Karnevale Avenue

blblbl


 

 [Event] Easier Said Than Killed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maître du Jeu
MJ

♦ Messages : 70
♦ Messages RP : 63
♦ Inscription le : 22/04/2012

MessageSujet: [Event] Easier Said Than Killed   Ven 20 Juil - 16:10

C’est officiel. Ils sont là, ces infâmes malfrats que tout le monde redoutait. Pendant quelques instants, les passagers ont senti de violentes secousses, un grand vacarme, des coups de canon qui retentissent et n’en finissent plus. Malgré tous les mérites vantés de ce fabuleux navire, ils ont réussi à rejoindre le pont du bateau et ont mis une pagaille monstre que l’équipage ne parvient pas à gérer. Certains sont restés sur le pont du bateau et affrontent l’assaillant, jouant au héros, d’autres sont partis se cacher et prient pour que les pirates, qui sont en surnombre, dont quelques infiltrés parmi les passagers, ne les trouvent pas…

  • Vous avez été embarqués dans cette galère contre votre gré… mais vous avez découvert la présence de certaines personnes importantes sur ce bateau, dont le terrible maître de l’ARK et vous ne tenez pas à ce que ces types vous tombent dessus ; sinon, vous êtes dans la merde, même si vous réussissez à vous échapper ! Que faire ? Vous êtes parvenus jusqu’aux cuisines du bateau, immenses et bien garnies, et vous rencontrez quelques pauvres clampins qui se trouvaient là par hasard. Des pirates ? Non, certainement pas, mais eux par contre, ils risquent bientôt de remarquer votre absence sur le devant de la scène, et c’est pas sûr qu’ils apprécient.

Les pirates sont partout, ils ont envahi le navire. Il vous sera difficile d’échapper à leur vigilance et leur surnombre risque de vous donner du fil à retordre. Bon courage !

Ordre de passage : Caleb - Sandra - Alecto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Event] Easier Said Than Killed   Sam 21 Juil - 15:11

Si Caleb avait trouvé le voyage jusqu'au navire de plaisance mouvementé, ce n'était rien comparé au chaos qui régnait à bord. Les pirates avaient déferlé sur le bateau, entrainant le jeune homme et les autres "volontaires" à leur suite sans qu'ils puissent faire quoi que ce soit. Dès qu'il avait posé le pied sur le bastingage, Caleb avait cherché à fuir. Où, il ne savait pas, puisqu'il ne connaissait pas les plans par cœur, mais en tout cas ailleurs que sur le pont où les combats faisaient rage.

Il s'était donc faufilé dans les entrailles du navire, et avait au passage entendu les directives de plusieurs assaillants. Apparemment, il n'y avait pas n'importe qui à bord, et les pirates comptaient se concentrer sur un type qui serait maitre de l'ARK. Ce nom évoqua aussitôt quelque chose à Caleb, lui rappelant le rapport de mission qu'il avait lu quelque temps plus tôt et le sigle ARK se détachant nettement sur le papier. Il ne savait pas qui était le maître de l'organisation, mais il espérait de tout cœur ne pas tomber sur son employeur. Apparaître dans le camp ennemi, même par obligation, serait sans doute mauvais pour les affaires.

Cela le confirma dans son idée de se planquer en attendant que tout se calme, et errant de couloirs en couloirs, il arriva dans les cuisines. Il ne s'était pas fait agresser jusque là, son apparence de jeune garçon et son don pour se fondre dans la masse aidant. Les lieux semblaient plus paisibles, et Caleb eut enfin le temps de souffler et de réfléchir à la situation. Ne se trouvaient dans la pièce, d'après ce que Caleb voyait car l'endroit était immense, que des pauvres serviteurs complètement paniqués, ainsi que quelques passagers dans le même état.

Si les lieux étaient sûrs pour l'instant, Caleb ne douta pas que des pirates ne tarderaient pas à débarquer pour piller le garde manger. Et ça non plus ce n'était pas bon pour ses affaires, car il risquait peut-être encore plus gros en se faisant trouver des pirates que de l'équipage. Il n'était pas vraiment sensé se cacher pour attendre dans un coin, mais c'était bien ce qu'il comptait faire, car tout ceci ne le concernait pas et en plus il n'aimait pas se battre. Il lui suffirait de ressortir une fois les combats terminés et de se ranger du côté des vainqueurs. Comme ça, tout le monde serait content.

Pourtant, il sentait que ça ne se passerait pas exactement comme ça. Profitant du calme momentané et de sa situation, il prit un peu de nourriture et grignota un bout de viande sur du pain. Après tout, qui sait quand il aurait à nouveau l'occasion de manger? Il eut à peine le temps de finir de manger, qu'une porte un peu plus loin se fracassa contre le mur. Voilà les ennuis qui arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandra V. Lutwidge
NOUVELLE ALZEN

♦ Messages : 193
♦ Messages RP : 30
♦ Inscription le : 27/04/2012
♠ Humeur : Hyperactive.
♠ Emploi : Bosse pour Andy.
♠ Karnevale : Création et maitrise de la météo.

MessageSujet: Re: [Event] Easier Said Than Killed   Jeu 9 Aoû - 23:58

Vu comme ça, l'aventure pouvait être marrante. Enfin, ça, c'était ce que dirait n'importe quel idiot sans cervelle et sans la moindre once d'intelligence. Ça pourrait être Sandra aussi, mais elle, c'était autre chose. A peine avait-elle embarquée qu'elle se sentait affreusement en danger, juste comme ça. Un mauvais pressentiment, surement parce que déjà, son dragon était parti gambader quelque part et que donc, elle ne savait pas quand est-ce qu'elle pourrait s'en aller vite fait bien fait de ce merdier ; mais surtout parce qu'elle venait de se retrouver comme par magie dans les cuisines du bateau. Du moins, ça en avait bien l'air, d'après l'agencement de la pièce et les divers plans de travail avaient l'air d'indiquer qu'elle venait de se retrouver dans sa pièce préférée dans une maison. Quoi que là, c'était hors contexte, elle était sensée foutre le bordel sur le bateau pour le plaisir de faire chier et donc aurait préféré pouvoir faire la pluie et le beau temps dehors. Avec une certitude extrême que la foudre ou que les grêlons ne lui tombent pas sur la gueule.

Elle se souvenait vaguement que pour atterrir ici, elle avait été bousculé par mille et une personne sans aucune éducation. Pas même un désolé ni un va te faire voir, juste des cris insupportable de la part des grandes dames en panique de ne pas retrouver leur petite bête à froufrou à leurs côtés. Agaçant et surtout casse-oreilles. Le pont avait été complètement envahis, les pirates devaient bien s'amuser et là, tout de suite, elle se demandait bien pourquoi elle aussi n'y était pas, sur le pont. Au moins pouvait-elle ensuite se bagarrer avec des ivrognes ou des trouillards, au choix. Pour la défouler un peu. Sur le moment, elle n'avait même pas eu l'idée d'y rester, non. La jeune femme avait préférée se faire emporter par la marée vivante de nobles agonisant parce que leur bijoux n'étaient plus sur leurs gros doigts boudinés ou par les plus pauvres qui ne voulaient pas mourir - ils avaient encore l'espoir de pouvoir mieux vivre avec le président Howard. Elle devait se résignée, la chance n'était plus de son côté depuis bien longtemps déjà.

Alors elle devait s'occuper comme elle le pouvait. Cuisiner ? Dans un moment pareil, ce serait équivalent à de la folie pure et simple. Ou à de la stupidité vraiment poussée bien loin, mais elle n'en était pas à ce stade - du moins, pas encore. Elle préféra regarder un peu partout pour voir se les cuisiniers n'avaient pas laissés quelque chose derrière eux qui pourrait être marrant, comme un lance-flamme surpuissant pour cuire à la perfection une viande coriace... Il ne fallait pas rêver. Les couteaux et autres ciseaux bien affûtés feraient l'affaire si on venait l'emmerde dans ce cas. A force de chercher un peu, elle se demandait quel genre de nourriture pouvait-il y avoir à bord d'un bateau de luxe de ce type. Surement pas grand-chose mais pour en avoir le coeur net, Sandra se glissa dans la réserve et en prit de la graine. Que du grand luxe. Ne se privant pas, elle goûta ce qu'elle pouvait, se disant qu'il fallait qu'elle teste tel ou tel recette un de ces jours. Quand la cuisine de chez Andy saura marcher plus de dix minutes.

Mais les réjouissances ne furent que de courte durée. Elle entendit du bruit, un faible bruit mais du bruit. Doucement, elle entrouvrit la porte de la réserve, essayant de voir ce qu'il se passait dans les cuisines. Rien à priori, le seul moyen était donc de foncer tête baissé. Elle en était capable. Et c'est même ce qu'elle fit : d'un coup, elle ouvrit la porte et était prête à égorger le premier venu avec le gros couteau de boucher qu'elle avait déniché sur un jambon deluxe... Pour au final voir qu'il s'agissait d'un homme plutôt jeune en train de grignoter.
    « C'est une blague ? Qu'est-ce que tu fais ici toi ? T'as pas l'air d'un pirate, t'es qui ? »
La délicatesse restait une vieille, très vieille chose pour la demoiselle de bonne famille. Personne n'était parfait, surtout pas Sandra.




©️ Andy ô/




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Z. Alecto Lytras
AMENTHALYS

♦ Messages : 56
♦ Messages RP : 16
♦ Inscription le : 05/05/2012
♠ Humeur : Aguicheuse
♠ Emploi : Acteur figurant, ex-traqueur.
♠ Karnevale : Détection de karnevales

MessageSujet: Re: [Event] Easier Said Than Killed   Ven 10 Aoû - 12:51

    Bon, journée de merde bonjour, à peine avais-tu été détaché -car oui un type vilain pas beau t'avait prit en laisse devant une demoiselle des plus respectable- tu étais descendu sur le pont, espérant trouver miraculeusement le capitaine, histoire de te plaindre. Copieusement. Hélas, le principe d'un grand bateau de plaisance était d'être grand, plein de gens et de piscines bleu lagon. On en trouvait pas la tête aussi facilement.
    Enfin, le bon point était que sur ce pont tu avais pu trouver ton brave Pepper qui, inquiété par les coups de canons s'inquiétait qu'il puisse t'arriver quelque chose. Comme il était adorable, n'est-il pas ? Enfin, encore échaudé par ta précédente mésaventure, entre autre être ridiculisé par le Nuck Chorris du feu et être pris pour un vulgaire matelot, tu lui racontais tout de manière dramatique.
    Puis, le mauvais point était que les coups de cannons avaient recommencé pour ne plus s'arrêter. Il n'y avait pourtant aucun navire à l'horizon la dernière fois que tu avais regardé. Et pourtant, des pirates s'étaient déversé sur le Panchock. Et ça n'avait pas l'air d'être un petit divertissement pour richards, hélas. Le brave et protecteur Pepper avait ainsi décidé d'éviter les combats, fort bonne idée, car les combats, c'est dangereux, ça décoiffe et ça pourrait abimer tes jolis habits ou tes petits ongles bien manucurés.

    Vous aviez donc fuit vers les cales mais comme le monde est mal fait, tu avais été séparé de ton plan cul qui avait pourtant eut la gentillesse de te payer ton billet pour SON anniversaire. Gentil hein ? Oui, vraiment. Trop sûrement, la plupart de tes connaissances diraient que tu ne le mériterais pas. Et ils auraient raison, très cher Alecto. Enfin. Il t'avait crié un point de rendez-vous, un point de ralliement qui ne t'étonnait guère de lui. La cuisine. Quoi de plus naturel pour un cuisinier de vouloir se retrouver dans les cuisines ?
    Evidement, tu ne savais pas où c'était, mais après avoir indiqué à deux petites vielles en hyperventilation que les canots de sauvetage étaient sur le pont et non pas dans les cales, tu avais pu te pencher sur un plan de sécurité accroché au mur, où étaient marqué l'emplacement de chaque pièce et de tout les extincteurs. Bien heureusement, tu savais lire une carte, ainsi, tu avais pu atterrir assez rapidement dans les cuisines.

    Tu avais poussé la porte et étais tombé sur un étrange spectacle. Un jeune homme d'une vingtaine d'années, tartine et roast-beef froid à la main, menacé par une teigne aux cheveux couleur bubblegum que tu eut malheureusement la joie de reconnaître. Enfin, la joie. Tout était relatif hein.
    Sandra, ou, genre, une ancienne collègue du temps honteux où tu exerçais la noble tâche de traqueur. Quand en bon libertin qui se respecte tu avais tenté de la séduire ou un truc dans le genre, elle avait eut la mauvaise idée de ruiner ton brushing avec un orage de grêle. Ce qui était fort vilain de sa part, surtout que ça semblait l'amuser. Bien évidement, tu ne l'avais plus revue depuis la chute d'Alzen, et tes cheveux s'en portaient très bien comme ça.

      « …. Qu'est-ce que tu fous là toi ? »


    Ceci était un salut d'une politesse rare, ouioui. Enfin, tu gratifiais le jeune homme inconnu au bataillon d'un hochement de tête et d'un rapide sourire blancheur polaire des glaces de l'antarctique parfumé à la menthe. Ouh, ça brille les sourires de mannequins. Faut bien entretenir ça voyons, trois minutes, trois fois par jour oh, mais quel enfant sérieux.
    Enfin, nous nous éloignons du sujet. Tu finissais donc d'entrer, te saisissais d'une pêche dans un panier de fruit et y mordait avec délectation avant de remarquer -enfin- que damoiselle Sandra était occupée à menacer le jeune homme au roast-beef avec un couteau à couper de belles tranches fines de jambon sec. Tu haussais donc un sourcil, ayant suivi le même entrainement que la demoiselle, tu étais bien placé pour savoir qu'elle savait où se trouvaient les endroits qui faisants mal quand on y plantait un bout de métal aiguisé. Enfin, ça ne t'indiquait pas pour autant pourquoi elle faisait ça. Il ne t'était pas, ou pas encore, venu à l'esprit que ces deux là puissent faire parti des pirates qui attaquaient le navire. Dans ton petit crâne un pirate devait posséder un cache-oeil, une jambe de bois, un perroquet ou à la limite sentir très fort le rhum, ce qui ne semblait pas vraiment être le cas ici. Enfin, par simple précaution tu vérifiais par dessus les verres de tes lunettes si le damoiseau possédait un karnevale. On ne sait jamais hein... En effet, il était bel et bien doté, mais tu ne t'y attardais pas, occupé à chercher un bout d'essuie-tout pour ôter de tes doigts fin le jus collant du fruit à la chair pâle. Une fois que ce fut fait, tu t'approchais des deux autres.

      « Vous avez fait quelque chose de particulier pour qu'elle vous pointe un couteau à jambon dessus ? Je ne sais pas, mangé le jambon, fait un rapprochement entre la couleur du tarama et celle de ses cheveux ? »


    Tu jetais ton noyau de fruit à la poubelle, la manquant d'un bon mètre, comme pouvait te le permettre ton aisance au tir. Viser, c'est pour les faibles.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Event] Easier Said Than Killed   Ven 10 Aoû - 17:09

De la porte grande ouverte débarqua une folle, ou c'est du moins l'impression qu'en eut Caleb en voyant se jeter à moitié sur lui une jeune femme aux cheveux roses tenant un couteau de boucher. Elle l'apostropha en lui demandant qui il était, et il fut bien embêté sur la réponse à donner. Il ne savait pas de quel camp elle était elle-même, et même s'il le savait il n'était pas sûr de savoir quoi répondre. Il posa sa nourriture lentement sur la plan de travail, et ses pensées furent interrompues par un nouveau venu. Nouveau venu qui semblait connaître la folle, et n'en était pas ravi. Très bien, ils n'avaient qu'à discuter entre eux, lui n'avait qu'à se mettre plus loin...

Alors qu'il était toujours menacé d'un couteau grand comme son avant-bras, Caleb se dit qu'il ferait mieux de lui répondre quelque chose avant de se faire étriper. N'importe quoi, un mensonge par omission par exemple, mais quelque chose.

"J'ai été emporté par la foule et j'ai atterri ici." Voilà, on répond à une de ses questions et on enchaine. "Comme vous non?" S'il pouvait récolter des infos au passage sur les deux clampins, ce serait parfait.

Le type d'ailleurs s'approchait, une bonne vingtaine, les cheveux blonds, les fringues bien mises, il avait pas vraiment la tronche d'un pirate. Mais bon, Caleb lui-même en avait-il l'air? Il avait juste l'air crasseux avec ses fringues pas lavées d'Almancar. Et puis c'était pas de sa faute, il avait été embarqué là contre son gré de toute façon. Bref, le blond approchait et lui demandait ce qu'il avait fait à l'autre folle. Eh bien bonne question.

"Non rien... Je suis là c'est tout."

Il se retint d'ajouter "le problème vient d'elle". Elle avait un couteau de boucher à la main après tout.

Il se recula légèrement, et l'air de rien s'appuya contre le plan de travail. Prêt à s'enfuir si l'autre pétait le plombs, ou a créer un clone pour faire diversion. Il était pas venu pour se battre, alors qu'elle se calme un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event] Easier Said Than Killed   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Easier Said Than Killed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: Le Panchock-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit