Karnevale Avenue

blblbl
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Aisling O'Doherty - Carnet de clients

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Aisling O'Doherty - Carnet de clients   Lun 4 Juin - 20:13


Aisling O'Doherty


______

20 ans ● Karnevale Avenue ● Tout ce qui rapporte de l'argent ● Clairsentance ● Hétérosexuelle ● Noble vagabonde marié à l'argent



Where -
Native d'Alzen, elle n'y a cependant vécu que quelques années avant d'être adopté par un oncle, noble d'Amenthalys. Elle a grandis parmi les érudits, mais a surtout passé beaucoup de temps avec son oncle lors de ses voyages dans toute la Sphéra. A présent, elle continue de voyager, seule, de ville en ville, en passant souvent à Karnevale Avenue où elle possède un appartement qui lui sert d'entrepôt.


What -
Aisling est une peintre, une collectionneuse et revendeuses d'objets « rares ou précieux » (à comprendre tout ce qui peut avoir de la valeur pour quelqu'un qui a de l'argent à dépenser), informatrice, détective improvisé, livreuse... Bref. Elle vend tout ce qui peut rapporter de l'argent, sauf son corps (il y a des limites à l'avarice). Elle se sert de son don de clairsentance, qui lui permet de voir l'histoire d'un objet, pour obtenir des informations (qu'elle pourra vendre bien sûr), et résoudre certains problèmes, comme retrouver un objet ou une personne disparue (contre rémunération).

Who -
Il n'est pas difficile d'être en bon terme avec Aisling. Pas vraiment arrogante et absolument pas froide, elle ne cherchera pas non plus à vous tendre des coups foireux ou vous manipuler. Si vous arrivez à supporter son insouciante et son impulsivité, à lui pardonner ses maladresses et ses manières, vous pouvez même très bien vous entendre. Enfin, si vous apprenez à traiter avec son avarice, à parler le même langage qu'elle, vous deviendrez les meilleurs amis du monde. Bon, il est vrai qu'on peut adapter ce genre de discours à toute sorte de personnalités... Mais franchement : Ais, on s'en fait pas facilement une ennemie, et de toute façon, ça ne servirait à rien. Pourquoi ? Parce que ses ennemies, c'est plus des inconnus qu'autres choses. Si vous vous en faite une amie, ou une "bonne relation" si vous préférez, vous subirez sûrement moins l'obstination de son avarice, et aurez même le privilège qu'elle se souvienne de votre nom et de votre visage. Car Ais, elle est tête en l'air, et oublie tout et n'importe quoi. Sauf l'argent.

RECHERCHE DE LIENS ▬
- Des clients
- Des fournisseurs
- Des connaissances, dû à ses nombreux voyages
- Et tout ce que vous désirez !










Un carnet à dessin, une boite de pastel, et une de crayon... Cela fait 11,81 sphéro.

Ce monstre du marais ne s'est pas contenté de vouloir m'attendrir avec ses misères ou me faire vendre mes articles pour une bouché de pain : il m'a dépouillé de mon précieux carnet et de mon matériel à dessin avant de me laisser pour morte dans une fâcheuse position. Si je revois ce voleur... Mais qu'est-ce que je raconte ? Je vais revoir ce goujat, qu'importe les moyens, et il regrettera amèrement d'avoir abandonné son statut de client pour quelques sphéros !


Une relation purement professionnelle. C'est ce que j'avais décidé après ma première transaction réalisée auprès de cet homme. Cet étrange personnage était instable, à l'humeur changeante, et à tendance destructrice. N'importe qui aurait déduit que j'avais affaire à un taré, et se serait enfuit à toute jambe. Mais voilà...

Il recherchait des articles "particuliers". Je pouvais m'en procurer. Il avait de l'argent. J'aime l'argent. Il ne lésinait pas sur les prix. Ai-je dis que j'aimais l'argent ? Il n'y avait rien à fuir, rien à comprendre. Tout était décidé.

Depuis, ce vieil homme fait régulièrement appel à moi pour lui fournir certaines choses. J'ai pour principe de ne pas m'intéresser à ce que mes clients font avec ce que je leurs vends. Je n'ai pas besoin de le savoir, tant que je suis payé.




Voici mon cousin... Très très éloigné. On se connait depuis l'enfance, et, malgré le fait que je ne suis pas retourné à l'Ancienne Alzen après mon départ, on avait gardé contact. Il venait souvent nous rendre visite à Amenthalys, et on avait l'habitude de jouer ensemble. Notre jeu favori, "Qui suis-je ?", consistait à prétendre être quelqu'un d'autre, jusqu'à ce que l'autre découvre qui. On peut dire qu'on était plus ou moins proche... Mais avec le temps, vu mes voyages de plus en plus fréquent, on s'est perdu de vu, et depuis la chute d'Alzen, je n'ai plus aucune nouvelle de lui.

Prénom & nom

Expert en utilisabilité des sites web et des logiciels, Jakob Nielsen souligne que l'une des limites de l'utilisation du faux-texte dans la conception de sites web est que ce texte n'étant jamais lu, il ne permet pas de vérifier sa lisibilité effective. La lecture à l'écran étant plus difficile, cet aspect est pourtant essentiel. Nielsen préconise donc l'utilisation de textes représentatifs plutôt que du lorem ipsum2. On peut aussi faire remarquer que les formules conçues avec du faux-texte ont tendance à sous-estimer l'espace nécessaire à une titraille immédiatement intelligible, ce qui oblige les rédactions à formuler ensuite des titres simplificateurs, voire inexacts, pour ne pas dépasser l'espace imparti.


Prénom & nom

Expert en utilisabilité des sites web et des logiciels, Jakob Nielsen souligne que l'une des limites de l'utilisation du faux-texte dans la conception de sites web est que ce texte n'étant jamais lu, il ne permet pas de vérifier sa lisibilité effective. La lecture à l'écran étant plus difficile, cet aspect est pourtant essentiel. Nielsen préconise donc l'utilisation de textes représentatifs plutôt que du lorem ipsum2. On peut aussi faire remarquer que les formules conçues avec du faux-texte ont tendance à sous-estimer l'espace nécessaire à une titraille immédiatement intelligible, ce qui oblige les rédactions à formuler ensuite des titres simplificateurs, voire inexacts, pour ne pas dépasser l'espace imparti.

Prénom & nom

Expert en utilisabilité des sites web et des logiciels, Jakob Nielsen souligne que l'une des limites de l'utilisation du faux-texte dans la conception de sites web est que ce texte n'étant jamais lu, il ne permet pas de vérifier sa lisibilité effective. La lecture à l'écran étant plus difficile, cet aspect est pourtant essentiel. Nielsen préconise donc l'utilisation de textes représentatifs plutôt que du lorem ipsum2. On peut aussi faire remarquer que les formules conçues avec du faux-texte ont tendance à sous-estimer l'espace nécessaire à une titraille immédiatement intelligible, ce qui oblige les rédactions à formuler ensuite des titres simplificateurs, voire inexacts, pour ne pas dépasser l'espace imparti.
Revenir en haut Aller en bas
 

Aisling O'Doherty - Carnet de clients

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: Archives des Fiches-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit