Karnevale Avenue

blblbl
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Dim 3 Juin - 14:51

En plein jour, parce qu'on aurait plutôt l'idée d'aller les chercher la nuit, étant donné que personne ne ne traînait dans les rues. Ce n'était pas le cas pendant les heures de pointe, où les veines de la capitale grouillaient comme celles d'une fourmilière tournant à plein régime. Un soleil de plomb abattait sa chaleur divine sur les places et ses rayons dorés tranchaient un air lourd et sans le moindre vent.

Sergueï avait chaud mais cela profitait à sa couverture. Vêtu d'une chemise à fleurs et d'un jean rapiécé, il se dissimulait derrière les rideaux d'un des nombreux stands qui s'étaient installés à la première heure dans la Market Place. Un associé qui le couverait avec habileté et silence – moyennant quelques sphéros – tenait derrière le rideau un commerce de nouveautés venues de la nouvelle Alzen.

Abrité par une tenture sous laquelle on ne passait sous aucun prétexte, Sergueï avait étalé devant ses genoux en tailleur quelques plans de l'Internat Psychiatrique qu'il avait réussi à récupérer d'une mission antérieure dans les ruines d'Alzen. Derrière son oreille, une petite puce branchée était reliée à un minuscule micro implanté sous sa peau qui se situait à côté de sa bouche – l'un des nouveaux talkie-walkie Alzéniens.

-Alors, mec, t'es rentré oui ou non ? Ca fait un moment que t'es parti !

Il ne comprenait rien aux plans qui étaient étalés devant ses yeux ; ses doigts se perdaient dans des culs de sac. Quelqu'un les aurait modifiés ?

-Hey mec, est-ce que tu me reçois au moins ?


Il soupira et se frappa mentalement ; le plan était à l'envers.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Dim 3 Juin - 18:37

    "...mec...rentré...parti!"


Caleb grogna. Il comprenait rien à ce que l'autre lui disait. Le micro émetteur implanté sous sa peau avait beau être à la pointe de la technologie alzenienne, c'était de la merde. Il recevait un mot sur douze, et ça crachotait tout le temps. Déjà qu'il n'avait pas été chaud pour se faire implanter un truc, si en plus ça marchait pas, c'était le pompon.

Il se trouvait actuellement dans un conduit d'aération, à quatre pattes, et ne savait absolument pas si il allait dans la bonne direction. Il jura une fois de plus contre les vêtements qu'il avait dû enfiler pour la couverture. Il portait en effet un T-shirt léger et un pantalon en lin, assurant plus ou moins habilement leur couverture puisqu'ils avaient choisi de passer à l'action en plein jour. On est jamais mieux caché que dans la foule hein? Il avait dû aussi se laver pour l'occasion. Bon ça ça le gênait pas, il le faisait juste jamais. Pour quoi faire de toute façon? Sa couche de crasse était sa carte d'identité d'Almancar.

C'est comme ça qu'il avait repéré l'autre, son employeur. Oh bien sûr il ne se distinguait pas comme tous ces touristes qui venaient à Almancar pour trouver des sensations, un marché noir, ou pour enquêter - plus ou moins subtilement, la dernière en date n'avait d'ailleurs pas fait long feu avant de se faire agresser - mais c'était cette absence de crasse qui l'avait démarqué. Caleb s'était présenté à lui, glissant sans y toucher qu'il pourrait peut-être l'aider. Et effectivement, il pouvait.

Et il s'était retrouvé à voyager jusqu'à Amenthalys, lui qui ne sortait d'habitude pas de son marais, et encore moins de sa ville. Mais bon, c'était plutôt bien payé, et il n'allait pas cracher sur le travail quand il se présentait à lui. Il avait donc accepté direct, et s'était ensuite rendu compte que la mission était suicidaire. Il devait s'infiltrer tout simplement sous le Sénat.

Facile.

Non seulement sa cible se trouvait sous l'ancien Palais, aujourd'hui Sénat, donc endroit au niveau de sécurité maximal, mais en plus il s'agissait d'un Internat psychiatrique désaffecté. Et pas désaffecté laissé à l'abandon, non, désaffecté condamné.

D'après ce qu'il avait compris pendant son débriefing, c'est là qu'on avait fait des expériences sur le Karnevale quand il avait commencé à apparaître. Quand il était jeune, qu'il vivait encore à Opale avec ses parents - sa nourrice surtout - il avait suivi un peu les péripéties du conflit entre l'empereur et les karnevaliens. Quand son père s'était fait tuer par l'un de ces derniers, il les avait détesté, haine qui s'était peu à peu diluée dans le temps et l'air putride du marais d'Almancar. Toujours est-il qu'à présent, ça ne lui faisait ni chaud ni froid d'entrer dans le bâtiment.

Ça n'avait pas été facile d'ailleurs, d'y entrer. Avec l'autre, pardon, Sergueï Sakharov, ils avaient étudiés les plans de l'ancien palais pendant plusieurs jours, afin de trouver une entrée. Ils avaient fini par dénicher un conduit d'aération, qui descendait a priori vers les sous-sols. Pour s'y faufiler, il avait détourné l'attention en créant un clone un peu plus loin, et s'était engouffré dans le passage étroit. C'était dans ce genre de situation qu'il se réjouissait d'être plutôt petit et menu.

Il avait alors débouché sous le Sénat, et avait du retrouver un autre passage pour entrer dans l'internat. Il avait failli se faire repérer par des gardes plusieurs fois, et n'avait dû son salut qu'à son clone créé à divers endroit. Tout cela commençait à le fatiguer d'ailleurs.

Une fois la grille d'aération trouvée - il y en avait pas mal en fait, le bâtiment était sous terre après tout - il était convenu qu'il s'en remette à son coéquipier/instructeur pour se diriger. Or, cela faisait bien dix minutes qu'il rampait, et il ne voyait pas le bout du conduit. Il savait qu'il n'aurait pas du tourner à la dernière intersection.

    "Je t'entends pas. Ça grésille ton bordel. Je dois aller où là? J'suis paumé."


Il se retenait de trop montrer son mécontentement : si il voulait ressortir de là, il avait intérêt à se plier aux exigences de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Lun 4 Juin - 13:45

-Eh, ne te perd pas, pépère, sinon je vais avoir du mal à te ramener moi.

Des échos lui parvenaient parmi les grésillements. Si Caleb disait ne pas l'entendre, lui-même l'entendait sans trop de problèmes. Cependant, il n'avait aucun mal à imaginer la difficulté à trouver du réseau sous terre, surtout au niveau d'un Internat conçu plus bloquer les Karnevales les plus puissants que Sphéra ait pu créer.

Il tâta machinalement le micro implanté sous sa peau tandis qu'il percevait nettement la colère de son nouvel employé. Peut-être avait-il ingurgité un peu trop d'alcool dans le sang alors qu'il avait proposé l'emploi à tout hasard à l'un des membres de la clientèle du trop bien connu Tord Boyaux. Il aurait bien laissé Caleb crever là comme une pauvre larve mais il lui avait versé une avance bien trop élevée à son goût, et le résultat de ses recherches dépassait tout ce qu'il avait imaginé depuis ces derniers mois.

Malgré tout, la chaleur l'incita à plaisanter.

-Ne fais pas le con, sinon je ne te paye pas.

Il espérait paradoxalement qu'il aurait à le payer une fois que les différents dossiers auraient été ramenés en mains propres. Peut-être que les efforts de Freyja ainsi que les siens trouveraient alors raison. Il suffisait certainement d'un réglage dérisoire, encore fallait-il en avoir conscience.
Se rappelant qu'il laissait moisir son employé éphémère dans ce qui semblait être un conduit d'aération, Sergueï se pencha par dessus l'un des plans de la plomberie.

Les tuyaux serpentaient selon un schéma soit disant méthodique qu'il avait lui-même trouvé complètement illogique alors qu'il avait tenté de s'échapper en prenant ce chemin. Il suivit un itinéraire hasardeux.

-Tu m'entends ? Bon. T'es rentré depuis longtemps ? Il faut tourner à droite, puis à gauche et suivre tout droit. A partir de là, tu es sensé rencontrer une grille qu'il va falloir faire péter pour continuer.

Si elle avait été remplacée depuis sa dernière évasion.

-Okay ? Droite-gauche-tout droit. Ensuite c'est un peu le bordel, défonce déjà cette grille et on voit après.

Il juxtaposa le plan des pièces et le plan de la plomberie, essayant de ne pas faire atterrir Caleb dans un endroit d'où il ne pourrait pas sortir – une cellule, par exemple.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Lun 4 Juin - 14:57

    "...mal...ramener..."


Caleb s'arrêta un instant, excédé. Pourquoi, oui pourquoi, la chance ne pouvait pas être de son côté et faire marcher ce foutu émetteur? Il ne savait même pas si l'autre l'entendait. Il grogna et se remit en route, accompagné par les grésillements du micro. Il dut alors déboucher sur un endroit où le sol était creux au dessus de lui, parce que les grésillements s’arrêtèrent subitement et il entendit clairement :

    "Ne fais pas le con, sinon je ne te paye pas."


Caleb s'immobilisa, tendu. C'était une blague hein? Il était pas à quatre pattes depuis une heure dans le noir pour que dalle n'est-ce pas? D'accord il avait reçu une avance conséquente, mais il voulait le reste de la prime.

    "Eh l'artiste... Tu déconnes hein?"

Il fronça les sourcils. L'autre avait eu l'air de plaisanter, mais comment en être sûr avec ces merveilles de la technologie qui leur servaient à communiquer...

Il entendit alors - enfin - des indications sur le chemins à suivre. Droite-gauche-tout droit. Il avait déjà fait les deux premières étapes, et effectivement n'aurait pas dû tourner au dernier croisement. Il tenta de revenir sur ses pas, chose plus facile à dire qu'à faire dans sa position. Aussitôt, les grésillements reprirent. Génial.

Arrivé à l'intersection, il prit la bonne direction et avança. Il devait apparemment tomber sur une grille. Il aperçut bientôt une faible lueur devant lui, et se retrouva nez à nez avec une grille solidement fixée au mur. Vu les marques sur les parois, elle avait dû être arrachée auparavant. En tous cas elle avait été refixée, et de façon à ne pas être défoncée une seconde fois.

Soupirant, il porta la main à la sacoche accrochée à sa ceinture, dissimulée par le large T-shirt imprimé arc-en-ciel ("Sérieux? Il faut vraiment que je porte ça? C'est pas parce que t'as une chemise à fleur que je dois me taper le T-shirt arc-en-ciel, on est quoi là, le commando petit poney?"). Il sortit un tournevis et tenta de dévisser la plaque.

Ça lui prenait plus de temps que prévu, et il commençait vraiment à avoir chaud. Conduit d'aération mes fesses. Il finit quand même par y arriver, poussa la grille qui tomba dans un bruit qui se répercuta dans tout le tunnel. Discrétion : zéro.

    "J'y suis."

Rangeant ses outils, il tenta de triturer le micro émetteur sous sa peau pour recevoir la suite des informations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Mar 5 Juin - 10:53

-BWAAAAAAAH !

Sergueï tenta de retirer l'oreillette qui transmettait les sons produits par Caleb avant de se rappeler qu'elle était scindée dans la chair de son oreille. Se massant la tempe, il leva les yeux sur le vendeur, venu voir la raison de cet agitation.

-Tout va bien messire ?

-Ca va ouais, désolé.


Il le chassa d'un signe de main comme s'il s'était agi d'une mouche insignifiante, puis tenta de reprendre ses esprits, tandis qu'un violent acouphène l'assaillait. La grille abattue par son employée s'était répercutée dans un bruit sourd dans le conduit, vrillant l'oreille de Sergueï lorsque l'écho lui était parvenu au niveau des grésillements.
Décidément, Caleb était si loin d'être discret qu'il s'estima heureux pour lui que l'Internat soit désert. Une telle opération n'aurait pas pu se produire un an auparavant...

-Arrête de toucher à ce truc, déjà que ça marche pas bien...Bon, la suite !


Ses yeux et son cerveau endommagé par le bruit et la chaleur suivirent le reste de tuyauterie qui se propageait tel un serpent au dessus de l'Internat.

-Tu viens de rentrer dans les locaux. A partir de là, il va être facile de te perdre, alors écoute bien.

Il parcouru le chemin choisi une première fois avant de dicter lentement ses informations.

-Tu vas tourner à droite, puis continuer pendant quelques temps. A partir de là, tu vas rencontrer un carrefour, il faut tourner à gauche, à gauche, encore à gauche, puis à droite. Tu vas accéder à un long couloir plus haut et plus large, brodé d'avenues.


A partir de là, il faudrait continuer hors de la tuyauterie, ce qui les arrangerait tant l'un que l'autre, Caleb étant certainement au bord de l'asphyxie et Sergueï ne supportant plus les échos provoqués par l'espace exigu.

-Dès que tu trouves une bouche à terre – à terre et pas ailleurs – il faut la dévisser et descendre par là. Y'a quelques trois mètres de haut. Ne pars dans aucune veine, sinon tu tombes dans une cellule.

Il poussa un soupir de soulagement.

-Aller, hop ! A partir de là je pourrai te guider avec un plan plus clair, ok ?

Les grésillements lui répondirent. Des échos de voix lui parvinrent, puis un larsen puissant auquel il était prêt à répondre par une gueulante. Des crépitements se succédèrent, de plus en plus faibles. Puis ce fut le silence.

-Petit poney ? Petit poneeey ?!








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Mer 6 Juin - 20:04

Un cri entrecoupé de grésillement lui parvint. Il se faisait égorger ou quoi? Essayant de regagner une connexion à peu près passable, il avança dans le conduit. Il rata quelques instructions, et finalement réussit à entendre la suite. Droite, longtemps, gauche, gauche, gauche, droite. Grand couloir. Trouver une trappe au sol. Trois mètre de haut. Sinon cellule.

    "Compris. Et ya intérêt à ce que ce soit le bon chemin, je crève de chaud là."

Il avança encore un peu, quand les crépitements s’arrêtèrent enfin. Surpris par ce silence soudain - qui par contre était bienvenu, il se rendit compte de l'importance du mal de crâne que le bruit incessant avait provoqué - il se figea et entendit alors, avec une netteté qu'il n'avait pas eu jusque là :

    "Petit poney ? Petit poneeey ?!"

...Il avait osé. Il l'avait appelé Petit Poney. Caleb crispa les mâchoires pour ne pas hurler des insultes. Pas qu'il se soucie de la discrétion, la grille avait déjà tout fait, mais gueuler un "sale con" à son employeur ne serait pas très productif. Il se maitrisa donc, se força à employer un ton aimable, et répondit :

    "Oui, chemise à fleurs? Que me vaut le plaisir de cet appel désespéré?"

Il ne reçut aucun réponse intelligible, comme si l'autre ne le recevait pas. Ou l'ignorait. Cependant, comme il entendait des grommellements et des bruits de papier froissés dans tous les sens, il supposa que la tendance s'était inversée et qu'à présent c'était Caleb qui avait une transmission décente. Très pratique tout ça.

Dans tous les cas, il avait reçu ses instructions pour un moment, donc ce n'était pas plus mal comme ça. Il était sûr de ne pas se tromper de chemin, et il pourrait dire ce qu'il voudrait. Il suivit donc le chemin dicté plus tôt, rampant inlassablement dans le conduit. La chaleur était étouffante, il avait mal aux genoux et aux mains, et ne voyait aucun croisement venir. C'était quoi "quelques temps"? Il avait l'impression d'être là depuis une heure. Ce qui ne devait pas être le cas sinon l'autre se serait inquiété.

Il arriva enfin au croisement. Prenant à droite, il s'engagea dans les conduits tortueux qui devraient ouvrir vers la liberté. Enfin, façon de parler, un internat psychiatrique n'étant pas vraiment synonyme de liberté. Atteignant un passage plus large, il chercha une trappe lui permettant de descendre. Il la trouva un peu plus loin, et se redressa en position assise soulagé, son dos meurtri d'être resté dans la même position aussi longtemps.

Il ressortit ses outils et se mit à l’œuvre pour dévisser la plaque. Une fois fait, il la déplaça doucement, évitant de refaire du bruit comme auparavant. Ses yeux se posèrent alors sur ce qu'il se trouvait en dessous, le vide. Un vide d'un peu plus de trois mètres de haut. Il passa la tête par le trou, tentant de trouver quelque chose sur quoi atterrir, ou au moins ralentir sa chute. Rien. Il se trouvait au dessus d'un couloir d'après ce qu'il arrivait à distinguer dans la pénombres des lieux.

    "Putain mec, t'as pas pu trouver un endroit où je me casserais encore plus la gueule? Histoire d'être bien sûr que j'en réchappe pas."

Il avait plus ou moins conscience de parler dans le vide, mais ça il avait l'habitude. Se préparant mentalement, il rangea ses outils et s'étira un peu. Autant ne pas se fouler un muscle dans l'opération. Il fit alors passer ses jambes dans le trou, et se retint au bord du conduit à bout de bras. Avec un soupir de résignation, il lâcha le conduit, et chuta au sol, de façon plus ou moins souple dans un bruit sourd, qui lui sembla se répercuter dans tous ses membres.

Grimaçant, il constata qu'au moins il n'avait rien de cassé, et frissonna. Il faisait bien plus froid ici. Et ça sentait le renfermé.

    "Ok, j'suis dedans. Je vais chercher quoi déjà?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Jeu 7 Juin - 10:23

Etant donné qu'il était à présent d'une inutilité totale, Sergueï aurait bien voulu enlever ce joujou avant de se rappeler avec la même hargne qu'il était implanté sous sa peau. A moins de se torcher le visage, il faudrait supporter les grésillements provenant de l'oreillette. La tendance s'était-elle inversée ? Le réseau ne passait-il plus dans les sous-sols ? Ou le talkie ne marchait-il définitivement plus ? Si l'un des deux derniers cas se vérifiait, il se jura de ne plus rien importer d'Alzen. Ils auraient peut-être dû s'y rendre à deux, il se seraient ainsi passés de cette technologie défaillante.

Sergueï hésita à remballer et à rejoindre directement Caleb mais un coup d’œil en direction des plans qui se froissaient à ses pieds l'en dissuada. Caleb était déjà trop loin, ils perdraient trop de temps à se retrouver. Si jamais ils se faisaient prendre, ils ne pourraient pas prétendre s'être perdus, même en cachant les plans et en exhibant leur tee-shirt de touriste aliéné.
Le directeur de l'ARK soupira, songeant qu'il fallait toujours tout faire tout seul. Il resta ainsi quelques instants, enveloppé dans la chaleur cuisante d'Amenthalys, à réfléchir...

Tout à coup, il sursauta. Des bribes de voix parvinrent à son oreille. Enfin ! Le réseau était-il revenu quand Caleb avait sauté ? Le talkie n'avait-il peut-être jamais cessé de marcher ? Sergueï ré-étala le plan des couloirs. Si ses calculs étaient bons il devait...

-...être tombé entre la cellule 203 et la cellule 206. Tu retourner sur tes pas. Les cellules paires sont à droite, les cellules impaires à gauche. Quand tu auras atteint la cellule cent....-sept, tu vas tomber sur une nouvelle grille.


Son estomac se serra ; combien de fois avait-il passé cette grille, enchaîné de la tête aux pieds, pour rentrer dans les laboratoires, subir toutes les opérations possibles et imaginables ?!

-Il va falloir l'ouvrir. Il y en aura une seconde, puis une troisième, chacune espacée des trois mètres qui sont la largeur des couloirs. Quand tu auras passé toutes les grilles, tu renteras dans l'aile des labos...A partir de là...


Il soupira, essuya la sueur qui roulait en lourdes gouttes sur son front.

-A partir de là, les plans ne sont plus utiles.

Sa mémoire des temps sombres du règne de Raziel était bien plus infaillible que ces plans effrités.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Jeu 7 Juin - 14:38


Son coéquipier se remit à lui donner des instructions, indiquant par là que la liaison s'était à peu près rétablie dans les deux sens. Il se retourna et commença à avancer dans le couloir désert. Certaines cellules était entrouvertes, laissant des flaques d'ombre sur le sol sale. Caleb ne s'attarda pas à les visiter, il ne voyait pas ce qu'il pourrait y trouver de toute façon, et moins longtemps il resterait ici mieux ça vaudrait. Il n'avait pas peur, mais l'ambiance générale était... malsaine.

197, 195. Ses pas résonnaient contre le carrelage du couloir, bien qu'il veillât à ne pas faire de bruit. Tout était trop calme ici, trop vide. Les portes de cellules se succédaient, certaines à moitié tordues de l'intérieur. Il y avait des traces de sang un peu partout, sur le sol, les murs. Quoi qu'il se soit passé ici, ça avait été violent.

175, 173. Il avait l'impression d'entendre du bruit dans l'écho de ses pas. Comme si quelqu'un le suivait. Il jeta des regards discrets par dessus son épaule mais ne vit personne. Il aurait été facile de se cacher dans l'une des multiples cellules dès qu'il se retournait. Fronçant les sourcils, il accéléra le pas. Juste au cas où.

149, 147. A force de fixer l'espace devant lui, il en venait à voir les taches d'ombre bouger. Se raisonnant, il cligna des yeux plusieurs fois. Cet endroit lui mettait les nerfs à vif. C'était absurde d'avoir peur, absurde de croire qu'un lieu désaffecté contrôlé par les autorités pouvait receler une quelconque menace. Et pourtant, cette peur absurde le tenaillait.

125, 123. Pour ne rien arranger, la communication l'avait encore lâché. Les crépitements s'étaient tus, pour laisser place à un douloureux silence. Il n'osait pas parler, comme si prononcer à voix haute quoi que ce soit briserait l'équilibre instable qui régnait sur les lieux. Il espérait cependant de tout cœur entendre la voix de l'autre, pour lui annoncer qu'il toucherait bientôt au but. Même un petit poney, quelque chose. N'importe quoi qui arrête le cours de ses pensées affolées.

107. La grille était là, froide, délabrée. Et ouverte. Il la poussa du bout des doigts, provoquant un grincement aigu. Il franchit la séparation, et continua dans le couloir. Il sentait le poids dans son ventre, la chaleur familière de la peur. Il ne la connaissait que trop bien. Oui, Caleb était un lâche, et c'était à cause de cette terreur permanente qui le tiraillait. Pourchassé dans les rues d'Almancar pour un larcin qu'il venait de commettre, ayant vu des choses qu'il n'aurait pas du voir; débarquer dans cette ville gangrenée l'avait fait grandir en lui inculquant ce qu'était la peur. Grâce à ça, il avait appris à ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas, à vivre sa vie seul, à ne se fier à personne.

101. Deuxième grille. Tordue celle-ci. Il dût donner un léger coup d'épaule pour l'ouvrir, créant un écho plus important dans le couloir. Il se retourna vivement, mais ne vit rien. Juste les ombres danser dans l'obscurité. Encore une fois, il tenta de se raisonner, mais se prépara à activer son karnevale en cas de besoin. Son karnevale qui lui servait toujours à fuir les situations dangereuses. Jamais il n'était resté sur place pour se battre.

95. Dernière grille. Fermée. Un frisson glacé le parcourut quand il toucha la serrure. Rien de bien compliqué, ce ne serait l'affaire que de quelques secondes. Il sortit un canif et se mit au travail. Le mécanisme avait été endommagé, ce n'était pas difficile, et pourtant il sentit un élan de panique monter en lui en crochetant la serrure. Pourquoi la dernière grille seulement était-elle fermée? Il jeta un œil derrière lui furtivement. C'était idiot, personne n'aurait pu prévoir qu'un voleur se faufilerait par le plafond au milieu du couloir. La lame cliquetait contre le métal, s'ajoutant au crépitements revenus de son micro-émetteur. Allez, encore un peu...

Clic. La grille s'ouvrit. Pris de panique, il se dépêcha de passer de l'autre côté et la referma. De la sueur perlait de son front, alors que les lieux étaient glacés. Il fallait qu'il sorte de ce couloir. Il en allait de sa santé mentale.

Calmant sa respiration, il ferma les yeux un moment et tenta de ralentir les battements de son cœur. Le sang pulsait à ses oreilles, et il avait l'impression que son coéquipier entendait le vacarme produit. Ah, son coéquipier.

    "Je..."

Sa voix n'émit qu'un grognement rauque. Se raclant la gorge, il murmura :

    "J'ai passé les grilles. Dis moi rapidement ce que je dois prendre que je me casse d'ici."

Il évita de regarder en arrière encore une fois. Ça ne faisait qu'attiser ses craintes. Se remettant en marche lentement, il attendit la suite des instructions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Ven 8 Juin - 13:54

Une petite tape sur le micro pour être sur que Caleb l'entende. Il n'entendait que des grésillements et très franchement, cela commençait tout de même à l'inquiéter, malgré le fait que le salaire de Caleb se trouvait dans une sacoche proche et non déjà dans les mains de son employé éphémère. Il n'avait bien sûr pas eu le temps de s'attacher à Caleb, qu'il ne connaissait depuis quelques jours, mais s'il échouait, il allait falloir trouver un autre larbin.
Et décidément les larbins résistants ne couraient pas les rues à l'ARK, tant et si bien qu'on les gardait comme des trophées pour leur faire subir le plus d'expériences possibles avant qu'ils ne meurent...ou se rebellent.

Il attendit durant un temps qui lui semblait interminable, se demandant s'il devait le rejoindre, aller chercher les papiers lui-même. Se demandant s'il ne valait pas mieux rentrer parce que tout était perdu, et que de toute manière, Caleb rentrerait bien tout seul. Sergueï soupira dans son silence caniculaire, fixant d'un œil vide les plans qui semblaient le narguer de leur complexité. Néanmoins sa mémoire, elle, film douloureux, était claire comme de l'eau de roche, aussi logique que le schéma le plus simple qu'on aurait inventé pour un gamin.

Son incarcération n'était pas si loin, en fait. On n'oublie pas si facilement dix-huit dans de prison dans une cellule de deux mètres carré, privé de la lumière du jour, avec pour seule berceuse le soir le cri des agonisants. Sergueï replia les plans qui s’effritaient dans ses mains et s'adossa au mur d'une maison, toujours caché sous sa futile carapace de tissu. Les dossiers pouvaient se trouver dans plusieurs endroits...où chercher en premier ?

Un grésillement le sortit de ses pensées, ponctué de quelques mots par-ci, par là, des gouttes de pluie dans le ciel noir de ses pensées. Il avait passé les grilles.

-Okay. Tu dois récupérer des dossiers d'expérience sur le Karnevale, des protocoles. Chaque bureau en possédait un exemplaire mais on ne sait pas encore s'ils ont été brûlés, ou non.

Il ferma quelques instants les yeux, fouillant dans sa mémoire.

-Au fond de l'aile, il y a une salle d'archives et à droite, l'un des plus grands laboratoires. Ils ne peuvent être que dans ces deux endroits. C'est marqué dessus « Protocole » tu peux pas te gourer.

Il ouvrit les yeux, faisant face à la réalité en même temps qu'il le disait.

-Il est possible qu'il aient été emportés lors de la chute de Raziel.


C'était une possibilité qu'il ne préférait pas envisager, sinon tous leurs efforts se seraient révélés vains.

-Mais ça, je ne te le souhaite pas.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Dim 10 Juin - 6:51

    "Ah donc je cherche quelque chose qui soit a été brulé, soit a été emporté, soit est miraculeusement toujours en place. Bien."

Lui aussi espérait bien trouver quelque chose. Non seulement parce que dans le cas contraire il ne serait pas payé le reste de son salaire, mais aussi parce que plus vite il trouverait quelque chose, plus vite il pourrait partir d'ici. Et s'il ne trouvait rien il devrait rester à fouiller encore et encore, va savoir jusqu'à quand. Jusqu'à ce qu'il ait la trouille et qu'il fuie sûrement. Enfin, officiellement, qu'il ait fouillé tous les locaux.

Il atteint le fond du couloir rapidement, et trouva une porte placardée d'un écriteau en fer, "Archives". Comme la plupart des pièces ici visiblement, la salle avait été forcée et n'était plus fermée à clé. Caleb l'ouvrit doucement, et entra dans la pièce sombre. Une forte odeur de roussi l'assaillit, et avec un mauvais pressentiment il trouva un interrupteur au mur.

La salle s'illumina, révélant l'incendie qui s'y était propagé. Les flammes avaient réduit en cendre les moindres bouts de papier, avaient avalé les étagères a priori en bois, avaient léché les murs. De grandes trainées brunâtres les recouvraient, assombrissant la pièce. Caleb inspecta la porte : les traces se trouvaient au dos également. N'apercevant que quelques conduits d'aération comme autre sortie, une idée commença à se former dans sa tête. Il farfouilla dans les cendres, en quête de dossier rescapé, de feuillet échappé, mais ne trouva rien. Cela le conforta dans son idée : tout avait été prévu pour ne rien laisser derrière en cas d'urgence. C'était du travail de professionnel : des détonateurs avaient dû être placés au pied de chaque étagère, ou un système semblable, et lorsque l'alarme avait sonné - provoquant toutes les traces sanglantes dans le couloir - le tout s'était déclenché, brûlant toute forme de paperasse, tout en restant jugulé par les conduits d'aération et la bonne facture des murs.

Ça avait beau être du bon travail, ça ne l'arrangeait absolument pas. Ne cherchant pas plus loin dans la poussière, il réfléchit. A quoi bon fouiller plus loin quand il était quasiment sûr que tout avait été brûlé?

    "Ya rien dans la salle des archives. Ils ont tout fait cramer. Pas de pièce compromettante."

Il fit une pause, et ajouta, songeur :

    "Dis. Si je te ramène ces dossiers, je touche combien?"

Là était la question. Cela valait-il la peine de continuer? Il quitta la salle des archives et se dirigea vers le laboratoire, en espérant que celui-ci ne soit pas trop grand non plus.

    "Et, au cas où, t'aurais pas une idée d'où ils pourraient être dans ce labo?"

Il sentait qu'il allait se retrouver dans une pièce immense remplie de meubles et de recoins sombres. Il arriva devant une grande porte bardée de fer, et avec surprise la trouva fermée. Il semblerait que les gonds aient résisté à la révolution menée ici. Soupirant, il sortit ses outils encore une fois et se mit au travail, rendu difficile par l'absence de lumière. Il ne voyait pas d'interrupteur à proximité cette fois et préféra ne pas perdre de temps à en chercher un. La serrure était complexe, et lui donna du fil à retordre pendant un moment. Enfin, il en vint à bout, et ouvrit la lourde porte. Tâtonnant jusqu'à trouver de quoi allumer la lumière, il découvrit la pièce devant lui.

Bingo. Pièce immense et remplie de meubles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Dim 10 Juin - 12:39

-Dis, si je te ramène ces dossiers, je touche combien ?

La voix de Caleb se fit soudain si claire qu'il sembla à Sergueï que son employé du jour se trouvait à ses côtés, tant la communication avait été difficile, jusqu'ici. Il resta quelques secondes bouche bée, étonné par ce soudain retournement de situation. Répétant la question dans sa tête, il trouva presque comique que les émetteurs se remettent à marcher pour lui faire entendre la seule information qui ne servait à rien – pour Sergueï – dans toute cette enquête.

-Assez pour installer une douche dans ta cabane, car on dirait que t'en as besoin.


Honnêtement, il n'avait aucune idée de la somme qu'il lui verserait ; il lui avait simplement promis une grosse somme d'argent. Caleb avait beau être un voleur, il n'était pas difficile à manipuler et il restait un pur Almancarien, soit un bon à rien attiré par tout ce qui ressemble à du fric. Sergueï avait rapidement éludé cette question sans importance.

-Comment ça, y'a rien dans la salle d'archives ?


Bien évidemment, il n'avait entendu que des grésillements à la place de la phrase précédente et n'avait pas bien compris si Caleb avait trouvé quelque chose ou non. Il s'en doutait. Son estomac se serra une fois de plus, lorsqu'il émit l'hypothèse qu'on avait pu faire sauter toutes les pièces à conviction qui aurait pu servir à la chute de Raziel.
Avec la paix dans le monde, qui aurait eu envie de semer le trouble avec des expériences aussi terrifiantes que celles qui avaient été menées dans ces laboratoires blanchâtres à la mortalité aussi élevée ? Personne, sauf une action terroriste comme l'ARK.

Des cliquetis retentirent. Caleb semblait s'apprêter à violer la pureté dégueulasse de plus grand laboratoire de l'Internat. La porte était verrouillée, au vu du temps qu'il mit à la forcer. Les yeux de Sergueï s'illuminèrent ; il se redressa. Cela signifiait certainement qu'il pouvait trouver quelque chose !

-Quand on me faisait rentrer dans ce laboratoire, je regardais autre chose que les murs, mec ! Je ne sais pas, il n'y a pas des placards ? Des tiroirs qui on l'air de cacher des trucs importants ?








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Mer 13 Juin - 14:55

    "Assez pour installer une douche dans ta cabane, car on dirait que t'en as besoin."

Caleb s'arrêta dans sa tâche, indigné. Non seulement il ne répondait pas à sa question, mais en plus il se foutait de lui.

    "Je me lave peut-être pas, mais j'ai un sens du goût vestimentaire moi, chemise à fleur."

"Et puis je t'emmerde", mais ça il le garda pour lui. Qui sait ce que l'autre arriverait à entendre. Ah tiens, d'ailleurs il avait rien capté à l'histoire des archives...

    "Ça a brulé. Bru-lé. Ya que de la cendre là-bas. C'est bon là?"

Grognant, il porta les yeux sur la pièce lugubre devant lui. Ça promettait d'être une vraie partie de plaisir.

    "Oh des placards il y en a oui... des tiroirs aussi... En fait ils remplissent à peu près la MOITIE de la salle."

Le labo était divisé en plusieurs parties, toutes séparées par des bâches en plastique. Il pouvait apercevoir des lits un peu partout dans la pièce, ressemblant plus à des tables d'opération bardées de harnais. Pour ne pas laisser s'échapper les cobayes, qui vu la violence de leur évasion, ne risquaient pas d'être volontaires. A côté de chaque lit, un petit bureau, sur lequel trainait encore toutes sortes de produits chimiques et papiers. Il ne voyait pas le fond de la pièce, mais se doutait que le même genre de meubles l'attendaient.

L'ampoule grésilla quand il se mit à avancer. Évidemment. Il ne pourrait pas simplement tomber sur ces foutus papiers, la lumière allumée. Il faudrait que les dossiers soient tout au fond, dans un tiroir cadenassé, dans le noir complet. Essayant de rester rationnel, il se dit que le générateur des lieux ne devait plus être en très bon état et qu'il était normal qu'il lâche. Jusqu'à ce qu'il se rappelle qu'il était sous le Sénat, et que si le générateur de Sénat déconnait, c'était vraiment du foutage de gueule.

Se dirigeant vers l'espace entouré de bâches le plus proche de lui, il fouilla rapidement le bureau. Dessus se trouvait une feuille gribouillée d'inscriptions qu'il n'arrivait pas à déchiffrer. Il savait lire bien sûr, il avait au moins retenu ça de son éducation familiale, mais ça partait en pattes de mouche dans tous les sens. Ou en pattes de fourmi dyslexique vu comment c'était écrit petit et n'importe comment. Il prit quand même le papier qu'il plia dans sa sacoche.

Passant à travers une autre bâche, il avança petit à petit dans la pièce. A chaque fois qu'il trouvait un papier susceptible d'être intéressant, il l'emportait avec lui. Il commençait à se demander si il trouverait un jour ces foutus protocoles. L'ampoule menaçait de s'éteindre, et il n'avait pas envie de continuer son exploration à la lampe torche.

Il trouva alors sur un bureau un carnet, bien propre et lisible. Il était tenu sous forme de journal, une nouvelle date à chaque page.

"Jour 24. Le sujet 142 est mort. Il n'a pas supporté l'opération d'il y a un mois. Lente agonie, cécité progressive. Recalé."

"Jour 25. Le sujet 154 tient plus longtemps que le 142. Pas de cécité, mais folie dégénérative. Recalé."

"Jour 26. Le sujet 187 a survécu à l'opération. Il présente des lésions internes mais fait preuve de capacités de régénération. Concluant."

Caleb referma le carnet, écœuré. Les cobayes n'étaient que des rats de laboratoire ici. Il frissonna, heureux de ne se trouver ici que maintenant, et pas un ou deux ans plus tôt.

Il prit le carnet, certain qu'il aurait de la valeur. Ce n'était pas un des dossiers "Protocole" qu'il cherchait, mais le journal d'un des scientifiques. Associé à ces dossiers, il permettrait de suivre certains... cobayes au jour le jour. Il ne restait plus qu'à les trouver, ces dossiers.

Il tomba alors sur des casiers le long du mur. Des dizaines de compartiments s'alignaient, la plupart fermés à clé. Les forçant un par un, il trouva toutes sortes d'objets. Des affaires personnelles, des produits chimiques et autre seringues, des journaux. Et les protocoles.

Caleb sourit. Il y avait une bonne dizaine de chemises, toutes remplies de papiers, photos, diagrammes. Il se rendit alors compte que si les feuilles et le carnet qu'il avait récupéré jusque là tenaient dans sa sacoche, ce n'était pas le cas des chemises. Grognant, il les prit sous son bras, et se dirigea vers la sortie.

    "Je les ai. Les protocoles. Et j'ai même un bonus. Maintenant, trouve moi comment je sors d'ici, parce que je ne compte pas sauter trois mètres et retourner dans les conduits d'aération, surtout avec ce truc sous le bras."


Et l'ampoule s'éteint. Génial.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
MJ

♦ Messages : 70
♦ Messages RP : 63
♦ Inscription le : 22/04/2012

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Jeu 14 Juin - 18:23

NARRATION



Une petite lueur éclairci un pan de mur, au fond du couloir. Puis elle s'éteignit, aussi rapide qu'un clignement d’œil. Une forme sombre se glissa sur le sol, laissant derrière elle une longue traînée glissante, tel un de ces liquides radioactifs sortis d'un bidon percé. Un bruit de succion accompagnait les ondulations de son corps aussi calmes que celles des vagues de la mer de Galke. Son corps invertébré d'apparence cachait si bien l'excitation qui pulsait dans ses veines à la manière d'un poison prenant possession de son corps terrifiant.

Ses petites dents claquaient doucement, dans une symphonie délicatement morbide. Il se frotta contre les murs pour s'imprégner de cette douce ambiance de mort, empuantie par les années d'une odeur de poussière et de cendres.

Les grilles grincèrent au passage de son petit corps gluant dont les écailles brillaient de ce clair obscur immaculé. Il sentit l'odeur de la chair, entendit les pulsations du cœur humain. La respiration se faisait plus pressante.
La lumière s'était éteinte mais il n'en savait rien, puisqu'il était aveugle de naissance.

Le moindre bruit filtrait dans ses oreilles fines. Il poussa la porte du laboratoire, tous ses sens en alerte. Un bruit de papier, la créature se stoppa. Sa victime se retourna, manqua un battement de cœur. La créature ouvrit sa bouche peine de dents, se lécha métaphoriquement les babines.

Elle se dressa de toutes ses vertèbres, grinça.
Et frappa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Jeu 14 Juin - 19:22

-BONUS ?! Tu te fous de ma gueule j'espère mec ! L'avance que je t'ai donnée est déjà bien assez conséquente et je trouve que je suis bien généreux quand à ta paye !

Des bruissements retentirent sous forme de grésillements à la suite de cette phrase. Il ferma les yeux, agacé. Il aurait bien aimé que ce talkie walkie alzénien puisse s'éteindre quelques fois, afin qu'il sache quand Caleb avait quelque chose de nouveau. Cela lui aurait permis de ne pas entendre ces affreux bruits parasites en permanence alors que son employé n'avait rien à lui dire.

Une fois de plus, le talkie se révéla inutile car il n'entendit rien pendant plusieurs dizaines de secondes. Il soupira, encra sa tête dans sa main. La chaleur commençait à le fatiguer horriblement ; il avait hâte que Caleb sorte de l'Internat avec les papiers qu'il désirait, qu'il puisse enfin le payer et retourner dans la froideur maladive de la Zone Alzen.

Tout serait bientôt terminé. En attendant, il allait rectifier sa tenue et chercher un petit rafraîchissement dans le bar le plus proche. Repliant les plans, il souffla quelques mots à Caleb.

-Pour sortir c'est pas compliqué : tout droit, tout droit. Toujours tout droit. Une grande porte barricadée de partout et c'est terminé. Tu vas déboucher discrètement si possible, dans la rue. Tu tournes à gauche et tu tombes sur le marché. Je serai quelque part par là.


Les plans furent repliés et glissés dans une sacoche. Tirant sur le col de sa chemise à fleurs, Sergueï gémit dans la douleur que ses jambes lui firent endurer lorsqu'il se releva. Tout serait bientôt terminé, il pourrait rentrer chez lui.
Ce n'était pas si certain pour Caleb et le directeur de l'ARK était loin d'imaginer ce qu'il endurait.
Il fallait bien rentabiliser les 7000sphéros, non ?








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Ven 15 Juin - 0:54


Caleb sentit la créature visqueuse glisser contre sa peau à moitié nue. Les crocs mordre sa chair. Le souffle chaud et fétide contre son visage. Il était trop tard pour lui.

*****************

Caleb s'immobilisa à l'entrée de la pièce. Il avait entendu du bruit. Mais pas un bruit courant d'air sorti de son imagination, non. Un bruit visqueux, humide, qui ne présageait rien de bon. Il attendit quelques secondes, pour être sûr de ne pas être en proie à une hallucination. Tout ça lui mettait vraiment les nerfs à vif.

Un cliquetis. Il l'entendit clairement cette fois, ce cliquetis régulier, accompagné d'un lointain bruit de succion. Tous ses poils se hérissèrent; quelque chose venait vers lui, et ce quelque chose n'était certainement pas humain. Il fut un instant pétrifié par la peur, incapable de bouger un muscle, incapable de faire quoi que ce soit autre que tourner en boucle "ça vient vers moi".

Et soudain, il entendit un raclement contre les murs. La chose se frottait contre le mur. Et l'écho se répercutait dans tout le couloir, créant un crissement en fond sonore particulièrement déplaisant. Le bruit le hérissa encore plus, et débloqua quelque chose en lui : peu importe la chose, il devait faire quelque chose s'il voulait sortir de là sans encombre. Il se refusait à dire "vivant", n'osant pas imaginer quel sort l'attendait.

D'après le son encore lointain, il avait quelques instants de répits. Que faire? Se cacher sur place? Il fit rapidement le tour de la pièce des yeux. Une seule sortie, et elle était devant lui. Elle fermait certes, et fermait même bien, mais Caleb n'avait aucune idée de la chose qui tenterait de la forcer, et même, que ferait-il une fois coincé dans la pièce? Il appellerait son coéquipier au secours? Lui-même avait eu du mal à s'infiltrer, alors un type de son gabarit serait encore pire.

Non, il ne pouvait pas rester là. Alors quoi, reprendre le couloir? Apparemment, tout au bout se trouvait une porte barricadée menant sur l'extérieur. Oui mais la chose était dans le couloir. Elle le verrait forcement. A moins qu'il ne se cache dans une des cellules le temps qu'elle passe? Mais si elle s'apercevait qu'il était dans une cellule, il serait pris au piège.

Réfléchis, Caleb, réfléchis! Et il trouva. La salle des archives. Elle se situait au bout du couloir, de son côté, et avec un peu de chance, la chose ne le verrait pas entrer dans l'obscurité. Et dans le pire des cas, il tenterait de s'enfuir par les conduits d'aération. Il n'avait plus le choix de toute façon, la bête approchait. Il se rua vers les archives, en tentant de rester discret, et une fois devant la porte activa son karnevale. Il devait faire diversion.

Il créa son double en quelques secondes, et l'envoya dans la pièce qu'il venait de quitter. Lui se réfugia dans la salle des archives, derrière la porte, à coté d'une bouche d'aération. Fermant les yeux, il se concentra alors sur le lien qu'il entretenait avec son clone. Petit à petit il le renforça, le rendit plus vrai, plus humain. Il lui donna une partie de sa propre énergie, lui transmit les battements de son cœur, son souffle erratique.

Une grille grinça. Son cœur s'arrêta. Elle était toute proche maintenant. Il redoubla d'effort pour rendre son double crédible, priant pour que l'odeur de cendre et l'obscurité des lieux masquent sa vraie présence. Il broyait les dossiers entre ses mains, refusant de les laisser là. Il ne serait pas venu pour rien!

Deuxième, puis troisième grille. La bête était là. Caleb ferma les yeux. Respirer lentement, sans bruit. Calmer son cœur. Il se concentra et se reconnecta plus intensément avec son clone. Il le sentait au plus profond de ses entrailles : sa vie était en jeu. Il pouvait presque ne plus sentir la cendre, et entendre les bâches bruire sous ses mains. Se retourner et sentir le souffle de la bête, et soudain l'étreinte violente et glaciale de ses crocs contre sa peau.

Il ouvrit les yeux. C'était maintenant ou jamais. Il se rua hors de la pièce, mais ne s'empêcher de jeter un coup d’œil vers le laboratoire. Ce qu'il vit le glaça d'effroi. Par la porte entrebâillée, il pouvait voir une longue queue visqueuse s'étaler dans le couloir, et ce qui se prolongeait dans la pièce luisait dans l'obscurité. Soudain, en un mouvement souple, la créature se tourna vers lui. Plusieurs rangées de dents luisantes sortaient de sa gueule béante, ne laissant aucune place à des yeux. La créature frémit, et s'élança vers lui.

Caleb se mit à courir. Évidemment, dès qu'il était sorti de la salle des archives, il avait rompu le lien qui le connectait à son clone, laissant la bête refermer ses mâchoires sur le vide. Elle avait alors dû le localiser au bruit, puisqu'elle n'avait visiblement pas d'yeux. Et elle avançait vite. Se tortillant sur le sol froid du couloir, elle ne se laissait pas distancer.

Il glissa sur la trainée gluante qu'elle avait laissé à l'aller, et se retint debout de justesse. Il n'avait pas le temps de glisser une seconde fois, s'il tombait il mourrait. C'était aussi simple que ça. Il franchit la première grille, puis la deuxième qu'il claqua derrière lui. Il se rappela alors qu'au bout du couloir l'attendait une porte barricadée. Il n'aurait jamais le temps de la déverrouiller!

Il jeta un coup d’œil en arrière pour vérifier la position de la créature. Elle allait arriver à la grille la plus éloignée. C'est alors qu'il aperçut un morceau de tôle par terre, arraché à une porte. Ne prenant pas le temps de calculer si il aurait effectivement le temps de faire ce qu'il voulait faire, il attrapa le bout de métal et glissa derrière la dernière grille. Claquant la porte, il coinça l'objet entre le grillage de la cette dernière et celui relié au mur, assurant ainsi un loquet de fortune.

Il n'attendit pas de voir si son système de fortune était efficace, et continua sa course folle. Au claquement des dents contre le métal, il constata que l'affaire avait été en partie un succès. Sûrement pas pour longtemps, mais c'était toujours ça de prit.

Caleb sentit son souffle manquer alors qu'il atteignait les cellules 200. Se concentrer autant sur son clone l'avait épuisé plus qu'il ne s'en était rendu compte, et il en payait les conséquences à présent. Mais il continua à courir encore et encore, incapable de distinguer le bout du couloir dans la pénombre.

Alors qu'il commençait à désespérer, il entendit le métal se tordre et un grand fracas résonna dans tout le couloir. La bête était passée. Il accéléra encore et arriva enfin à ladite porte. Encore plus sécurisée que le laboratoire, elle était bardée de lattes de métal sur tout la largeur. Elle avait cependant subi elle aussi les conséquences de l'évasion des cobayes, et n'était à présent verrouillée sur par un mécanisme simple, puisque les barres de sécurité étaient tordues dans tous les sens.

Il comprit qu'il n'aurait pas le temps de la déverrouiller avant qu'elle n'arrive, aussi il se concentra pour créer un nouveau clone. L'effort l'épuisa, mais c'était le seul moyen. Il fit prendre à son clone une des barres métallique au sol, et le posta un peu plus loin, prêt à le défendre. Il n'avait jamais fait ça. Son clone lui servait toujours à fuir, pas à se battre. Mais là, il n'avait pas vraiment le choix.

Il extirpa les outils de sa sacoche fébrilement, les dossiers toujours sous le bras. Ils avaient été endommagés lors de sa glissade, et étaient désormais gluants, mais peu importait. Si il pouvait sauver ses fesses, ce serait déjà bien. Il crocheta la serrure, écoutant le cliquetis lugubre se rapprocher. Il sentit alors à travers son double la bête se dresser, et se jeter en avant pour frapper. Le clone se protégea tant bien que mal, Caleb ne pouvant pas se concentrer sur ses propres gestes et sur les siens pour lui assurer une garde valable.

Alors que la bête refermait sa gueule sur le bras de son double, il réussit enfin à ouvrir la porte. Il passa de l'autre côté, et la referma sur une vision de lui-même en train de se faire déchiqueter.

*****************

Le reste avait été un jeu d'enfant. Gravir l'escalier qui le faisait remonter à la surface, éviter les gardes. Et enfin, la rue. La rue et son soleil couchant éblouissant, sa chaleur cuisante, sa foule bruyante. Tous ces stimuli le submergèrent, et il se traina à l'aveuglette jusqu'au marché, à peine conscient de sa tenue débraillée et visqueuse. Une fois trouvé le bar dans lequel se rafraichissait son coéquipier, il lui adressa un bref signe de tête, et s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Sam 16 Juin - 12:06

Dans les ondulations de chaleur cuisante qui parcouraient la rue bondée, il apparut, au milieu de la foule. Il titubait, le souffle court, les yeux brûlés par le soleil trop violent après l'escapade dans l'Internat ténébreux. Sergueï se redressa, laissa glisser son verre sur la petite table tandis que le jeune homme semblait attirer l'attention de la part de l'assistance. La poussière voleta autour de ses chevilles comme un linceul, le tirant au sol. Il embrassa la terre battue. Les dossiers qu'il avait donc bel et bien ramenés s'écrasèrent sur le sol. Sergueï accourut.

- - -

-Petit ? Petit, réveille-toi !

-Il respire, il va s'en sortir.

-Un coup de chaud, sans doute. Il est pâle comme un cachet, il ne doit pas être habitué.

-En tout cas, il ne vient pas d'ici. Vos dossiers n'ont pas été endommagés Monsieur ?


Sergueï secoua la tête négativement. Les dossiers précieux avaient été tout de suite saisis pour que personne ne sache de quoi il s'agissait. Il espérait que personne n'allait se rendre compte de l'escapade de Caleb et rechercher son ADN dans les tréfonds de l'Internat. Sergueï s'assura une fois de plus que les dossiers se trouvaient dans son sac avec les cartes, puis tira sur la fermeture éclair d'un geste sec. Son autre main appuyait par réflexe sur le talkie walkie qui le mettait en communication avec un scientifique de la Zone Alzen. Ce dernier lui avait expliqué comment désactiver le talkie de Caleb – c'était si simple qu'il rageait de ne l'avoir pas fait plus tôt.

La communication se coupa et Sergueï se redressa.

-Est-ce qu'un aéronef peut atterrir sur la plage ?


Le serveur intéressé acquiesça et déposa un verre d'eau sur la table pour Caleb. Celui-ci avait été allongé sur l'une des banquettes murales qui permettaient aux clients du bar qui le souhaitaient, d'avoir une assise plus confortable. Sa chemise arc en ciel avait été retirée puis remplacée par une chemise propre, tirée de la réserve des uniformes du bar, que portaient les serveurs. Elle lui était un peu grande mais rendait son apparence légèrement plus présentable.

Sergueï saisit son sac et passa la bandoulière en travers de son corps.
Caleb ouvrit les yeux.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Sam 16 Juin - 13:08

Caleb ouvrit lentement les yeux, un mal de crâne lui martelant la tête et se répercutant dans tout son corps. Il mit un moment à comprendre où il était, à mettre un nom sur les formes qui s'agitaient devant lui.

    "Oh il se réveille!"
    "Ca va petit? T'es tombé d'un coup!"

Une foule de gens se pressait pour lui dire ce qu'il s'était passé. Il plissa les yeux, et se remémora les évènements précédents sa chute. L'internat. Le labo. Le ver géant. Son double en train de se faire déchiqueter.

Il ferma les yeux, essaya de chasser cette dernière image de son esprit, mais sans succès. Soupirant, il se redressa et grimaça quand il sentit ses muscles protester. La terre tourna autour de lui, et il resta appuyé contre le dossier de la banquette en position assise. Visiblement, il avait un peu forcé sur son karnevale, et ça ajouté à sa course dans le couloir de l'internat plus le retour violent en extérieur, ça faisait beaucoup trop pour son pauvre organisme.

Il demanda quelque chose à manger, de sucré de préférence, ce qui fit partir la plupart des gens autour de lui, et chercha son coéquipier des yeux. Celui-ci se trouvait à côté, debout, son sac pendant sur sa hanche. Il fit un geste de la tête vers ce dernier.

    "Ça allait?" Il s'éclaircit la gorge. "J'ai eu un petit... contretemps."

Il évita de s'étendre, les détails attendraient. Il se rendit alors compte qu'il ne portait plus cette affreuse chemise arc-en-ciel, mais une blanche bien propre. Il fronça légèrement les sourcils d'avoir été changé pendant qu'il était inconscient, mais se souvint de la substance visqueuse qui le recouvrait quand il était sorti, et se dit que ce n'était pas plus mal au final.

On lui apporta des gâteaux au chocolat, et il grignota le temps que son vertige passe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Dim 17 Juin - 11:36

Les mains enfoncées comme deux lourdes pierres au fond des poches de son short de surf, Sergueï regardait avec dépit l'état dans lequel la mission l'avait mis. Son allure qui n'était déjà pas glorieuse s'était empirée, donnant l'impression qu'on l'avait jeté au fin fond des égouts. Il ne se formalisa pas de l'odeur exhalée par le corps de Caleb puisqu'elle n'avait rien à envier aux remugles des marais d'Almancar ou aux ruines de la Zone Alzen.

Le fait que Caleb ait été retenu l’intrigua. S'il était revenu dans cet état, c'était que quelque chose de grave était arrivé.

-Je n'ai pas regardé, ce n'est pas prudent ici. Heureusement que tu t'es évanoui près d'ici, si tu m'as bien ramené ce que j'ai demandé, ça ne doit pas être découvert.

Afin s'appuyer ses propos, il serra la hanse de la sacoche contre son flanc, à l'aide de l'un de ses bras.

-Comment ça, tu as été retenu ? Comment ça se fait ? Il n'y a plus rien...

Afin de ne pas se faire surprendre, il se baissa en direction de Caleb, grignotant un bon mètre de sa taille imposante, pour terminer sa phrase en chuchotant.

-...Il n'y a plus rien dans l'Internat depuis plus d'un an !


Tous les détenus avaient été libérés et la moitié de l'Internat avait été brûlé. Qu'est-ce qu'il pouvait bien rester là dedans ? A moins que ce microbe n'ait été assez stupide pour ne pas éviter les gardes ? Les regards convergeaient vers eux depuis trop longtemps, ils ne pouvaient pas rester.

-On parlera de ça plus tard ; les murs ont des oreilles. Amène ton goûter et suis-moi, un aéronef va atterrir d'un moment à l'autre sur la plage afin de te ramener chez toi.


Il se détourna, prêt à partir.

-Et de te verser ton dû.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Dim 17 Juin - 14:32

Caleb prit son "goûter" en grommelant et le suivit tant bien que mal. Il lui parlait comme s'il avait huit ans. Or un gamin de huit ne serait pas allé chercher ces foutus dossiers et serait encore moins sorti vivant d'une altercation avec un ver mutant. Mais il ravala sa fierté en entendant parler de la paye. Il était temps d'avoir la preuve que ce périple souterrain n'avait pas été vain.

Ils marchèrent un moment en silence dans les rues animées d'Amenthalys. L'autre agrippait sa sacoche, comme si quelqu'un allait surgir et lui voler. Sauf que même avec une chemise à fleurs et un short il restait imposant, et vouloir voler un truc à ce type c'était du suicide.

Les gens regardaient Caleb bizarrement sur son passage. Il observa sa tenue et comprit qu'effectivement, il ne risquait pas de se fondre dans la masse. Il empestait encore de la substance visqueuse laissée par le ver, et portait une chemise trop grande pour lui. Sans compter l'air blafard qu'il devait arborer après s'être ainsi vidé de ses forces. Il devait ressembler à un pauvre gamin trouvé dans la rue, et recueilli par une âme charitable.Il se renfrogna et lança des regards mauvais aux gens qui le dévisageaient. Il n'aimait pas tous ces bourgeois qui le prenaient en pitié.

La plage se profila enfin devant eux, et ils descendirent sur le sable fin le temps que l'aéronef arrive. Vérifiant que personne ne laissait trainer ses oreilles à côté d'eux, Caleb entama son explication :

    "Ya plus rien depuis un an ouais. Rien sauf un ver mutant géant."

Il fit une pause pour ménager son effet. Il pouvait bien se permettre d'être un peu dramatique non?

    "Je sais pas d'où il sortait. Mais quand j'étais dans le labo j'ai entendu un truc glisser dans le couloir. Je suis allé me planquer, mais ce... truc m'a vu quand j'ai repris le couloir. Il m'a coursé dans tout le couloir, et il laissait une espèce de trainée dégueulasse par terre, d'où l'odeur et l'état des dossiers."

Il mit les mains dans les poches de son pantalon, piétinant le sable de ses pieds. Il fronça les sourcils et dit, amer :

    "J'aimerais bien qu'on m'explique d'où venait ce bordel quand même. C'était sûrement pas un truc naturel. Ça avait au moins trois rangées de dents acérées, et ça faisait bien quatre mètres de long. Et c’était tout... visqueux."

Caleb frissonna à ce souvenir. Il sentait encore les mâchoires se refermer sur son clone...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Dim 17 Juin - 18:21

Aux gémissements de Caleb, Sergueï se retourna, haussant les sourcils. Pendant les quelques secondes qui suivirent, on aurait vraiment pu avoir l'impression qu'il portait attention à Caleb et prenait réellement au sérieux ce qu'il était en train de lui dire. Cet instant ne dura pas longtemps. En signe de dépit, il fit claquer ses tongs sur le sable brûlant, pressé de partir et de retrouver la Zone, si sombre et si froide.

-Je ne vois pas de quelle bestiole tu parles. Et si ce machin n'est pas une figure de ton hallucination...


Il ne termina pas sa phrase en voyant le regard assassin que lui jetait Caleb.

-Si une telle bestiole vivait dans Amenthalys, on le saurait depuis longtemps. Un truc pareil vient soit d'Almancar, soit de la Zone Alzen. Je ne me souviens pas avoir envoyé un truc pareil ici. Peut-être un coup de Raziel qui veut récupérer des trucs importants ?

Haussant les épaules, il tapota sa sacoche en jetant un nouveau regard à Caleb. Il se fit plus doux et plus sûr de lui, malgré la chaleur qui les dépeçait avec une tendresse brûlante. Comme s'il était heureux d'avoir enfin affaire à quelque chose qu'il connaissait.

-J'ai gardé ton tee-shirt, en souvenir. On analysera son ADN même si je doute que cela donne quoi que ce soit. Et vu c'que tu m'as ramené, je serais certainement occupé à autre chose.


Tant que Caleb était en vie et que Sergueï possédait les documents dont il avait besoin, aucune autre chose ne comptait. Il n'avait jamais entendu parler de la créature évoquée par Caleb et mit ce récit sous le compte de la peur ou de la chaleur. Cette bestiole n'existait peut-être tout simplement pas. Etant donné la description qu'avait employée son employé, il préférait qu'elle n'existe pas.

Une brise vint leur fouetter le visage. Elle fut rapidement suivie d'un vrombissement provoqué par l’atterrissage imminent de l'aéronef commandé par Sergueï. Le dirigeable d'acier se posa sur le sol en douceur, faisant voleter autour de lui, comme une haie d'honneur, des milliers de particules de sable fin. Sans stopper le moteur, le conducteur commanda l'ouverture d'une porte par laquelle Sergueï s'engouffra.

L'intérieur était exigu mais même Sergueï avait suffisamment de place pour s'asseoir sur l'un des fauteuils. Sans retirer sa sacoche, il attacha une ceinture avant de s'adresser au conducteur.

-Tu as ce que je t'ai demandé, Lhuk ?

Le conducteur se retourna et pour toute réponse, déposa une lourde bourse sur les genoux de Caleb. Sergueï attendit que la porte se referme, affaiblissant ainsi le vrombissement du moteur.

-5000 sphéros ; de quoi t'acheter une douche.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Lun 18 Juin - 13:11

Une hallucination. Il lui jeta le regard le plus noir et le plus meurtrier dont il soit capable.

    "Et ça vient de mon imagination aussi le truc sur mon T-shirt? J'en sais rien moi qu'il vienne d'Almancar ou d'Alzen! Tout ce que je sais c'est que yavait un putain de ver géant dans cet internat et que je l'ai pas rêvé, c'est clair?"

Il pouvait le traiter de froussard, se moquer de lui, tout mais pas réfuter l’existence de ce qui avait failli le tuer.

Il attendit quelques minutes de plus dans un silence renfrogné que l'aéronef se pose. Toujours agacé, il prit place à l'intérieur de l'appareil et attacha se ceinture. Il n'était jamais vraiment rassuré dans ces engins volants. Il se retrouva alors avec une bourse énorme sur les genoux.

    "5000 sphéros; de quoi t'acheter une douche."

Caleb resta sans voix. Certes, l'avance avait été conséquente - 2000 sphéros était plus qu'il n'aurait pu espérer pour n'importe quelle mission récoltée à Almancar - mais il ne s'attendait pas à ce que la somme finale soit encore plus importante. Il se retrouvait avec 7000 sphéros. Lui, le petit vaurien d'Almancar. Encore sous le choc, il ne releva même pas la pique. Il commençait à avoir l'habitude de toute façon.

L'engin décolla, et il sentit son estomac se retourner. Ça faisait beaucoup d'émotions fortes dans la même journée. Il se retourna vers son employeur et bégaya, abasourdi :

    "Euh... Merci."

Il s'appuya contre le dossier, et laissa son esprit vagabonder. Venaient pêle-mêle des images de l'internat, des conduits d'aération surchauffés, de sa cabane au bord du marais, d'une plus grande maison avec une cabine de douche. Il aurait matière à réfléchir pour les prochaines semaines... Il aurait aussi besoin de temps pour oublier le monstre et son cliquètement lugubre, son corps visqueux, ses rangées de dents acérées.

Sans doute ne saurait-il jamais ce qui l'avait attaqué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   Mar 19 Juin - 13:19

Il ne fallut qu'une heure et demie pour traverser Sphéra dans sa presque totalité. Ils furent ralentis pendant une bonne demie heure par une tempête de sable que le conducteur eut un mal fout à contourner. Le reste du temps, le voyage se déroula sans heurt et dans le silence le plus complet. Sergueï, même s'il en brûlait d'envie, n'ouvrit pas son sac de tout le voyage ; il consulterait les dossiers une fois arrivé à l'ARK, une fois qu'il serait certaine d'être en sûreté, derrière une porte blindée et des nuages radioactifs.

Une main plongée dans son short de surf, il pianotait avec énergie sur un portable tactile en direction de Valentina Vallone, afin de l'informer de sa découverte. Si elle resta froide, car lucide, Freyja en parut plus heureuse ; elle ne cessait de rater ses dernières expériences et craignait un renvoi de Valentina. Il n'y avait qu'elle qui manifestait pleinement ses sentiments en sa présence, la seule qui malgré sa couverture de glace, semblait tellement humaine.

Dès qu'ils eurent passé les montagnes qui les séparaient du désert, le vol de l'aérnoef se fit plus fluide. Comme ils ne pouvaient pas traverser la Forêt d'Orphée, le conducteur choisit à raison de se poser à l'orée de celle-ci, côté Almancar. L’atterrissage eut lieu en douceur, témoignant de l'expérience du commandant.

La porte s'ouvrit dans un souffle, découvrant aux yeux de Caleb la forêt d'Orphée. Sergueï lui tapota l'épaule de sa douceur légendaire.

-Aller file, tu vas rater le passage du Passeur !


Lorsque Caleb fut descendu, l'aéronef amorça son décollage.

-On se reverra.


La porte se referma et l'aéronef s'élança dans le ciel, en direction de l'aéroport de la Nouvelle Alzen.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Nom de code : Skip Machine 3en1 [PV Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: L'Internat Psychiatrique-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit