Karnevale Avenue

blblbl
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Great minds think alike [Omar & Aisling]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Andy R. Jacobsen
DARK KNIGHT

♦ Messages : 547
♦ Messages RP : 99
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Enflammée.
♠ Emploi : Maître de l'ARK.
♠ Karnevale : Fire Blast: Transformation physique et maîtrise élémentaire du feu.

MessageSujet: Great minds think alike [Omar & Aisling]   Sam 9 Juin - 14:04

Les mots griffonnés sur le bout de papier froissé aux bordures brûlées indiquaient clairement le lieu de rendez-vous. Il se noyait au milieu des diverses annonces et avis de recherches placardés dans tout le village d’Almancar.

Andy était un homme consciencieux. Il n’agissait jamais au hasard et avait pris l’habitude de préparer ses coups longtemps à l’avance, dans les moindres détails. Ce n’était pas un petit poisson qu’il visait à l’heure actuelle mais une proie de bien plus grosse envergure, qu’il ne pouvait se permettre de laisser lui échapper. Un gibier qui avait de grandes facilités à passer entre les mailles des filets que l’on lui jetait. Il était juste là, tellement près de lui, et à la fois tellement éloigné. Qui sait ce qui pouvait bien se passer au fond de ce palais morne et sans vie.

Il avait dans l’idée de partir explorer les mines d’Almancar, aussi dangereuses que réputées pour les fabuleux trésors que l’on pouvait y dénicher. Il n’était cependant pas intéressé par de telles recherches, l’argent et les trésors n’étaient pas son affaire. Il n’était guère dans le besoin de s’enrichir davantage qu’il ne l’était déjà, ses intentions étaient tout autres. Si le palais du Duc d’Almancar était taillé dans la roche des mines, il ne faisait aucun doute qu’il trouverait des éléments très intéressants qui auraient des chances de lui apporter une grande aide dans sa quête de destruction. Un tunnel, un passage secret, une quelconque échappatoire qui n’aurait pas lieu d’être, à son goût…

Il ne pouvait cependant pas se permettre de s’y rendre seul. Il avait donc pris soin de déposer une annonce afin de trouver des compagnons. Il avait bien mentionné qu’il recherchait des personnes sachant plus ou moins se retrouver dans une grotte sombre ; mais les almancariens étaient bien durs à la comprenette et il ne s’attendait finalement pas à des experts en la matière.

Il poussa la porte du Tord Boyaux, là où il attendait que quelqu’un se présente à lui. Il savait que n’importe qui accepterait de l’accompagner en échange de quelques pièces et de la promesse de merveilleuses trouvailles. Les hommes étaient si avides…
C’était toujours la même personne qui gérait le comptoir, ce cher Georges, vieux, baraqué, tatoué et puant, fidèle à lui-même. Andy le salua d’un geste de la main, et l’homme n’eût pas besoin qu’il prononce le moindre mot pour savoir qu’on ne servait que du whisky à Andy Jacobsen. Ce dernier, vêtu d’un costume sur mesures et de chaussures bien cirées, se démarquait de la clientèle habituelle qui se trouvait être bien plus excentrique et fantaisiste.

Il s’installa sur l’un des tabourets qui bordaient le bar, attendant que quelqu’un se pointe. Et rien n’était plus sûr.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karnevale-avenue2.forumactif.org/
Invité


MessageSujet: Re: Great minds think alike [Omar & Aisling]   Sam 9 Juin - 17:06

Ce qu'Aisling O'Doherty aimait particulièrement à Almancar, c'était l'Allée des Crânes. Cette rue animée, pleine de boutiques en tout genre où on pouvait trouver mille-et-un trésors... Et ces prix plus que bas. La voyageuse passait régulièrement dans le village des marais pour renouveler son stock de marchandises, achetés pour une bouchée de pain, qu'elle revendait par la suite à Amenthalys ou à la Nouvelle Alzen. La marge qu'elle réalisait grâce à la différence des prix entre les villes, constituait une grande partie du chiffre d'affaire de la marchande. Pourquoi s'embêter à avoir une boutique, en payant un loyer exorbitant pour avoir un bon emplacement, et en subissant les désagréments d'une vie de sédentaire, alors qu'on pouvait faire fortune rien qu'en voyageant dans toute la Sphéra ?

Habillé d'une salopette couleur taupe et chaussé d'une paire de rangers pour faciliter ses mouvements, la marchande parcourait les boutiques de l'Allée des Crânes. Quelques potions par-ci par là, elle rangea ses achats dans sa petite besace. La voyageuse avait laissé son énorme havresac de voyage en sécurité, dans l'auberge où elle logeait temporairement, afin d'être moins encombré. Sa besace, contenant le stricte nécessaire, ainsi que de quoi dessiner, au cas où, lui suffisait pour son shopping quotidien. Elle allait entrer au Dé-corps, quand son regard fut attiré par une annonce placardé parmi tant d'autre sur le mur adjacent. Plus précisément, c'était un mot en particulier, sur cette annonce, qui avait attiré l'oeil avide de la jeune fille.

Quelqu'un semblait rechercher des compagnons pour s'aventurer dans les mines d'Almancar, et promettait la découverte de divers trésors. La blondinette resta un moment, planté devant le mur, à réfléchir. Il se pouvait très bien que cela ne soit là que de belles paroles, sans aucun intérêt financier à la fin. De toute façon, bien que la voyageuse qu'elle était avait déjà exploré cette mine et d'autres grottes de la Sphéra à quelque reprise, ce n'était pas son domaine d'expertise. Au mieux, elle pouvait déterminer la valeur des babioles qu'ils y trouveraient. Instinctivement, elle caressa du bout des doigts les bordures brûlés du papier, mais rien ne se passa. Elle glissa alors ses doigts sur les autres annonces, puis sur le mur, mais toujours rien. Ais soupira. Elle aurait voulu voir de quoi avait l'air l'annonceur, et avait espéré que son karnevale serait de bonne humeur aujourd'hui, mais ce n'était pas le cas apparemment. Tant pis.

Aisling fouilla longuement dans ses poches, à la recherche d'une sucrerie à se mettre sous la dent, mais ne trouva que des emballages vide. Heureusement pour elle, avait encore un paquet de bonbon dans sa besace (oui, cela fait partie des objets de premières nécessités), qu'elle ouvra en vitesse pour refourrer quelques gâteries dans ses poches. Cela fait, elle remarqua un vieux parchemin enroulé à l'intérieur. Ah oui ! La collectionneuse s'en rappela. Sur le chemin d'Almancar, elle avait rencontré un vieux ouvrier qui partait, comptant passer ses vieux jours à la Opale. Il avait passé sa vie à éviter la mort dans les galeries de la mine, et en avait profité pour en faire une carte plus ou moins complète. Maintenant à la retraite, il n'en avait plus l'utilité, et Ais la lui avait acheté pour une belle somme. Sur le coup, elle comptait la revendre à des pirates ou d'autres ouvriers, qui eux sauront l'utiliser à bon escient. Mais maintenant qu'elle avait lu cette annonce, peut-être qu'elle pouvait en profiter avant de s'en séparer. La carte fermement dans la main, elle tourna les talons pour filer vers Tord Boyaux.

Arrivé dans le bar, Aisling jeta quelque coup d'oeil tout autour. La note disait qu'elle devait se rendre à là, mais ne précisait pas comment reconnaître l'annonceur. Ou elle n'avait pas fait attention à cette partie de l'annonce. Ou encore, elle l'avait oublié. Elle se donna un coup sur la tête. Stupide mémoire à court terme ! Bon. De toute façon, si un groupe commençait à se former là, ce sera sûrement pour cette expédition dans la mine. Ou autre chose. Elle verra sur le moment. Ais soupira avant d'aller s'asseoir directement au bar et de commander une bière. Pour l'instant, elle attendrait là que ses gens suspects se fasse remarquer. Tout en buvant quelques gorgées de la bière qu'on venait de lui servir, la blondinette déroula la carte et commença à la parcourir des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Great minds think alike [Omar & Aisling]   Dim 10 Juin - 13:52

Comme souvent au Tord-Boyaux, une bagarre éclata. Un homme avait un compte a régler avec un autre, un troisième s'y retrouve accidentellement mélé, un quatrième veut stopper la bagarre, et un cinquième se jette dans la melée juste pour le délire. Et avant même que vous vous en rendiez compte, c'était une bagarre générale qui se déroulait.

Et bien évidemment, Omar y était impliqué. Comment refuser ce genre d'invitation au désordre général ? Les chaises qui volaient, les bouteilles qui se brisaient, les nez qui se cassaient...Pas de doute, les bagarre de bar étaient l'une des activités favorites du natif d'Alzen.

Le problème, c'est qu'a 68 ans, bientot 69, on a plus la force et la vivacité d'autrefois. Et c'était donc un Omar hagard et manifestement blessé qui s'échappa de la mélée. L'oeil gauche avait gonflé, le cuir chevelu saignait abondamment, tout comme son arcade sourcilière, brisée. Sans compter les multiples hématomes qui teintaient le visage du vieil homme d'une étrange façon.

Oui, Omar était sacrément amoché. Et il avait sacrément mal. Mais bordel, il s'était sacrément amusé.

C'est donc avec le sourire qui'il tituba en direction du comptoir, pour s'assoir juste a coté d'Aisling. Sans vraiment faire attention a qui était sa voisine de bar, il prit possession de la pinte de la jeune femme, pour s'y servir directement. Ce ne fut qu'en la reposant qu'il apercut le visage quelque peu courroucé d'Aisling. Son sourire ne se fit que plus large.

"Comme on s'retrouve, gamine. Héhé. Barman ! Ressert la jeune fille, et met moi en une autre !"

Omar se saisissa d'une poignée de billet qui valaient probablement 10 fois plus que le tarif initial de deux bières, et les posa sur le comptoir. L'argent, Omar en avait souvent, mais il n'y accordait aucune importance. Les bouts de papiers, les autres pouvaient ressentir le besoin d'en accumuler un maximum, mais pas lui. Alors souvent, il distribuait simplement les liasses, sans vraiment faire attention si c'était plus ou moins que ce que demandait l'autre en face. Un business model quelque peu...chaotique, mais après tout, nous parlions d'Omar.

"Alors gamine, on vient pour l'annonce ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Great minds think alike [Omar & Aisling]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Great minds think alike [Omar & Aisling]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: ♦ Le Tord Boyaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Musique | Rock, Punk, Alternatif