Karnevale Avenue

blblbl
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 100 sphéro pour 11,81 [PV: Nadia & Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: 100 sphéro pour 11,81 [PV: Nadia & Caleb]   Jeu 7 Juin - 23:58


Au milieu d'une foule de gens qui vaquaient à leurs occupations, une chevelure blonde et immobile. Quelques fois, un passant tournait la tête vers cette jeune fille assise à même le sol, adossée à un lampadaire. Mais sa curiosité attisé s'éteignait bien vite, et il continuait sa route sans y faire plus attention. Certains magasiniers, quant à eux, étaient bien plus étonné de voir cette étrangère, assise là depuis à présent plusieurs heures, et l'observaient à travers la vitrine sale de leur boutique. En milieu d'après-midi, cette voyageuse, couverte de quelques traces de boue, des morceaux de terre séchés dans les cheveux, et avec son gros sac chargé sur le dos, était apparue dans l'Allée des Crânes, visiblement très remonté. Elle s'était assise dans un coin, avait sorti un cahier et des crayons de son sac, et depuis, elle n'avait pas arrêté de dessiner dessus avec insistance. Une feuille, deux feuilles, trois feuilles... Était-ce une artiste prise d'un élan d'inspiration dans cette rue animée d'Almancar ? Au rythme des minutes qui passaient, l'artiste tournaient les pages de son cahier dès qu'elle finissait un dessin, pour en commencer un autre, sans s'arrêter.

Il se faisait tard lorsque l'étrangère décida qu'elle avait suffisamment dessiné. D'un coup sec, elle arracha une bonne cinquantaine de pages de dessin de son cahier avant de ranger son matériel, tout en gardant ses oeuvres sous la main. Elle craqua ses doigts, fatigué par le travail qu'elle venait d'accomplir, se releva, et épousseta sa jupe. L'étrangère regarda ensuite autour d'elle, cherchant évidemment quelque chose qu'elle trouva rapidement. D'un pas déterminé, elle avança à grande enjambé vers le Tord Boyaux.

Aisling O'Doherty était en colère. Très en colère. Cet almancarien s'était moqué d'elle ! Il lui avait subtilisédu matériel à dessin avant de s'enfuir en la laissant pour morte ! La voyageuse, coincé dans une mauvaise position, s'était débattue jusqu'à ce que la fatigue l'immobilise, incapable de sortir de cette marre de boue collante. Par le plus grand des hasards, et sûrement pour rééquilibré sa journée désastreuse, des habitants du marais qui passaient pas là avaient entendu ses plaintes et aidé à se dégager. La voyageuse les avait remercié, et offert gracieusement quelques pièces. Ensuite, Ais leur avait parlé de ce goujat qui l'avait détroussé, mais ses sauveurs ne connaissaient personne répondant à la description de son monstre des marais, et l'avait conseillé de se rendre à la ville souterraine pour plus d'information. Ce qu'elle fit. Ce voleur allait le lui payer ! 11,81 sphéros, et pas un sphéri de moins !

La voyageuse avançait à grands pas vers le Tord Boyaux, se glissant dans la foule tout en jetant ses dessins en l'air et en criant :

- Une prime de 100 sphéro pour qui m'amènera cet homme au Tord Boyaux !

Quelques passants, surpris, s'écartèrent de cette fille qui leur hurlait dans les oreilles, avant de remarquer les feuilles qui pleuvaient sur eux. Certains, curieux, en attrapèrent une en vol.

Sur toutes ces feuilles, la même chose : un portrait robot digne d'une série policière d'un jeune homme, des bouclettes de cheveux encadrant son visage très détaillé. Sur le haut des feuilles, le mot « WANTED » écrit en gras et encadré. Plus bas, on pouvait lire :

Citation :
Monstre des marais
100 sphéro

Aisling termina sa marche en entrant brusquement au Tord Boyaux. A cette heure-ci il y avait pas mal de monde dans le bar. Certains se tournèrent vers Ais, étonné par son entrée fracassante, tandis que d'autres préféraient continuer leurs discussions, ou se morfondre devant leur verre, sans faire attention à la blondinette. Plus pour longtemps. Aisling balança le reste de ses dessins dans tout le bar, tout en leur annonçant ce qu'elle avait crié dans la rue :

- 100 sphéro pour le premier qui m'amènera cet homme vivant !

Il ne fallut pas longtemps aux almancarien pour réagir à l'annonce de cette prime plutôt alléchante vu le salaire moyen des habitants du village. Et puis, retrouver une personne... Cela ne devrait pas être trop difficile. C'était même un travail facile pour un honnête salaire. Les quelques feuilles qui restaient disparurent rapidement, emporté par les almancarien, avide de gagner de l'argent facile, qui quittèrent en vitesse leur chaise. Le bar se vida un peu, et Aisling soupira. Enfin ! Il ne lui restait plus qu'à attendre qu'on lui apporte son voleur sur un plateau d'argent. La voyageuse prit un tabouret, et s'assit directement au bar où elle commanda une bouteille de bière en attendant qu'on lui amène sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: 100 sphéro pour 11,81 [PV: Nadia & Caleb]   Ven 8 Juin - 12:34

De bonne humeur, Caleb était descendu en ville en début d'après-midi. De l'argent en poche et l'esprit optimiste, il s'était rendu dans les rues d'Almancar pour trainer et acheter trois bricoles. Il faut dire qu'il venait de faire une transaction plus qu'intéressante avec une petite marchande étrangère. Il sourit au souvenir. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même après tout, Caleb avait essayé d'être conciliant et d'aller lui chercher ses foutues plumes. Mais elle n'avait rien voulu savoir, tant pis pour elle.

La journée avança et laissa Caleb en fin de soirée avec une poche de nourriture et d'alcool dans les bras, prêt à rentrer chez lui. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas pris d'alcool à emporter, et encore plus longtemps qu'il ne s'était pas acheté de nourriture décente. Mais aujourd'hui il se sentait d'humeur dépensière, et ça ne lui ferait pas de mal de manger convenablement pour une fois.

Il n'avait pas revu la marchande quand il s'était dirigé vers la grotte du Passeur à l'aller. Soit elle avait été aidée par un quidam, soit elle s'était enfoncée dans les marécages. Dans les deux cas, il s'en fichait.

Remontant l'allée des crânes, il perçut une agitation inhabituelle dans l'avenue. Le Tord Boyaux faisait l'angle et il était tard oui, mais quelque chose clochait. Fronçant les sourcils, il se rendit compte que les gens le regardaient avec des gros yeux sur son passage. Un regard... menaçant. Alors que certains d'entre eux commençaient à se diriger vers lui, il accéléra le pas. Quoi qu'ils lui veuillent, ça ne présageait rien de bon. Dans quoi il s'était fourré encore?

C'est alors qu'il entendit un grand fracas derrière lui et se retournant il vit le Tord Boyaux vomir ses clients sur le pavé à une vitesse alarmante. Cloué, il resta figé au milieu de l'allée alors qu'un des ivrognes hurlait :

    "Il est là!"

Caleb ne comprit pas de suite ce qu'ils lui voulaient, mais il comprit qu'il avait intérêt à courir. Vite.

Encombré par son sac de courses, il détala dans une rue transversale, cherchant un moyen de leur échapper. Pourquoi cette situation était-elle trop familière? La seule différence était que cette fois il avait toute une troupe d'homme à sa suite, et pas seulement un commerçant indigné ou un escroc dérangé. Réfléchissant à toute vitesse, il essaya de saisir ce qui les avait poussé à le chasser. Pour qu'ils soient aussi enthousiastes et aussi nombreux, quelqu'un devait avoir mis sa tête à prix, et pas qu'un peu. Mais qui??

Il tourna dans une ruelle qui lui sembla familière. Une impression de déjà-vu flotta avant qu'il se souvienne que c'était là qu'il s'était planqué à cause de la soldate d'Opale. Si ça avait marché une fois, ça pourrait marcher une deuxième fois non? Au moins pour ses affaires. Il dissimula rapidement son sac derrière les poubelles - tant pis pour l'odeur - et alors qu'il se relevait, il vit par terre une feuille gribouillée où s'étalaient de grosses lettres au crayon. Fronçant les sourcils, il s'autorisa un coup d’œil à l'affiche et ce qu'il vit le figea sur place.

Sous ses yeux se trouvait un portrait de lui-même, très ressemblant, quoiqu'un peu accentué sur le côté démoniaque vu le regard que son double papier tirait. Et en bas, s'étalait "Monstre des marais - 100 sphéros". Monstre des marais... Quoi, c'était cette pauvre petite marchande qui avait mis sa tête à prix? Pour un malheureux carnet et deux boites de crayons? Et pour 100 sphéros??

La panique le submergea. Avec une telle récompense, il ne serait pas tranquille avant d'avoir été capturé. Et même en haut, dans son marais, on viendrait le pourchasser. Mais d'où elle sortait autant d'argent? S'il était vaguement flatté de valoir 100 sphéros, le montant était une vraie plaie tellement il était alléchant pour les vauriens d'Almancar.

Froissant l'affiche, il s'apprêta à repartir quand il vit une ombre se profiler dans la ruelle. Cette fois, il n'hésita pas et se remit à courir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nadia Aung
ALMANCAR

♦ Messages : 15
♦ Messages RP : 14
♦ Inscription le : 10/05/2012
♠ Humeur : ... heh.
♠ Emploi : Planquée.
♠ Karnevale : Transformation en requin blanc.

MessageSujet: Re: 100 sphéro pour 11,81 [PV: Nadia & Caleb]   Mar 12 Juin - 12:43

Rien à voir avec Amenthalys, même Opale s'apparentait plus à un semblant de civilisation que ces marais dégueulasses. Mais au moins il y avait de l'eau sur place et Nadia était prête à avaler des nids entiers de larves de moustiques si ça lui permettait de tourner l'environnement à son avantage, et c'était précisément pour cette raison ainsi que celle de ne plus avoir la guilde et l'armée au cul qu'elle avait pris le risque de se déplacer jusqu'à cette région qui n'avait pourtant rien pour être habitée. Maintenant il s'agissait de se procurer de quoi survivre, et comme en fait c'était partout pareil, il lui fallait de la tune ; or il n'y avait pas trente-six choses qu'elle savait faire pour s'en procurer. Les concurrents parcouraient déjà frénétiquement l'allée des crânes mais ça il fallu qu'elle se décide à en attraper un et à lui éclater la tête contre un mur pour le savoir.

Sur la feuille qu'elle lui avait fait lâcher, un portrait indiquant une somme ridicule pour ramener un type dans un bar. Du moins ridicule ailleurs, mais vu l'intérêt qu'elle semblait susciter, Nadia froissa la feuille mais s'abstint de la rendre à l'ivrogne assommé qui gisait au pied du mur. La minute d'après, elle arpentait les ruelles les plus vides de la zone, à savoir l'endroit où elle estimait avoir à la fois le moins et le plus de chances de tomber sur une proie qui se sait traquée par des dizaines de fous furieux. Faute d'entendre d'autre pas que celui de ses bottes sur le pavé visqueux, elle se guida au champ magnétique d'une espèce vivante qui s'avéra être la chose recherchée une fois qu'elle l'eut en visuel ; c'était facile à en pleurer.

S'apercevant elle aussi de sa présence, la chose tenta la fuite mais l'ex-traqueuse n'avait pas besoin de ses deux yeux pour courir comme elle l'avait fait pour échapper à l'armée opalienne. La poursuite fut de courte durée. En l'espace de vingt secondes Nadia l'avait saisi par le col et maintenu par le cou de son bras invalide le temps de se saisir d'une lame émoussée qu'elle plaça sous sa gorge. Si avec ça ce gosse qui sentait le rat mort essayait encore de bouger c'est qu'il ne tenait pas à la vie et ça c'était pas son problème. Pas question de lui expliquer la raison du kidnapping ; d'une il était forcément déjà au courant, de deux Nadia n'adressait jamais la parole à de la viande. Aussi c'est sans un mot qu'elle l'entraîna en direction de l'avenue principale où les débiles locaux cherchaient encore, laissant deux avis de recherche froissés derrière eux.

Évidemment, en débarquant comme ça avec celui que tout le monde cherchait, elle s'était attendue à ce qu'on les regarde de travers, mais comme elle avait su lire une carte en arrivant elle se savait aussi relativement proche du lieu de livraison. C'est pourquoi elle se contenta d'y aller à l'intimidation en pressant indécemment le tranchant de l'arme blanche sur la peau du frisé, puisqu'on voulait la chose vivante, ce qui voulait dire que manifestement, un mouvement de travers et la prime ne vaudrait plus pour personne et ça sembla suffire à calmer les plus audacieux jusqu'à leur arrivée au niveau de l'enseigne.

Elle en ouvrit la porte à demi close d'un violent coup de pied pour se faire remarquer et scruta l'intérieur de la salle, parce qu'il aurait plus manqué que le commanditaire ait posé un lapin général.
------------------------------
HRP : on grosbillise pour bien commencer tant qu'à faire.




Compte principal : Terek Vöronov
Autre compte : Adolf Fleisch
Avatar ©️ moi-même
Userbar ©️ Czeslaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 100 sphéro pour 11,81 [PV: Nadia & Caleb]   

Revenir en haut Aller en bas
 

100 sphéro pour 11,81 [PV: Nadia & Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: ♦ Le Tord Boyaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit