt dans ses bras.
-Mais mon chou : cela va toujours comme la sublissime Lia le veut, voyons ! Et si nous accélérions le rythme maintenant ? Attentions, un deux trois ! Go !»

Une page se tournait. Une autre s’ouvrait. Définitivement.

(voilà! Te laisse conclure avant de faire comme on a dit!)










merci à Ed pour la signature <3
Merci à Lyall pour l'avatar!!

[21:58:47] Aemilia F. O'Aodhan a été kické par Caleb L. Vega => michant neko!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marc Orehn
KARNEVALE AVENUE

♦ Messages : 37
♦ Messages RP : 27
♦ Inscription le : 04/07/2012
♠ Humeur : Concentrée
♠ Emploi : Agent de sécurité du Jackpot
♠ Karnevale : Inconnu

MessageSujet: Re: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   Sam 8 Sep - 15:28

Voilà une affaire rondement menée. Il était venu pour mettre en place un duel, elle n'avait pas fait d'histoires. Rendez-vous dans quelques heures loin des regards, parfait. Elle pouvait bien continuer à jouer la gamine forte, la gamine courageuse, plus rien n'avait d'importance car ils régleraient tout ça aux poings. Peut-être que cette leçon allait permettre à cette petite de bien comprendre qui elle était en ce monde. C'était le but de départ, mais Marc ne pouvait s'empêcher de songer au potentiel de défouloir que cette fille portait en elle.

Tout devoir accompli, il se levait pour partir sans se retourner, et ne l'écoutait plus. Ah si, une dernière chose :

"Prends toutes les armes blanches que tu veux."

Lui n'en aurait pas besoin.

Cette précision établie, il se fraya un passage dans la masse informe de fêtards, qu'il traversa tel une ombre, pour s'extirper de ce bâtiment sordide. Direction le Jackpot, pour annoncer à son collègue qu'il devrait le remplacer toute la nuit, et qu'il le lui rendrait en prenant son service de toute la nuit suivante. Mais maintenant, dormir.

Il ne laisserait pas le sommeil gâcher une si belle action.
Il n'y aurait pas d'échec.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il fait beau aujourd'hui [Aemilia] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: ♬ Boite de Nuit le « Midnight »-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit