Karnevale Avenue

blblbl


 

 [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Lun 28 Mai - 22:59

Plus d'un an avait passé. Plus d'un an, et elle ne l'avait aperçu qu'à travers des pensées qu'elle lui avait volé. Il n'aurait pas du tout apprécié d'apprendre ce qu'elle avait fait, mais il paraissait que la fin justifiait les moyens... Et elle tenait à garder un « oeil » sur lui, enfin, plutôt une oreille pour le coup... Elle avait su ses entrainements, certains de ses vols... il était déterminé à devenir un grand voleur, et elle se doutait que rien ni personne ne le ferait changer d'avis. Elle avait appris la mort de son frère... Mais jamais elle n'avait été jusqu'à lui. Jamais elle ne le s'était permis. Elle préférait observer les choses de loin, croisant les doigts pour que la roue du destin leur permette de se croiser à nouveau. Il semblait qu'en ce jour, elle ait décidé de se mettre en marche pour exaucer le souhait de Clarice de revoir Ael.

La jeune femme errait dans la Bright Town, jetant un vague regard à un avaleur de sabre qui avait décidé d'ébahir les badauds en ingurgitant une lame à la longueur impressionnante.

~ Si seulement tu pouvais t'étriper avec ton numéro... ~

Une pensée fort peu aimable, mais qui traduisait le mépris qu'elle éprouvait à l'encontre du bonhomme. Les cracheurs de feu, un peu plus loin, ne lui tirèrent pas plus d'intérêt, étant donné qu'elle connaissait un véritable « maitre du feu », qui tranchait sans conteste avec ces saltimbanques, dans tous les sens du terme.

Elle regrettait de s'être aventurée dans cette portion d'Opale, alors qu'elle cherchait à fuir la foule compacte des gens qui se massaient vers le Palais du Conseil, avides de se sustenter ou de faire quelques achats quelconques. Rien n'attirait son œil, rien ne la distrayait. Soupirant brièvement, elle se dit qu'en attendant que les choses se tassent elle pouvait toujours se mettre en quête mentale du petit voleur pour qui elle avait une pensée dès qu'elle se dirigeait à Opale.
Elle ne comprenait pas pourquoi elle tenait tant à savoir s'il allait bien, s'il était là... Après tout, ils ne s'étaient que brièvement rencontrés, il s'était enfui après qu'elle lui ait donné tous les renseignements qu'il avait souhaité... Elle aurait dû se contreficher de lui comme de sa dernière mission... Mais non.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle l'aperçut à quelques pas d'elle. Il lui tournait le dos et marchait agilement, glissant plus que marchant en fait... Il avait l'air vaguement intéressé par ce qui se passait devant lui... Il apparut bientôt que ce n'était qu'une tactique pour sembler innocent aux yeux de tous, histoire de détrousser plus aisément les personnes dont le regard était focalisé sur le jongleur habile. Il n'utilisait pas son Karnevale... Peut-être parce qu'il aurait été trop ardu de s'en sortir sans percuter qui que ce soit...
Elle eut un léger sourire en levant doucement les yeux au ciel et s'avança tranquillement vers l'attroupement subjugué par les jongleries de « l'artiste ».
Alors qu'Ael venait de réussir son larcin et s'apprêtait à se faire la malle, leurs regards se croisèrent.

Clarice inclina doucement la tête vers lui, en guise de salutations, lui laissant par là la liberté de venir à elle ou non.

~ Viendras tu me saluer Ael ? Ou fuiras tu à nouveau ? ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Sam 16 Juin - 13:02

Le quotidien d'Ael n'avait pas vraiment changé et pourtant, tout lui semblait si différent à présent. Durant toute une année, il avait vécu seul, complètement livré à lui-même. Ça n'avait pas été tous les jours facile et ce serait mentir d'affirmer qu'à aucun moment il avait souffert de cette solitude. Ce qui lui avait permis de surmonter toutes les difficultés rencontrées au cours de cette année, c'était l'espoir, l'attente du retour de son frère aîné.
Après toute une année sans aucune nouvelle, beaucoup aurait cessé de croire au retour d'Aldwin mais pas son jeune frère. Il savait qu'il ne pouvait pas l'abandonner alors qu'il lui avait fait la promesse de revenir et Aldwin était effectivement revenu à Opale, même si ça avait été son tout dernier voyage.
C'était la première fois que Ael perdait un être qui lui était cher, mais Aldwin était bien plus que ça. Il avait été la seule personne qui avait compté dans la vie du jeune garçon, la seule famille dont il se souvenait. Il avait eu la sensation que quelque chose se brisait en lui à l'instant même où son frère adoptif avait rendu son dernier souffle, sous ses yeux. Jamais Ael n'avait dû vivre une épreuve aussi difficile que celle-ci et il ne voulait plus jamais devoir la revivre une nouvelle fois.
Les jours suivants furent certainement les plus longs qu'Ael ait jamais connu. Il ne dormait plus, il ne mangeait plus, plus rien ne semblait pouvoir lui redonner le sourire ou même l'envie de vivre. Il fallait pourtant qu'il continue d'avancer chaque jour, il n'avait pas le choix. Tout en faisant le deuil de son frère, Ael essayait de continuer de vivre comme il l'avait fait durant la précédente année. La seule différence était que cette fois, il était vraiment seul et que plus personne n'allait revenir le chercher.

Plusieurs semaines étaient passées depuis le décès d'Aldwin et quiconque croisant Ael ne pouvait pas se douter un seul instant qu'il venait de vivre une épreuve si dure que la perte d'un proche. Il donnait l'impression d'être un enfant tout à fait ordinaire, il était souriant, joyeux, il lui arrivait même parfois de s'amuser avec d'autres enfants dans les rues de la ville. Tout ceci n'était bien sûr qu'une ruse pour paraître innocent et réussir à endormir la méfiance des passants.
A aucun moment Ael n'avait songé à laisser tomber ses activités de jeune voleur. C'était ce pour quoi il était le plus doué et il arrivait très bien à vivre comme ça. Il aurait peut-être été plus sage qu'il tente d'apprendre un vrai métier pour devenir un honnête citoyen d'Opale mais ce n'était pas ce qu'il souhaitait. Il était habitué à vivre libre, être indépendant et si pour cela la seule solution était d'être hors la loi, il était prêt à prendre les risques que cela imposait.
Ael n'était plus vraiment ce petit voleur qui, pour survivre, dérobait une bourse à un passant au hasard. Ces dernières semaines, il avait volé bien plus que ce qui lui était nécessaire pour se nourrir et se vêtir. Il cherchait toujours à gagner encore plus d'argent qu'il cachait ensuite soigneusement là où personne n'irait fouiller. Il ne savait pas ce que l'avenir lui réservait mais il ne voulait pas rester toute sa vie un minable petit voleur errant dans les rues d'Opale. Il ne savait pas encore ce qu'il ferait de cet argent mais en attendant de le savoir, il gardait précieusement la moindre pièce, augmentant chaque jour la somme de son butin.
C'était devenu assez facile pour lui de voler sans se faire prendre grâce à son karnevale, qu'il réussissait à maîtriser chaque jour un peu mieux, mais il ne pouvait pas non plus compter uniquement sur son pouvoir. Dans certaines situations, il ne pouvait pas s'en servir et il devait alors compter uniquement sur son habileté et son esprit rusé.

L'avantage de vivre à Opale était qu'il y avait toujours quelque chose pour faire diversion. Il était extrêmement rare de voir les rues totalement désertes, il y avait toujours beaucoup de spectacles de rues qui attiraient en général les voyageurs, qui ne voyaient pas ce genre de choses tous les jours. On trouvait aussi parfois quelques opaliens fascinés par des danseuses dont ils n'arrivaient plus à détacher leur regard.
Pour un petit voleur tel que Ael, c'était une véritable aubaine. Il se glissait aisément au milieu de la foule de gens grâce à sa petite taille. Personne ne le remarquait et les quelques personnes qui l'apercevaient le prenaient généralement pour un petit garçon curieux qui cherchait à se rapprocher pour mieux voir le spectacle. En réalité, Ael n'était vraiment pas du tout intéressé par ces artistes de rues qu'il croisait tous les jours depuis qu'il était tout petit. Tout ce qui l'intéressait était de dérober subtilement le plus de bourses remplies d'argent.
C'était facile, rapide et très efficace la plupart du temps. Ael pouvait amasser en peu de temps beaucoup d'argent mais une fois que les poches de son pantalon large étaient bien remplies, il devait disparaître assez rapidement, avant de se faire remarquer. Il s'éloignait lentement pour n'éveiller aucun soupçon et se faire vite oublier lorsque les premières personnes réaliseraient qu'on leur avait dérobé tout leur argent.
Abandonnant ainsi un attroupement réuni autour d'un jongleur, Ael allait prendre la direction d'une rue plus calme lorsqu'il remarqua une femme en face de lui qui ne le lâchait pas des yeux. S'arrêtant et fronçant un instant les sourcils, le jeune voleur se demanda aussitôt si cette femme l'avait observé de loin et si elle avait l'intention de le dénoncer à tout le monde. Il fut alors bien étonné de la voir faire un simple signe de tête en sa direction, comme si elle voulait le saluer.
Ael ne comprenait rien de ce qui se passait, il tourna même la tête autour de lui pour vérifier s'il y avait quelqu'un, qu'il n'avait pas vu jusqu'alors, et à qui ce signe de tête aurait été adressé mais non, il n'y avait personne d'autre que lui. Les autres personnes présentes dans cette rue leur tournaient tous le dos pour regarder le jongleur.

Ael ne devait pas se laisser distraire par cette femme étrange et surtout ne pas oublier son objectif qui était de vite filer d'ici. Il décida de ne pas faire attention à l'inconnue, qui l'avait sûrement confondu avec quelqu'un d'autre, et de continuer. Il ne changea même pas de trajectoire, avançant droit vers cette femme qui s'était mise sur sa route. Le petit voleur évitait même un peu de la regarder et alors qu'il s'apprêtait à passer à côté d'elle, de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire.
Il avait la sensation d'avoir déjà vu cette femme, de la connaître mais il n'en était pas tout à fait sûr. Il s'arrêta à nouveau, juste à côté d'elle cette fois-ci, essayant d'analyser son visage pour se rappeler où et quand il avait pu la voir auparavant. Il croisait chaque jour tant de monde, il ne se souvenait pas du visage de toutes les personnes qu'il avait volé. Tout lui sembla soudain plus clair et l'expression dure de son visage se dissipa pour laisser place à de l'étonnement. Cette femme, c'était celle qu'il avait rencontré l'année dernière, il en était presque sûr. Il y avait d'ailleurs un moyen très simple de le savoir puisque, même s'il avait du mal à se souvenir de son nom, il se rappelait très bien de ce qu'elle était capable de faire.

*C'est bien toi ?*

Ael n'eut même pas le temps d'avoir une réponse qu'une voix derrière lui le fit se retourner. Un homme venait de se rendre compte qu'on lui avait volé son argent et toutes les autres personnes présentes vérifiaient si elles avaient toujours leurs biens. Ça s'annonçait plutôt mal pour Ael qui avait espéré être déjà loin à ce moment-là. Même si personne ne pouvait prouver que le garçon était un voleur, ils allaient vite soupçonner chaque personne encore présente dans la rue.
Il était encore temps pour Ael de s'enfuir vite d'ici mais il croisa une nouvelle fois le regard de la femme, toujours auprès de lui. Il se souvenait qu'elle lui avait proposé de faire des recherches sur son passé et sa famille, peut-être que si elle était là aujourd'hui c'était parce-qu'elle avait trouvé quelque chose. Dans le doute, le jeune garçon ne voulait pas partir sans elle et risquer de ne plus la revoir avant toute une nouvelle année ou même plus encore. Sans trop réfléchir, il l'attrapa par le bras pour l'inciter à le suivre.

« Faut pas rester ici. »

Sitôt ces quelques paroles murmurées, il s'engouffra dans une ruelle, se mettant même à courir lorsqu'il fut hors du champ de vision des hommes et des femmes mécontents d'avoir été les victimes d'un voleur. Il ne lâchait pas le bras de la femme pour être sûr qu'elle le suivrait. Il risquait de lui attirer des ennuis s'ils se faisaient attraper, on pourrait la prendre pour sa complice mais il n'avait pas l'intention de se faire prendre si facilement. Évidemment, le fait d'être deux compliquait les choses puisque, si Ael avait été seul, il se serait servi de son karnevale pour disparaître et attendre que les choses se calment. La seule solution était de trouver un endroit tranquille où se cacher quelques minutes pour se faire oublier.
Après avoir traversé à peine quelques rues, Ael se faufila dans une étroite ruelle où était stocké de grandes caisses vides. Il ordonna, en quelques sortes, mentalement à la femme de se cacher derrière les caisses avant de lui lâcher enfin le bras. Il retourna sur ses pas pour s'assurer que personne ne les avait vu ou les poursuivait avant de revenir derrière les caisses pour se cacher lui aussi, jetant alors un coup d'œil en direction de la femme.

« Désolé... »

*... de t'avoir embarqué là-dedans.*





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Lun 18 Juin - 20:34

Soupir. Il ne l'avait pas reconnue. En un sens c'était normal, ils ne s'étaient vus qu'une fois, pendant deux heures à tout casser. En un an, il avait eu le temps de l'oublier, même si elle ne l'avait oublié, elle. Clarice continua de le fixer, ne le perdant pas des yeux un seul instant, pour le cas où il déciderait d'activer son Karnevale, disparaissant ainsi de son champ de vision. Il se portait bien – d'un point de vue physique – moins maigre que par le passé... Il devait se nourrir plus souvent... C'était déjà ça...

Il avançait vers elle, mais pas pour lui parler, non. Il tournerait à la prochaine ruelle, pour s'enfuir après avoir commis son larcin. Devait-elle faire quelque chose qui lui ferait se souvenir d'elle ? Y avait-il quelque chose qu'elle pouvait faire pour lui faire comprendre qui elle était ? Au fur et à mesure des pas qu'il faisait, Clarice comprit que cela ne serait pas nécessaire. Elle lui évoquait quelque chose. Il allait finir par se rappeler... Il s'arrêta à côté d'elle, la fixant à son tour pour mettre le doigt sur son identité. Elle soutint son regard, alors que des souvenirs lui revenaient... Attente. Quand enfin son regard fermé se mua en étonnement, Clarice eut un petit sourire. Vint ensuite une question mentale pour s'assurer qu'elle était bien la personne à qui il pensait.
Son sourire s'élargit et alors qu'elle allait hocher la tête, répondant ainsi par l'affirmative, un cri retentit. Un des bonhommes qu'Ael avait détroussé venait de s'en rendre compte, et braillait à qui mieux qu'on l'avait volé. Il était vrai que ça n'était pas donné à tout le monde de s'appeler Clarice et de se rendre compte du vol alors que le voleur n'avait pas encore pris la clé des champs...

La messagère braqua à nouveau son regard pers dans celui brun du jeune garçon, l'air de lui demander quelle allait être la suite des évènements pour lui – comme pour elle puisque ce qu'il arriverait au gamin aurait des conséquences sur ses actions de la journée – et, lorsqu'il saisit son bras, ajoutant qu'ils feraient mieux de bouger de place, elle fut satisfaite. Certes il ne l'entrainait à sa suite que dans l'espoir qu'elle aie des informations sur son passé à lui communiquer, mais il l'entrainait, et cela lui suffisait. Elle le suivit donc dans sa fuite, sondant les esprits des gens, croisant les doigts pour ne pas qu'on les arrête, qu'on les sache en fuite quant au vol (bien qu'elle fût innocente en réalité). Il l'amena jusqu'à une ruelle vide de toute présence humaine, et lui indiqua mentalement de se réfugier derrière des caisses vides, ce qu'elle fit, silencieuse et souple, pendant que lui faisait volte face pour s'enquérir de la situation. Il finit par la rejoindre, derrière les caisses et s'excusa de l'avoir entrainée dans sa fuite. Sourire. Les yeux pétillaient de la jeune femme pétillait. Elle souffla doucement.

« C'est ce qu'on appelle un bon footing ça. Ne t'excuse pas, ça m'a décrassé les muscles. »

Sondant les horizons mentaux, Clarice constata que personne ne les recherchait. Ils avait donc réussi à s'esquiver de façon assez... discrète, et ne risquaient apparemment rien. Après, il fallait éviter de tenter le diable, donc de trop trainer au cœur de ce quartier. Elle retira sa cape

« Bien, personne ne nous soupçonne. Cependant, pendant que les choses se tassent, il vaudrait mieux qu'on reste ici non ? – secouant sa crinière, elle ajouta – ça fait un bail, n'est ce pas Ael ? Comment vas tu ? »

Sa réponse serait elle sincère ? Ils demeuraient des inconnus l'un pour l'autre... Enfin, surtout elle pour lui... Après un silence et un demi sourire, elle rappela son prénom au jeune garçon.

« Clarice. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Mar 19 Juin - 21:57

Être obligé de devoir s'enfuir ou de se cacher était devenu assez courant dans la vie du jeune garçon. Il ne se passait pas une seule journée sans qu'il prenne quelques risques en allant détrousser voyageurs ou citoyens d'Opale. Il s'était également habitué à prendre seul tous ces risques sans pouvoir compter sur une quelconque aide extérieure, ainsi qu'à être le seul responsable de ses propres actes. Le fait d'avoir emmener de force cette femme dans sa fuite lui rappelait pourtant les nombreuses fois où il s'était retrouvé dans cette même situation avec Aldwin.
C'était il y a bien longtemps mais les souvenirs de son frère étaient encore très présents dans l'esprit d'Ael. C'était inévitable puisque tout et n'importe quoi dans cette ville pouvait lui rappeler les moments - les bons comme les mauvais - qu'ils avaient passé ensemble. Il était attaché à ses souvenirs autant qu'ils le faisaient souffrir mais il essayait toujours de ne rien laisser voir de sa peine.
Ael n'était pas vraiment fier de devoir risquer d'attirer des ennuis à cette femme, qui n'était qu'une étrangère à ses yeux même s'ils s'étaient déjà rencontrés une fois. Il s'en serait vraiment voulu si elle avait dû avoir des problèmes par sa faute mais par chance, personne ne semblait les avoir remarqué pendant leur fuite et aucun soupçon ne s'était posé sur eux. Du moins, c'est la conclusion que le jeune voleur en avait tiré en constatant que personne ne semblait les poursuivre ou les rechercher.
Il s'attendait peut-être à se faire sermonner par cette femme qui l'avait vu dérober tout l'argent des spectateurs et qui, de plus, avait de quoi lui en vouloir pour l'avoir entraîné avec lui dans cette histoire. Quelle ne fut pas sa surprise de constater, en la rejoignant derrière les caisses, qu'elle semblait ne pas être en colère contre lui mais même plutôt heureuse. Elle avait l'air étrangement souriante et optimiste pour quelqu'un qui venait d'être obligé de s'enfuir et de se cacher alors qu'elle était entièrement innocente.

Lors de sa toute première rencontre avec cette femme, Ael s'était assez vite rendu compte qu'elle n'était pas vraiment ordinaire. Elle possédait bien sûr un karnevale qui la rendait unique mais il avait aussi été très étonné de la manière dont elle s'était comportée envers lui. Une fois encore, elle lui prouvait qu'elle n'était pas ordinaire même s'il ne comprenait pas pourquoi elle semblait être si gentille envers lui.
Il se rappela également bien vite à quel point il la trouvait en quelques sortes effrayante à cause de son pouvoir lorsqu'elle lui affirma tout naturellement que personne ne les soupçonnait. Ael ne savait pas très bien comment fonctionnait le karnevale de cette femme mais il n'avait pas pensé qu'elle pouvait l'utiliser sur plusieurs personnes se trouvant à une bonne distance d'elle-même. Il n'osait même pas imaginer le nombre de secrets que cette femme avait pu s'amuser à découvrir en fouillant ainsi les esprits des gens sans leur demander leur avis.
Ael acquiesça d'un signe de tête lorsqu'il l'entendit le questionner sur le fait qu'il était certainement préférable de rester cacher un petit moment. Il n'avait pas très envie de recroiser les personnes qu'il avait volé, d'autant plus qu'il avait toujours leur argent sur lui. Il devait d'ailleurs mettre cet argent en lieu sûr le plus tôt possible. Les enfants de son âge ne se promenaient pas avec autant d'argent sur eux, si quelqu'un le découvrait Ael aurait sûrement quelques ennuis.
Pour le moment, il ne risquait rien dans cette ruelle et il ne craignait probablement rien de cette femme. Elle n'allait tout de même pas le dénoncer maintenant, quoique Ael ne la connaissait pas si bien que ça pour en être totalement sûr. Il avait appris à toujours se méfier des gens qu'il rencontrait même si ces derniers ne semblaient pas bien méchants ni menaçant au premier abord.
Il fut pourtant presque choqué en constatant que non seulement elle se rappelait de son prénom après tout ce temps - bien qu'elle aurait pu le retrouver en fouillant son esprit - mais aussi qu'elle semblait se préoccuper de savoir s'il allait bien. Sur le coup, Ael ne répondit rien et se contenta de l'observer attentivement et silencieusement. Voulait-elle vraiment savoir comment il allait ou était-ce simplement par politesse ?
Elle semblait s'adresser à lui comme s'il avait été un vieil ami, elle avait l'air d'être sincère également. Pourtant, il y avait quelque chose qui gênait un peu Ael dans cette question. Si elle arrivait à lire aussi bien ses pensées qu'elle l'avait fait l'année précédente, elle n'avait donc pas besoin de le questionner pour obtenir la réponse. A moins que ce soit une manière d'essayer de faire la conversation ou tout simplement de faire parler Ael.

Il était assez facile de remarquer que le jeune garçon n'était pas très à l'aise avec les autres gens. Pas très bavard non plus mais après toute une année à vivre complètement seul, il ne fallait pas s'attendre à ce que Ael soit devenu plus sociable qu'auparavant. Il s'était habitué à cette vie de solitaire, peut-être même un peu trop puisqu'il ne savait pas très bien ce qu'il devait dire à cette femme, dont il ne se souvenait même plus du nom.
Elle arriva d'ailleurs, sans aucun doute, à percevoir les pensées du jeune voleur puisqu'elle lui rappela son prénom avant même que Ael ait pu prononcer le moindre mot. Son pouvoir était tout de même assez pratique pour réussir à communiquer avec le jeune garçon mais ça ne le mettait pas du tout à l'aise. A chaque instant, il savait qu'elle pouvait tout savoir de ses pensées même de ses souvenirs. Lui qui était pourtant très renfermé sur lui-même et un peu secret également, se sentait complètement démunie face à cette femme à qui il ne pouvait absolument rien cacher.
Elle avait certainement compris depuis longtemps que si Ael avait tenu à l'emmener avec lui pour ne pas risquer de la perdre, c'était pour une raison très précise et il ne voulait pas tourner autour du pot.

« Qu'est-ce que tu fais là ? »

Clarice pouvait être venue à Opale pour des milliers de raisons et peut-être que leur rencontre en ce jour n'était que le fruit du hasard mais il avait besoin de savoir si elle avait appris quelque chose le concernant durant toute cette année. Il ne se faisait pas de faux espoirs, il savait qu'il y avait très peu de chance pour qu'elle ait pu découvrir quoi que ce soit concernant le passé du garçon mais, pour lui, s'il y avait bien une personne qui était plus capable que les autres d'arriver un jour à trouver les informations qu'il cherchait depuis tant d'année, c'était bien elle.
Attentif, Ael ne la quittait pas des yeux, observant ses réactions ou l'expression de son visage pour essayer d'anticiper sur ce qu'elle allait lui répondre. Il était prêt à encaisser tout ce qu'elle allait lui dire, peu importe si c'était de bonnes ou de mauvaises nouvelles. Il voulait savoir, du moins jusqu'à il y a quelques semaines encore, mais depuis le décès de son frère il n'était plus très sûr de vouloir découvrir d'où il venait.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Mar 19 Juin - 23:55

Méfiance. C'était vraiment le maitre mot de ce jeune garçon. Son leitmotiv même. En même temps, pour une seule rencontre, un an auparavant, de quelques heures, comment aurait elle pu gagner sa confiance ? Comment aurait elle pu obtenir autre chose qu'une réaction mitigée de sa part ? Il était seul à en crever depuis tellement de temps ? Comment aurait il pu réagir autrement ? C'était normal. Sa façon de se comporter envers elle était normale.
En revanche, elle, pouvait réellement passer pour une dérangée. Son comportement n'était pas rationnel. Il l'avait volée, et elle, au lieu de crier au drame, l'avait morigéné et invité à manger. Quoi de plus déstabilisant, surtout quand on avait connaissances de comportements adultes pas franchement amicaux ?

Soupir. Oui, un soupir pour se calmer, faire redescendre sa poussée de joie, afin de ne pas effrayer Ael. Si elle voulait avoir la possibilité d'avoir des échanges plus « fournis » avec lui, il fallait qu'elle apprenne à se tempérer. Certes, elle ne comprenait toujours pas vraiment ce qui lui donnait tant envie de se rapprocher de ce petit bout d'homme, mais elle voulait vraiment ce rapprochement. Pouvoir faire partie de sa vie et lui donner un petit coup de pouce... Veiller sur lui comme une sœur... Oui... elle venait de mettre le doigt dessus. Elle ne tenait pas à remplacer son frère perdu, ça non. Elle ne le pourrait jamais. Mais elle voulait pouvoir être à ses côtés un peu... L'aider à grandir. Qu'il n'aie pas à se forger comme elle avait dû, seule. La solitude... Pesante solitude. Insupportable solitude. Voici ce qu'elle désirait lui éviter. Et elle avait comme l'impression que la route serait ardue. Après un moment de silence, elle murmura.

« Souviens toi... ça n'avait eu aucun effet sur toi le sermon. Je me vois mal recommencer pour n'avoir aucun effet. Et après tout... Il faut bien que tu vives... »

Cette dernière phrase avait été prononcée avec une note d'amertume. Ce n'était pas une vie pour un gamin. Pour personne en fait. Mais... Comment apprendre à quelqu'un à vivre différemment ? Elle même n'avait jamais craint la faim – du moins pas longtemps – alors comment aurait elle pu prétendre pouvoir lui faire la leçon ? Elle ne pouvait que se contenter de le regarder faire, jusqu'à lui proposer mieux, si toutefois mieux il y avait pour lui, et si cela l'intéressait. Avec un sourire d'excuse, elle poursuivit.

« Ok... Je l'avoue, j'ai largement de quoi te paraître flippante à pouvoir piocher dans l'esprit de qui je veux, ou presque. Je te jure que je l'utilise pas à de mauvaises fins à part quand Raziel régnait, mais ça c'était pas pareil du tout...J'ai que ma parole à t'offrir et étant une inconnue pour toi, ça n'a sans doute aucune valeur... »

Elle le fixa longuement lorsqu'il parut surpris qu'elle se souvienne de son prénom... Comment lui expliquer qu'elle n'avait eu de cesse de vouloir le recroiser, prendre de ses nouvelles ? Qu'elle s'était inquiétée de son devenir, et avait tenté d'épier ses pensées à chaque fois qu'elle était à Opale, pour s'assurer qu'il était vivant, et qu'il allait bien... ça ne risquait pas de le rassurer ça. Plutôt de le faire courir loin, et vite. Logique.

« Bon... Ma question sur ton « état » tombe un peu à plat... Je préfèrerais pourtant que tu le dises de bon cœur... Plutôt que je ne l'apprenne par mon Karnevale... Enfin, c'est comme ça. Ce que je fais ici... Je me balade dans tous les coins de Sphéra avec mon boulot... Et malgré le fait que notre rencontre soit due au hasard... je m'inquiétais de savoir comment tu te portais... Je suis contente de te voir. »

Voilà, c'était dit, même si pour le coup, ça interloquait Ael plus qu'autre chose... au moins elle avait pu livrer ce qu'elle avait sur le cœur. Son regard se teinta d'une lueur d'excuse pour le jeune Opalien. Elle ne savait pas comment lui prouver sa sincérité...
La messagère garda longtemps le silence, cherchant ses mots pour lui annoncer ses recherches infructueuses... Elle savait qu'Ael pouvait lire sur ses traits et dans son regard son absence d'informations. Elle ne chercha pas à lui masquer quoi que ce soit. Son ton fut doux et lent.

« Je n'ai rien trouvé... Je suis vraiment désolée... J'ai même été fouiller dans des registres... Je n'ai rien vu... Et... Mes condoléances pour ton frère... »

Elle s'attendait à ce qu'il parte aussi rapidement que la dernière fois... Mais cette fois ci, elle ne lâcherait pas l'affaire. Pas avant d'avoir pu lui tendre la main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Dim 1 Juil - 15:39

C'était toujours assez perturbant pour Ael de voir cette femme répondre à des questions qu'il n'avait même pas posé. Elle n'était pas censé avoir connaissance de tout ce qui se passait dans la tête du garçon et il finissait même par se demander si Clarice arrivait encore à faire la différence entre ce qu'elle entendait vraiment et les pensées qu'elle pouvait percevoir. Peut-être qu'elle ne se rendait même pas compte que la plupart des choses qu'elle avait pu entendre n'avait été que des pensées du garçon et non des paroles.
Le fait de ne pas se sentir libre de songer ou de réfléchir à ce qu'il voulait sans que cette femme l'apprenne était sûrement ce qui effrayait le plus Ael. Il n'avait pas l'habitude de parler aux gens, de se confier ou encore d'exprimer ce qu'il ressentait mais Clarice arrivait à tout savoir sur lui sans même lui demander son avis. Peut-être n'avait-elle aucun moyen d'arrêter son karnevale, peut-être qu'elle ne choisissait pas elle-même d'entendre les pensées des gens autour d'elle ou elle avait peut-être pris l'habitude de l'utiliser en permanence et ne se rendait même plus compte que ça pouvait déranger les gens. Ael n'avait pas non plus de grands secrets à cacher mais ce n'était jamais agréable de savoir que chacune de ses pensées pouvait être perçue et analysée par quelqu'un d'autre.
De ce qu'il se souvenait de sa première rencontre avec Clarice, la jeune femme n'avait pas vraiment changé durant toute une année. Elle était toujours aussi bavarde et Ael l'écoutait sans prononcer un mot. Il n'avait aucun moyen de savoir si cette femme était vraiment sincère envers lui mais elle arrivait à en donner l'impression. Il l'observait attentivement, analysant ses expressions et son regard pour essayer de déceler ce qui était vrai et ce qui pouvait ne pas l'être dans ses propos.
Lorsqu'elle lui annonça qu'elle s'était inquiétée pour lui, Ael l'observa attentivement en fronçant un peu les sourcils. Il ne comprenait pas pourquoi une femme qu'il avait rencontré rapidement l'année dernière pouvait se soucier de lui et de savoir comment il allait. C'était étrange, personne ne s'était préoccupé de lui durant toute sa vie à part son frère. Il ne voyait pas ce qui pouvait pousser cette femme à s'intéresser à lui.
Ael remarqua alors un changement dans le regard de Clarice qui s'était soudainement tue. Elle avait l'air un peu triste, embêtée et le jeune garçon se demanda si elle de mauvaises nouvelles à lui annoncer à présent. Il resta silencieux pendant qu'elle cherchait ses mots, se préparant à entendre peut-être les pires nouvelles qu'elle aurait pu apprendre durant ses recherches.

Dès la première phrase qu'elle lui adressa, Ael se sentit à la fois déçu et extrêmement soulagé. Ce mélange était assez étrange et il aurait certainement eu beaucoup de mal à décrire ses sentiments. Il avait espéré que Clarice arriverait à retrouver une trace de ses parents mais depuis le décès de son frère, il avait réalisé à quel point c'était difficile de perdre un membre de sa famille. Il redoutait depuis d'apprendre que ses parents étaient eux aussi morts ou bien de les retrouver pour les perdre à nouveau. Peut-être même que ses parents ne désiraient pas le revoir s'ils avaient décidé de l'abandonner huit ans plus tôt.
Il y avait beaucoup trop d'incertitudes et Ael se demandait si ce n'était pas mieux de ne rien savoir. Jamais il n'aurait songé un jour abandonner ses recherches mais les choses étaient différentes à présent. Il devait essayer de se tourner un peu plus vers son avenir et non resté focalisé sur son passé.
La discussion aurait pu se terminer là mais le jeune garçon ne s'était pas attendu à entendre ensuite Clarice lui présenter ses condoléances. L'étonnement se lisait dans le regard d'Ael et il resta un moment à fixer les yeux de la femme avec encore plus d'intensité. Comment pouvait-elle savoir pour Aldwin ?
Ael ne se souvenait même pas avoir mentionné l'existence de son frère lors de leur première rencontre. Il avait déjà quitté la ville à l'époque et Ael avait dû se débrouiller tout seul depuis ce jour. Clarice n'avait donc jamais pu rencontrer Aldwin et il aurait été peu probable qu'elle ait pu faire sa connaissance en dehors d'Opale. Ael ne voyait plus qu'une seule solution, elle avait dû l'apprendre en fouillant dans son esprit.

« Merci... »

Ce simple mot avait eu du mal à sortir et Ael sentait à nouveau la tristesse l'envahir. Il détourna aussitôt le regard pour ne plus croiser celui de Clarice. Il vérifia alors que tout son butin précédemment volé était bien en place dans les poches de son pantalon afin de se préparer à quitter leur cachette. Il n'avait pas envie de rester ici plus longtemps et il n'avait pas non plus envie de rester avec cette femme.
Il n'avait strictement rien contre elle, mis à part peut-être qu'elle utilisait en permanence son karnevale sur lui, mais Ael n'avait plus l'habitude de rester en compagnie de quelqu'un. Il était devenu, par la force des choses, bien plus solitaire que l'année précédente. Il se tourna tout de même vers Clarice une dernière fois mais en évitant de la regarder.

« C'est pas la peine de continuer les recherches sur mes parents et ne t'en fais pas pour moi... »

*... Je sais me débrouiller.*

Sur ces mots, Ael avança d'un pas dans la ruelle avant d'utiliser son karnevale devant Clarice pour disparaître subitement sous ses yeux. De cette manière, il pouvait circuler dans les rues sans craindre d'attirer l'attention sur lui. Il ne perdit d'ailleurs pas une seule seconde et s'élança aussitôt dans la rue voisine, marchant dans des traces déjà existantes pour n'éveiller aucun soupçon et rester invisible aux yeux de tous.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Lun 2 Juil - 17:16

Mal. Elle se sentait vraiment mal de lui avoir annoncé ses recherches infructueuses... Révélations couplées à des condoléances maladroites, de quoi faire un excellent combo... Cependant, ses propos ne ruinèrent pas autant le moral du jeune garçon que ce à quoi elle s'attendait. Il était... mitigé. Soulagé et déçu, triste mais rassuré...

Puis la surprise fut lisible dans les yeux d'Ael, mais également dans son esprit. Le Karnevale de la messagère n'avait pas fini de le surprendre, que ce soit en bien ou en mal... Le petit Opalien semblait même un peu accusateur dans le fond, n'appréciant pas particulièrement que l'Alzénienne se permette de farfouiller en permanence dans son esprit. Il la remercia néanmoins pour ces condoléances, difficilement certes, mais il le fit, et c'était tout ce qui importait.
C'était ce qui prouvait qu'il n'avait pas encore choisi la voie définitive de la solitude, cette voie dont on ne pouvait que très difficilement se sortir, et avec beaucoup d'efforts et de volonté.
Il est en effet bien plus facile de demeurer seul que d'entretenir des relations sociales. Relations sociales si faciles à briser, à balayer d'un revers de main comme on balaierait une mouche gênante...

Cependant, le semblant d'optimisme qui avait étreint Clarice à ce sujet fut vite réduit à néant par le jeune garçon. Il lui demandait de cesser les recherches au sujet de ses géniteurs, ainsi que de ne plus s'inquiéter pour lui... Il était apte à se débrouiller. Seul. La jeune femme resta silencieuse, accusant le coup, alors qu'Ael activait son Karnevale devant elle, et prenait la poudre d'escampette avec calme et résolution.
La chaleur étouffante d'Opale se mua soudainement en un froid mordant. Un froid qui s'insinua en elle, glaçant son sang, immobilisant chacun de ses muscles, finissant par la rendre semblable à une statue à l'intérieur.
Après quelques minutes passées, le corps et l'esprit vide de toute réaction, de tout sentiment, la messagère décida de bouger, enfin. Elle se releva lentement, tel un automate dont les rouages étaient mal graissés, épousseta mécaniquement ses vêtements, auxquels quelques grains de sable s'étaient accrochés, et resta à fixer le point où Ael avait disparu à sa vue.

Que faire ? Lui courir après ? Elle aurait l'air fine à pousser les gens qui se glissaient sur son chemin en braillant à qui mieux mieux qu'elle cherchait un petit bonhomme à la peau hâlée, aux yeux chocolat et aux cheveux noirs... Hurler « Ael reviens ! » ne serait pas de meilleur goût pour le faire s'arrêter et revenir près d'elle. Certainement pas. Devait-elle partir ? Le laisser à nouveau pour une durée indéterminée, seul ? Le laisser se frotter de plus en plus à la dure réalité de la vie sans bénéficier d'un seul soutien, aussi minime fut t-il ?
Clarice opta pour une troisième option. Le retrouver en usant de patience et de méthode, mais surtout, de son Karnevale. Et pour cela, il fallait déjà qu'elle retrouve les pensées du jeune garçon. Tache peu aisée parmi la foule d'Opaliens, mais déjà simplifiée comme elle connaissait parfaitement la voix du petit.

Elle resta donc sur place et poussa son Karnevale parmi la foule, sondant toutes les pensées qui passaient, rejetant inlassablement toutes celles qui ne l'intéressaient pas, puis finit par retrouver la piste du jeune garçon après de longues minutes. Elle épongea d'un revers de bras la sueur qui perlait sur son front, suite à cet effort fourni en si peu de temps et se mit en route, son Karnevale focalisé sur le jeune garçon. Quiconque la dévisageait durant son trajet au cœur de la foule devait se dire qu'elle était malade tant ses traits étaient crispés de concentration, et son front couvert de sueur. C'était bien beau de l'avoir localisé, mais il fallait prendre les bonnes directions pour le rejoindre, et elle ne pouvait agir qu'en se focalisant sur l'intensité sonore des pensées : plus elle s'approchait de lui, plus ses pensées devenaient sonores. Plus elle était loin, plus ces dernières ne seraient que des murmures. Elle rebroussa plusieurs fois chemin pour repartir dans une autre direction, et parvint enfin au but, lessivée.
Clarice éleva doucement la voix alors qu'Ael se rendait compte qu'elle avait réussi à le retrouver.

« Décidément... Discuter avec toi n'est pas la chose la plus aisée qui soit. Tu es parti... Avant que je te propose quelque chose. »

Elle s'adossa à un mur et passa une nouvelle fois un bras sur son front. Bon dieu qu'elle avait chaud et se sentait vaseuse.

« Je voulais te proposer de quitter Opale. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Mar 3 Juil - 23:21

Posséder le karnevale d'invisibilité était une véritable chance pour Ael. Même s'il n'était encore qu'un gamin, il savait que ce karnevale le rendait, en quelques sortes, un peu plus fort et qu'il aurait parfois bien du mal à s'en sortir sans lui. C'était vraiment pratique pour un petit voleur de pouvoir disparaître à tout moment pour pouvoir voler ou se déplacer sans être vu par qui que ce soit ou bien encore de se rendre invisible pour échapper très facilement à ses poursuivants.
Il ne pouvait pourtant pas faire tout ce qu'il voulait avec son karnevale puisqu'il n'était pas capable de l'utiliser très longtemps. Ainsi, lorsqu'il l'utilisait, il devait faire très attention au temps qui s'écoulait. Après une dizaine de minutes, il risquait à tout moment de perdre le contrôle de son karnevale et de redevenir visible. Il devait donc absolument éviter de dépasser ces quelques minutes s'il ne voulait pas réapparaître sans le vouloir sous les yeux de n'importe qui.
Ael ne perdit donc pas un seul instant après avoir quitté Clarice. Il avait du chemin à faire avant d'arriver à son petit repère où il cachait tout ce qu'il avait volé. Rien ne l'obligeait à rester invisible pour traverser la ville mais étant donné qu'il venait de détrousser plusieurs personnes, il était sûrement préférable pour lui de rester discret. Et puis, de cette manière, il était sûr d'échapper à Clarice qui ne pourrait pas le suivre.
C'était leur deuxième rencontre et également la seconde fois qu'il partait en se sauvant. Ael n'en était d'ailleurs pas très fier mais il n'avait pas le choix. Il ne pouvait faire confiance à personne, il ne devait compter que sur lui-même. Il redoutait aussi que Clarice finisse par apprendre bien trop de choses sur lui s'il restait davantage de temps auprès d'elle, si ce n'était pas déjà trop tard.
Il était conscient que non seulement elle pouvait apprendre beaucoup de choses mais aussi réussir à manipuler facilement les gens grâce à son pouvoir. Il était donc difficile de savoir si elle était ou non digne de confiance. Pourtant, tout en s'éloignant d'elle, il songea quelques instants à cette femme étrange ainsi qu'au comportement qu'elle avait pu avoir envers lui. Elle avait donné l'impression de n'avoir aucune mauvaise intention, d'être sincère également mais rien ne pouvait lui prouver que ce n'était pas une simple illusion, une mascarade afin de le faire tomber dans un piège.

Ael ne put continuer de penser davantage à cette femme puisqu'il devait se concentrer à la fois sur son karnevale et sur tous les passants qu'il croisait sur sa route. C'était peut-être avantageux dans certaines situations de devenir invisible mais ce n'était pas non plus très pratique. Les gens marchaient sans faire attention à lui et il devait toujours observer avec une grande attention tout ce qui se passait autour de lui. Il devait sans cesse esquiver les gens, chercher à anticiper leurs mouvements, leurs déplacements pour éviter à tout pris d'entrer en collision avec quelqu'un ou quelque chose.
Le jeune opalien commençait à avoir l'habitude d'utiliser son pouvoir mais il ne le maîtrisait pas parfaitement. Il n'était pas rare qu'il rende invisible sans le vouloir de petits objets, simplement en les touchant. En général, il faisait très attention pour que ce genre de petit accident n'arrive pas ou bien le moins possible. Le plus sage était donc de ne rien toucher sauf si c'était pour voler et emporter l'objet avec lui.
Ses poches étaient assez bien remplies, il n'avait pas vraiment besoin de voler à nouveau pour le moment. La seule chose dont il devait se préoccuper était de vite retourner à sa cachette pour mettre en sureté son butin. Il devait traversé avant ça plusieurs rues, toutes très agitées, avant d'arriver enfin dans un quartier plus tranquille.
Gardant son karnevale actif le temps d'accéder à sa cachette, le jeune garçon cessa de l'utiliser uniquement lorsqu'il fut totalement sûr de ne pas se faire remarquer par des regards indiscrets. Il avait utilisé son pouvoir durant plusieurs minutes et il ressentait déjà un peu de fatigue pour l'effort qu'il avait dû fournir. Ce n'est que lorsque son butin fut en lieu sûr que Ael activa de nouveau son karnevale pour pouvoir quitter sa cachette et retourner dans la rue sans éveiller le moindre soupçon.
Il traversa ensuite à nouveau quelques rues, à la recherche d'une ruelle déserte où il pourrait redevenir visible sans que personne ne puisse le voir. Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus facile à cette heure de la journée mais il connaissait assez bien la ville pour trouver rapidement une ruelle déserte.

Ael ne savait pas encore ce qu'il allait faire durant le reste de la journée. Il ferait certainement comme tous les autres jours, errer dans les rues en observant ce qui se passait et profiter de quelques occasions de voler facilement de l'argent aux passants. Il ne pensait même plus à sa rencontre avec Clarice jusqu'à ce qu'il l'aperçoive dans la même rue, juste en face de lui.
Sur le moment, le jeune garçon pensait que c'était le hasard qui leur faisait à nouveau croiser la même route mais en y réfléchissant un peu plus, c'était presque impossible. Elle avait obligatoirement trouvé un moyen pour le suivre ou le retrouver et en l'observant un peu mieux, il remarquait même qu'elle n'avait pas l'air très en forme. Elle avait l'air de transpirer, de mal supporter la chaleur mais ça arrivait assez souvent aux voyageurs qui n'étaient pas habitués au climat du désert.
Il était inutile pour Ael d'essayer de fuir à nouveau. Si elle avait réussi à le retrouver une fois, elle saurait très certainement le faire une seconde fois. Elle avait apparemment quelque chose à lui dire, à lui proposer même, mais le jeune garçon ne voyait pas très bien de quoi elle voulait parler. Est-ce que ça concernait les recherches sur ses parents qu'elle voudrait tout de même poursuivre malgré le fait qu'il lui ait demandé d'arrêter ? Le jeune opalien ne voyait que cette possibilité.
Lorsqu'elle reprit la parole, Ael cru d'abord avoir mal compris le sens de la phrase mais il réalisa vite qu'elle lui avait bel et bien proposé de quitter Opale. Que voulait-elle dire exactement par là ? Cette proposition lui semblait bien étrange et peut-être pas très honnête non plus.

« Pourquoi ?! »

Il la dévisageait, essayant de comprendre ce qui avait pu la pousser à lui faire cette proposition et aussi d'imaginer ce qu'elle pouvait avoir derrière la tête en faisant ça. Il avait besoin de plus d'explications mais ce n'était pas pour autant qu'il était prêt à accepter de partir. Cette ville était la sienne, sa ville natale, celle où il avait grandi et appris tout ce qu'il sait aujourd'hui. Sa vie était ici et même s'il était curieux de découvrir ce qu'il y avait au-delà de ce désert, jamais il n'avait envisagé sérieusement l'idée de partir un jour de cette ville, du moins pas sans Aldwin...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Jeu 5 Juil - 12:25

Fatigue. S'adosser au mur ne l'avait en rien soulagée... Elle se laissa choir sur le sol, à nouveau assise sur le sable brûlant. Et passa encore une fois son bras sur son front. Voilà qu'elle se sentait fiévreuse. Par le slip d'Howard d'Essling, pourquoi fallait-il que ça tombe maintenant ? Et surtout, pourquoi sur elle ?
L'interrogation d'Ael la blessa un peu plus. En même temps, comment pouvait-elle escompter qu'il lui saute dans les bras en lui disant « Chic, chic Clarice ! Je viens ! » ? Bonjour la crédibilité de la scène. Non... Elle n'avait pas attendu ce genre de réaction. Mais elle aurait préféré autre chose qu'un « Pourquoi ?! » sceptique et très mitigé.
Elle avait là la preuve par mille qu'il n'avait pas confiance en elle. Vraiment pas confiance en elle. Mais que faire pour lui faire comprendre que non, elle ne se moquait pas de lui, non elle n'escomptait pas lui faire du mal, qu'elle voulait simplement être une épaule pour lui ?

La solution la plus simple était de tout lui déballer. Pourquoi il l'intéressait, pourquoi elle s'inquiétait pour lui. Bref, un topo complet de la situation. Et c'était ce qui était le plus raisonnable, parce que le jeune garçon allait finir par la penser pédophile. Or, les enfants, très peu pour elle.
Elle prit sa respiration à plusieurs reprises, ne sachant par où commencer, par quoi commencer...

« Ael... Assieds toi, s'il te plait. Ça risque de prendre... Quelques minutes. »

Elle avait du mal à formuler ses pensées, à les ordonner pour les énoncer concrètement et clairement. Allez, il ne fallait pas qu'elle s'amuse à faire un discours avec des fioritures. Il fallait qu'elle aille au but directement... Surtout que son corps avait l'air décidé de lui jouer la très mauvaise blague de l'insolation, alors autant aller vite à l'essentiel, pour ensuite aller s'effondrer dans une auberge et tenter de reprendre consistance. Oui. Elle allait faire ça. L'essentiel, puis, quelle que soit la réponse, l'auberge pour se ressourcer.

« Je ne sais pas vraiment par où commencer... Un moment de silence. Voilà, tu me fais penser à moi, quand j'avais ton âge. »

Incompréhension. Normal, c'était bien trop direct et trop peu fourni pour qu'Ael puisse y comprendre quoi que ce soit. En fait, pour que tout puisse rouler comme sur des roulettes, il aurait fallu qu'Ael dispose du Karnevale de Clarice, pour lire clairement en elle. Pour comprendre très exactement. Manque de chance, ça n'était pas le cas, et cela n'était pas réalisable. Alors il allait falloir qu'elle explicite ce qu'elle pensait, ce qu'elle ressentait. La messagère soupira longuement, tentant de rassembler une nouvelle fois ses idées pour se montrer plus claire.

« Je vais essayer... de t'expliquer. Mais c'est loin d'être aisé à dire. Euh... Contrairement à toi... j'ai connu mes parents. J'ai vécu, avec eux... jusqu'à ce que mon Karnevale apparaisse. Enfin non. Il s'est encore écoulé un an à leur côté après l'apparition de mon pouvoir. Ils avaient un restaurant. Et ma capacité à lire dans les pensées a été mal vue tant par leurs clients que mes amis. Alors je me suis retrouvée dehors, seule. Comme toi. J'avais quatorze ans. Et je me suis refermée comme une huître à des possibles nouvelles relations, de possibles nouveaux... amis. Comme toi actuellement. Et... quand je vois l'effet que ça a eu sur moi... Ael, très sincèrement, je ne te le souhaite pas. Pour l'instant, tu t'en moques sans doute, tu le penses toi même. « tu as l'habitude, ce n'est pas grave ».
Mais le problème c'est que si... ça l'est. C'est grave. Parce qu'un jour... Comme moi tu prendras conscience de tout ce que tu as pu manquer. Et il ne te restera que des regrets. Parce que plus tu grandiras, moins tu arriveras à changer tes habitudes... Mais tu regretteras. C'est certain.
 »

Elle reprit sa respiration à nouveau, après avoir dégluti. Puis émit un petit soupir. Sa tête commençait à lui tourner fortement.

« Réfléchis y... »

Clarice tenta de se relever, il lui fallait absolument aller dans un endroit plus frais. Mais lorsqu'elle se retrouva debout, un écran noir passa devant ses yeux, et elle sentit ses jambes se dérober sous elle. Putain de ville.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Mer 15 Aoû - 11:11

Il fallait être complètement fou pour accepter sur un coup de tête de suivre quelqu'un à l'autre bout du monde et ce n'était pas parce-que Ael était encore un enfant qu'il n'en avait pas conscience. Avant de devoir donner une réponse à une telle proposition, il méritait bien d'avoir des explications et également le temps de pouvoir y réfléchir calmement. Ce n'était pas le genre de décision que l'on pouvait prendre à la légère.
Peut-être qu'à sa place, un autre gamin aurait sauté sur cette occasion sans se soucier des conséquences mais Ael avait fini par perdre en grande partie cette insouciance qui caractérise souvent les enfants de son âge. Contrairement à eux, il n'avait plus personne pour veiller sur lui ou bien le protéger et il devait donc faire bien plus attention à ce qu'il faisait, ainsi qu'aux décisions qu'il prenait. Il était obligé de se montrer aussi bien plus méfiant envers les gens qu'il rencontrait et de ne jamais accorder sa confiance à qui que ce soit.
Il ne considérait pas Clarice comme une ennemie et il ne se méfiait peut-être pas autant d'elle que des autres gens. Pourtant, il n'arrivait pas à savoir s'il pouvait vraiment lui faire confiance et croire tout ce qu'elle lui disait. Il se sentait, en quelques sortes, assez proche de cette femme du fait qu'ils possédaient tous deux des karnevales mais c'était principalement à cause du pouvoir de la jeune femme qu'il se montrait plus méfiant. Ce n'était pas simple pour Ael et ce qu'elle allait lui répondre pouvait peut-être l'aider à y voir un peu plus clair.

Le jeune garçon s'installa sur le sable, en face de Clarice, lorsqu'elle lui demanda de s'asseoir. Il l'observa attentivement pendant qu'elle réfléchissait à ce qu'elle allait lui dire. Ael avait tout son temps mais il espérait que les explications n'allaient pas durer trop longtemps. Lorsqu'elle commença à parler, il l'écouta sans chercher à l'interrompre. Elle semblait croire qu'il y avait de grandes similitudes entre eux, dans ce qu'ils avaient vécu. Ael écouta d'un bout à l'autre le petit résumé de la vie de la jeune femme mais il n'était pas totalement d'accord avec elle et il ne voyait pas très bien en quoi il pouvait lui rappeler son passé.
Elle s'était peut-être retrouvée seule à l'âge de quatorze ans mais contrairement à lui, elle avait pu être élevé par ses parents, connaître ses origines, elle avait également reçu une vraie éducation et elle ne s'était jamais sentie différente des autres ou rejetée avant l'apparition de son karnevale. Toutes ces choses rendaient leurs vies bien différentes l'une de l'autre et le seul et unique point commun était de connaître la solitude.
Ael savait très bien maintenant qu'il n'avait pas besoin de s'exprimer pour faire comprendre son point de vue à Clarice. Elle avait dû suivre chacune de ses pensées au cours des explications mais elles étaient probablement un peu confuses dans la tête du garçon. Le jeune opalien ne savait plus où il en était mais s'il y avait bien une chose dont il était sûr, et même depuis toujours, c'était qu'il n'avait besoin de personne et surtout pas d'un adulte qui voudrait chercher à s'occuper de lui.

Il n'arrivait pas encore très bien à savoir pourquoi Clarice semblait tant se soucier de lui. Est-ce qu'elle voulait prendre soin de lui parce-qu'elle aurait aimé qu'un adulte en fasse autant avec elle lorsqu'elle s'était retrouvée seule ou bien est-ce qu'elle avait tout simplement pitié de lui ? Quelles que soient ses motivations pour vouloir l'emmener avec elle, Ael n'avait pas la moindre envie de perdre sa liberté. De plus, rien ne pouvait lui permettre de savoir si suivre Clarice loin d'Opale allait lui permettre d'avoir une vie meilleure que celle qu'il pouvait avoir en restant dans cette ville.
Il était difficile, voire même impossible, de prendre une décision définitive en si peu de temps. Ael avait besoin d'y réfléchir un peu plus même si, pour le moment, il pensait plutôt refuser la proposition de Clarice. L'idée de partir avec une femme qu'il connaissait à peine dans un lieu où il n'avait jamais mis les pieds, sans aucune certitude de pouvoir revenir dans sa ville natale avait de quoi l'effrayer. Il ne voulait pourtant pas laisser sa peur de l'inconnu le faire passer à côté d'une occasion qui ne se représenterait peut-être jamais dans sa vie.
Le jeune garçon ne prêta pas beaucoup d'attention à Clarice lorsqu'elle se releva jusqu'à ce qu'elle finisse par retomber sur le sol. Il avait bien remarqué qu'elle semblait mal supporter la chaleur mais il n'avait pas pensé que c'était à ce point-là. Ça arrivait assez souvent que des étrangers fassent ce genre de petits malaises mais jusqu'alors, Ael n'avait jamais eu à s'en préoccuper. Il poussa un petit soupir tout en se relevant avant de tendre les mains en direction de Clarice.

« Je vais t'aider à te lever, appuies-toi sur moi... »

*Finalement, c'est toi ou moi qui a le plus besoin d'aide ?*

Ce n'était pas dans les habitudes d'Ael de se soucier des gens ou de leur venir en aide mais Clarice n'était pas non plus n'importe qui. Il ne pouvait pas la laisser faire un malaise en pleine rue et s'en aller. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'elle ne finisse pas par tomber dans les pommes. Ael pouvait toujours la soutenir un peu pour l'aider à se déplacer mais il n'allait pas être capable de la porter tout seul.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Jeu 16 Aoû - 23:38

Bien sûr que sa proposition était tout ce qu'il y avait de plus folle ! Bien sûr qu'il était normal qu'Ael n'aie pas bondi – de joie ou de colère, ou de tout autre sentiment – lors de son offre. C'était normal ! Qui plus est, elle n'était qu'une vague connaissance. Ça faisait vraiment un combo trop aléatoire : inconnue et proposition déjantée... Et pourtant, elle continuait de se plaire à croire que c'était possible. Qu'Ael finirait par acquiescer. Qu'il finirait par la suivre. et qu'ils vivraient heureux à se trimballer dans tout Sphéra Mais ça, ça devait être dans un trip mental qu'elle se faisait à cause de cette chaleur qui lui tapait sur le système d'assez méchante façon.

Ah oui, d'ailleurs ça lui revenait soudainement... Ses jambes s'étaient dérobées sous elle. Elle avait dû perdre un semblant de conscience pendant quelques secondes. Ouais, quelque chose du genre. Rien de bien méchant, mais c'était suffisant pour tirer une petite sonnette d'alarme : Si elle ne se reposait pas fissa, elle allait déguster bien plus méchamment dans les minutes à venir.

Qu'est ce qu'Ael lui avait dit d'ailleurs avant qu'elle n'aie son petit... souci ? Ah, il n'avait rien dit. Il s'était contenté de penser, et de lui dérouler mentalement ce qu'il en pensait, comme à son habitude. Ils étaient différents pour lui. Parce qu'elle avait eu une famille, elle, parce qu'elle savait d'où elle venait, elle. Et il avait qu'il n'avait pas besoin qu'on s'occupe de lui. La marche de la solitude était déjà bien avancée, et le point de non retour ne tarderait sans doute pas à être franchi... Pincement au cœur. Tant pis... c'était comme ça et elle ne pourrait rien y faire... Elle aurait essayé, mais elle ne pouvait pas non plus se mettre à genoux et attendre éternellement qu'il change d'avis. D'ailleurs en parlant de genoux... Ah oui, elle était vautrée dans le sable. Et Ael lui tendait les mains. Il voulait l'aider à se relever ? Sans doute. Mais ses mains lui paraissaient loin, bien trop loin... Ouh, ça n'allait vraiment, mais vraiment pas. Le gros malaise n'allait pas tarder à arriver. Il fallait absolument qu'elle regroupe le reste de ses forces pour quelques derniers mouvements, et ensuite s'effondrer dans une chambre d'une auberge quelconque, et dormir. Oui, dormir tout son saoul. Mais avant, saisir les mains du jeune Opalien et se relever.

Allez, un petit effort. Ça y était. Elle était debout. Enfin, il lui semblait. Elle se sentait étrangement cotonneuse, étrangement ailleurs.

*Finalement, c'est toi ou moi qui a le plus besoin d'aide ?*

L'avait-il pensé ? Avait-elle rêvé qu'il l'avait pensé ? Ça, ça s'appelait divaguer... Voire Divaguer, avec un grand D. Impossible à dire avec certitude... Elle savait juste qu'elle ne savait plus ce qui se passait autour d'elle. Elle murmura au jeune garçon, quitte à passer pour une folle.

« Actuellement... Je crois que c'est moi... »

Elle chancela, et s'appuya – d'un côté – sur un pan de mur et – de l'autre – sur Ael.

« Je... Une auberge... La plus proche. Après... Tu pourras retourner... faire ce que tu veux. »

Là, elle lui rendait clairement sa liberté. Mais, la lui avait-elle prise à un moment quelconque ? Non. Ouh là là... Il fallait vraiment qu'elle puisse se coucher. Et pas au milieu de la rue ! Allez, un pas après l'autre, et ils arriveraient à l'auberge. La jeune femme avançait à la vitesse d'un escargot, ne sachant pas si elle pesait fortement sur Ael ou non...

Puis ils passèrent une porte... Clarice s'entendit vaguement murmurer le mot chambre à ce qu'elle supposait être le tenancier, ou la tenancière... (impossible pour elle de déterminer si elle avait affaire à un homme ou une femme) parvint à passer une seconde porte, apercevoir quelque chose de moelleux un peu plus loin, s'y avancer en titubant, puis s'y allonger. Et ce fut clairement le noir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Mer 12 Sep - 10:24

Après avoir passé plus d'un an à vivre en solitaire, Ael avait pris l'habitude de se préoccuper uniquement de lui. Même lorsqu'il voyait quelqu'un en difficulté, il n'intervenait jamais et laissait quelqu'un d'autre s'en charger. Personne ne s'était soucié de lui les jours où il ne pouvait pas manger à sa faim ou lorsqu'il aurait eu besoin de l'aide de quelqu'un, il ne voyait donc pas pourquoi il devrait s'occuper des autres.
Avec Clarice, les choses étaient pourtant bien différentes. Elle était la seule personne qui n'avait pas tenté de l'arrêter ou de le dénoncer en découvrant qu'il était un petit voleur. De plus, la manière dont elle s'était comportée jusqu'alors avec le jeune opalien, avait fini par lui faire prendre conscience que cette femme était loin d'être une ennemie et peut-être même qu'elle pouvait être ce qui se rapprochait le plus d'une amie. Après ce qu'elle avait fait pour lui, il était normal qu'il l'aide un peu en retour. Et puis, elle lui demandait juste de l'aider à rejoindre l'auberge la plus proche, ça ne lui coûtait pas grand chose.
La jeune femme avait vraiment des difficultés à marcher et se déplacer alors que Ael faisait tout ce qu'il pouvait pour l'aider et la soutenir. Il essayait d'ignorer les regards que les passants posaient sur eux. Sans doute imaginaient-ils que le gamin aidait une pauvre ivrogne à retourner chez elle et bien sûr, ils laissaient tous l'enfant de onze ans se débrouiller seul pour y arriver. La route jusqu'à l'auberge ne lui avait jamais semblé aussi longue et il avait redouté durant tout le chemin que Clarice finisse par s'évanouir au beau milieu de la rue. Par chance, elle était encore à peu près debout et consciente en passant la porte de l'auberge, assez pour pouvoir prononcer le mot "chambre" du moins.
Ael voyait bien que Clarice n'était plus du tout en état de réfléchir ou même de faire quoi que ce soit. Il prit donc l'initiative de payer lui-même la chambre avec les quelques pièces qu'il avait gardé sur lui et il emmena Clarice dans la chambre qu'on lui avait indiqué.

Après encore quelques petits efforts, ils arrivèrent enfin devant le lit de la chambre, où Clarice s'écroula immédiatement, sombrant dans un profond sommeil. Elle lui avait dit qu'il pouvait s'en aller lorsqu'il l'aurait emmener à l'auberge mais Ael avait du mal à la laisser seule dans son état. Il ne pouvait pourtant absolument rien faire pour l'aider à aller mieux, elle avait juste besoin de dormir et de se reposer.
Pourtant, en la voyant allongée sur le lit, il ne pouvait s'empêcher de penser à Aldwin. Il revoyait dans sa tête les images de son frère, allongé, le corps mutilé... Après cette vision, il était impossible pour Ael de s'en aller. Il devait rester auprès d'elle pour s'assurer qu'elle allait bien et qu'elle allait se réveiller. Il ne pourrait pas avoir l'esprit tranquille sans l'avoir vu en meilleure santé.
Il s'en alla quelques instants pour aller chercher une serviette humide qu'il passa ensuite sur le visage de Clarice pour la rafraîchir un peu. Il posa également un verre d'eau sur une table près du lit afin qu'elle puisse boire à son réveil. Ce n'était peut-être pas grand chose mais au moins, il se sentait un peu utile. De temps en temps, il retournait humidifier la serviette mais le temps commençait à lui sembler un peu long. Il tournait en rond dans cette chambre depuis un moment déjà et Clarice ne se réveillait toujours pas. Elle avait besoin de se reposer mais Ael supportait de moins en moins de rester enfermé dans cette pièce.
Le jeune opalien avait l'habitude de passer tout son temps dehors et de toujours s'occuper soit à voler, soit tout simplement en observant les gens. Il était dans cette chambre depuis longtemps maintenant, peut-être même plusieurs heures et il ne voyait pas ce qu'il pouvait faire. Ael commençait à perdre patience mais à force de faire les cents pas et de tourner en rond dans cette chambre durant des heures, il avait tout de même fini par se fatiguer un peu. Il se décida finalement à s'asseoir par terre, s'adossant à l'un des murs de la pièce de façon à pouvoir toujours surveiller Clarice qui semblait toujours endormie.

Ael n'avait rien à faire et il ne lui avait pas fallu bien longtemps avant qu'il finisse par se perdre dans ses pensées. Il repensait au début à ce que Clarice lui avait dit un peu plus tôt et en particulier sa proposition de quitter Opale mais très vite, ses pensées se tournèrent à nouveau vers son frère. Il se demandait ce qu'il avait pu faire durant toute cette année loin de leur ville natale. Où avait-il été ? Qui avait-il rencontré ? ... Des questions qui resteront à jamais sans réponses. Tout ce dont il était sûr, c'était que Aldwin était revenu dans le but de l'emmener avec lui et que s'il était resté là où il était, rien ne serait arrivé.
Un fort sentiment de culpabilité commençait à envahir Ael qui regrettait amèrement de n'avoir aucun moyen de se changer les idées ou de s'occuper l'esprit avec autre chose. Il savait très bien depuis l'accident qu'il en était en grande partie responsable. Indirectement, certes, mais responsable quand même. Il essuyait chacune de ses larmes avant même qu'elles ne coulent le long de ses joues. Il ne voulait pas pleurer mais c'était plus fort que lui. Chaque fois qu'il se retrouvait seul et qu'il repensait au décès de son frère, il ne pouvait pas s'en empêcher.
Lorsqu'il remarqua un mouvement de Clarice, le jeune garçon essuya rapidement ses dernières larmes avant de se précipiter vers le lit. Elle se réveillait enfin, et pour le plus grand soulagement du garçon.

« Clarice ! Tu vas bien ? »

Ael s'était inquiété pour elle et il ne pouvait pas de toute façon le lui cacher. Elle allait certainement être étonnée de le voir encore à ses côtés mais au moins il était là si elle avait besoin de quelques choses.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Mer 12 Sep - 17:57

Ténèbres. Réconfortantes ténèbres. Elle avait envie de s'y enfoncer toujours plus, y rester éternellement. C'était bien, c'était confortable, c'était chaud. Pas de soucis, pas d'inquiétudes quelconques, pas de problèmes. Pas de douleur, pas de malheur. Zénitude.
Toutefois... Toutefois il y avait quelque chose. Quelque chose qui lui déplaisait. Qui lui faisait sentir qu'elle n'était pas à la bonne place. Qu'elle ne devait pas s'éterniser là. Une sensation bizarre et désagréable. Et puis il faisait trop chaud en fait. Bien trop chaud pour qu'elle souhaite y demeurer encore. Il fallait qu'elle sorte de cet endroit à la température trop élevée. Sauf que dans le noir complet, comment s'orienter ? Pas un bruit, pas une source de lumière. Pas le moindre point de repère... C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Et puis quelque chose vint un apaiser la température. Il faisait plus humide, plus frais. C'était à nouveau supportable. Mais au bout d'un moment la chaleur revint, plus forte, plus vicieuse, plus persistante. Et à nouveau de la fraîcheur. Le retour au calme. À l'envie de demeurer là. Jusqu'à ce que le chaud revienne. La valse de la température venait de reprendre et semblait décidée à ne jamais s'arrêter. Pourtant ça aurait été bienvenu. Si bienvenu... Bordel que ça se décide. Chaud ou froid. Mais pas les deux. Pas l'alternance. Et comme si ce qui l'entourait avait entendu ses plaintes mentales, la température se stabilisa à quelque chose de supportable, toutefois un tantinet frais. Et puis franchement frisquet même... Elle se sentit frissonner, et les ténèbres commencèrent à se dissiper.

Et elle ouvrit les yeux. Les referma bien vite car passer du noir à la lumière c'était... euh sympa mais ça piquait fort ? Puis les rouvrit petit à petit, le temps de s'accoutumer.

« Clarice ! Tu vas bien ? »

Qui lui parlait ? Elle était où là ? Qu'est ce qui se passait ? Allô allô la Lune, ici Sphéra. On demande Clarice Jensen dans la réalité. Rappelle toi où tu es et ce qui t'es arrivé.

Ses yeux papillonnèrent un peu, la machine se mit en branle, et elle se rappela les derniers événements. Ael. Opale. La chaleur. L'abus de son Karnevale. Sa tête qui avait décidé de la faire morfler. La chaleur. Son corps qui la lâchait petit à petit. L'auberge. La chambre. Le lit. Le néant.
Elle se redressa lentement dans le lit et se massa doucement la tête, assez déphasée, puis posa ses yeux sur le jeune garçon.
Il avait l'air inquiet... Allez savoir pourquoi, son Karnevale avait décidé de faire la grève pour le moment – et il valait sans doute mieux si elle ne voulait pas retomber dans les vapes – et elle continua donc à le fixer d'un œil assez morne. Avant de se décider à ouvrir la bouche – pâteuse sa bouche d'ailleurs – et de balbutier.

« Oh... tu... es resté... »

Elle était surprise de le voir encore là, vers elle... Avisant le verre d'eau posé non loin d'elle, elle s'en saisit et le but d'une traite, et, ragaillardie, reprit.

« Merci beaucoup... C'est très gentil à toi... Elle se rappela de la question du petit Opalien et continua Je me sens... franchement pâteuse... »

Tournant ensuite sa tête du côté d'une fenêtre et voyant que le soleil n'était pas vraiment au même endroit dans le ciel, elle murmura d'une voix étranglée...

« Je... j'ai été... inconsciente combien de temps ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Ven 14 Sep - 14:00

Le simple fait d'avoir vu Clarice inconsciente avait rappelé à Ael les souvenirs encore très récents du décès de son frère. Il savait très bien que ce n'était pourtant pas aussi grave mais il avait ressenti les mêmes peurs et craintes de voir Clarice ne plus jamais se réveiller. Il n'avait pas cherché à savoir pourquoi l'image d'Aldwin lui était apparu en la voyant allongée sur son lit. Tout ce dont il était sûr, c'était que le seul moyen d'apaiser ses angoisses et de reprendre sereinement le cours de sa vie, était d'attendre le réveil le Clarice afin de s'assurer qu'elle allait bien.
Ce fut un réel soulagement pour le jeune opalien de la voir ouvrir les yeux et reprendre petit à petit conscience. Elle n'avait pas l'air très en forme mais au moins, elle était réveillée. Il lui laissait le temps de reprendre ses esprits, il était tout à fait normal qu'elle ne sache plus où elle en était. Ael la regarda avec un petit sourire pendant qu'elle buvait le verre d'eau qu'il avait laissé là pour elle. Il était rassuré mais il ne voulait pas partir et la laisser sans être absolument sûr qu'elle allait bien et qu'elle n'avait plus besoin de lui.
Clarice s'inquiétait du temps qui s'était écoulée pendant qu'elle était endormie et le jeune garçon réalisa alors qu'elle avait peut-être raté quelque chose d'important à cause de lui. Clarice n'était certainement pas venue à Opale uniquement pour le voir, elle devait peut-être voir quelqu'un d'autre ou peut-être même qu'elle avait prévu de repartir rapidement par le prochain aéronef. Si c'était le cas, il allait probablement falloir qu'elle change un peu ses plans.

« T'as dormi plusieurs heures... »

Ael était un peu embêté pour elle mais de toutes façons, même s'il avait tenté de la réveiller un peu plus tôt, il n'aurait certainement pas réussi. Elle était trop épuisée, elle avait eu besoin de ces quelques heures de sommeil. Peut-être même qu'elle n'était toujours pas en état de retourner dehors pour l'instant. Elle avait quand même fait un gros malaise et il allait certainement lui falloir encore un peu de temps avant de se sentir vraiment mieux.

« T'as encore soif ? Je vais te chercher de l'eau ! »

Il n'avait même pas attendu une réponse de la part de Clarice, qu'il était déjà parti vers la porte de la chambre. Il voulait lui rendre service mais aussi s'éloigner un petit peu, afin qu'elle ne remarque pas à qu'elle point il s'était inquiété pour elle ou encore qu'il avait pleuré peu de temps auparavant. Pourtant, à peine avait-il ouvert la porte et fait un pas en dehors de la chambre, qu'il fut stoppé dans son élan par la voix d'un des clients de l'auberge.

« Toi ?! Sale petite vermine, tu v... ! »

Ael fit aussitôt demi-tour et referma la porte derrière lui sans laisser l'homme, qui s'était déjà avancé vers la chambre, terminer sa phrase. Le jeune garçon savait très bien qui était cet étranger, facilement reconnaissable par sa peau devenue presque rouge à cause de ses nombreux coups de soleil. Ael lui avait volé tout son argent la veille mais, malheureusement, l'homme l'avait repéré avant qu'il puisse s'enfuir et il avait fallu qu'il le sème dans les rues de la ville.
L'une des principales raisons pour laquelle Ael volait plus facilement les étrangers que des opaliens, c'était bien parce-que, en général, ils ne restaient que très peu de temps à Opale et il évitait donc ainsi de les recroiser plus tard. Il avait pris l'habitude également d'éviter de traîner près des auberges pour ne pas se retrouver dans ce genre de situation mais il avait bien été obligé de faire une exception pour aider Clarice.
Le jeune garçon se tourna d'ailleurs vers elle, la regardant avec un air désolé avant de faire quelques pas pour s'éloigner de la porte. Il ferma ensuite les yeux tout en poussant un soupir pour tenter de mieux se concentrer sur son karnevale et la seconde d'après, Ael avait complètement disparu. Dans l'instant qui suivit, la porte de la chambre fut ouverte brusquement et l'homme, furieux, entra dans la chambre tout en regardant déjà partout afin de trouver le petit voleur. Ses yeux se posèrent ensuite sur Clarice, la seule personne qui semblait présente dans cette pièce.

« Où est-il ?! Le gosse ! Où est-ce qu'il se planque ? »

Il regardait encore partout dans la chambre, essayant de trouver où un enfant aurait pu essayer de se cacher mais il n'y avait pas beaucoup d'endroit qui le permettait. Pendant ce temps, Ael, toujours invisible, se déplaçait silencieusement dans la chambre pour éviter l'homme au fur et à mesure de ses déplacements. C'était loin d'être la première fois qu'il se retrouvait dans cette situation et ça l'amusait toujours autant de voir la tête des gens qui ne comprenaient pas comment il avait pu faire pour disparaître si rapidement. Il n'avait plus qu'à espérer que l'homme finirait par s'en aller avant qu'il ne perde le contrôle de son karnevale, sinon ça risquait de devenir beaucoup moins amusant pour le jeune voleur.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Ven 14 Sep - 22:21

Allez Clarice, on continuait de se rendre plus alerte, de retourner dans le monde des gens conscients et dotés de raison et d'un cerveau qui fonctionnait. Sursaut de surprise en entendant Ael lui révéler qu'elle avait dormi plusieurs heures. Elle ne s'était pas loupée en faisant son malaise la petite Alzénienne ! C'était beau, c'était grand, c'était fort ! Heureusement qu'elle n'avait rien eu de prévu, ça l'aurait fait mal de se pointer à un possible rendez vous ou quoi que ce soit d'autre, la bouche en cœur, les yeux de biche et lancer « salut salut, j'suis en retard, j'ai fait un malaise dans Opale, alors j'ai dormi donc, voilà, encore désolée ! ».
La phrase qui suivit la tira de ses pensées.

«T'as encore soif ? Je vais te chercher de l'eau ! »

La jeune femme cligna bêtement des yeux quelques instants. Ael allait... lui chercher de l'eau. Bonjour les connexions mentales non finalisées. Qu'est ce qu'elle avait loupé ? Plusieurs heures de lucidité certes, mais encore ? Elle se risqua alors à farfouiller rapidement dans la tête du petit Opalien – mauvaise idée d'ailleurs, ça commençait déjà à la remettre dans un sale état – et fit alors le lien entre ses actions et ce qu'elle venait d'apprendre.
Il avait fait un « petit » parallèle entre son défunt frère et elle... Et tenait à rester près d'elle – quand bien même resté cantonné dans cette pièce lui déplaisait fortement – jusqu'à être sûr qu'elle pouvait se débrouiller toute seule. Une bouffée de tendresse l'envahit et elle aurait serré le garçon dans ses bras dans une étreinte maternelle (et pas pédophile, n'est ce pas les esprits mal placés ?) pour le remercier de cette attention, sauf qu'elle ne put réaliser cette envie étant donné qu'il s'était déjà mis en route pour lui trouver un nouveau verre.

Nouveau verre qui n'arriva pas, car à peine était-il sorti qu'il était re-rentré dans la chambre en refermant la porte en un claquement. Et que des vociférations se faisaient entendre de l'autre côté de ladite porte. Ael s'en écarta d'ailleurs, et après un regard navré pour elle, se concentra, disparut de son champ de vision, et la porte s'ouvrit violemment, laissant place à un individu au teint rougeaud – bonjour les coups de soleil – passablement excité, qui avait l'air bien décidé de faire sa fête à Ael si ce dernier se trouvait sur son chemin.

« Où est-il ?! Le gosse ! Où est-ce qu'il se planque ? »

Clarice pinça fortement les lèvres et offrit un regard plus que réprobateur à ce gêneur. De une sa crise et ses déplacements de fourmi excitée lui donnaient la migraine. De deux, quand on était une personne à peu près civilisée, on frappait avant d'entrer. Et de trois, on s'excusait de déranger les gens. Trois points. Trois mauvais points qui firent qu'elle se leva, et, se tenant aussi droite qu'elle le pouvait, mit les poings sur ses hanches et se racla la gorge assez bruyamment pour stopper la valse folle du type. Il se tourna vers elle, la mine sombre et patibulaire, apparemment pas ravi de se faire interrompre par une donzelle.

« Avant toute chose, monsieur, la bienséance voudrait que vous vous excusiez de votre intrusion dans cette chambre, mais à vous voir avec cet air benêt, je suppose que le mot bienséance ne signifie strictement rien pour vous. Ensuite, pour répondre à votre bien aimable question, vous voyez bien qu'il n'est plus ici. Regardez sous le lit si ça vous chante, dans l'armoire aussi. Là. Vous voyez bien qu'il n'est pas là ! Alors maintenant, vous voyez cette fenêtre entrouverte ? Oui monsieur cette fenêtre  ! Est ce que j'ai besoin de vous faire un DESSIN de ce que ça veut dire ?! Pendant que vous vous amusez à me tourmenter alors que je suis dans un état de fatigue avancé votre gamin s'est fait la malle. ALORS DEGAGEZ MOI LE PLANCHER ESPECE D ABRUTI ! »

Et elle vira le type sans ménagement hors de sa chambre, malgré ses quelques protestations grasses, s'essoufflant bien rapidement et retrouvant la sensation de jambes en coton fissa. Ceci fait elle s'adossa à la porte qu'elle venait de refermer, attendit quelques minutes, son attention focalisée entièrement sur la victime du vol qui sprintait au dehors pour aller tenter de chopper un Ael qui... n'était pas dehors. Une fois qu'elle fut sûre qu'il ne reviendrait pas, elle retourna se poser sur le lit et porta doucement une main à sa tête, à nouveau au bord de la syncope.

« C'est bon tu peux réapparaitre... il est quelques rues plus loin... Tu ne crains plus rien... Bon dieu, ce que j'aurais aimé lui coller mon poing dans la figure... Mais je n'aurais pas eu assez de forces... »

Et de sourire au jeune garçon qui réapparaissait. Sacré Ael...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Dim 16 Sep - 22:55

Quand on passait pratiquement tout son temps à voler les gens, il ne fallait pas s'étonner d'avoir parfois quelques petits ennuis. Enfin pour Ael, faire face à ce genre de situation, c'était presque son quotidien. Ça ne l'effrayait pas, bien au contraire, il arrivait même à s'en amuser. C'était un peu grâce - ou à cause - de son frère qui l'avait élevé comme ça étant petit afin qu'il prenne tout comme un jeu. C'était plus facile pour faire accepter ce mode de vie à un petit garçon mais maintenant qu'il avait grandi, il pouvait donné l'impression ne pas être très conscient des risques ou bien de s'en moquer complètement.
Le jeune opalien n'était pas du tout effrayé en voyant l'homme qu'il avait volé la veille, débarquer dans la chambre de l'auberge. Il fallait bien avouer qu'il ne risquait pas grand chose avec son karnevale. L'homme pouvait retourner entièrement la pièce s'il le voulait, il n'avait aucune chance de trouver son voleur. Sans son pouvoir, les choses auraient sans doute été un peu plus tendues étant donné que Ael aurait effectivement été obligé de se cacher dans l'armoire ou bien de filer par la fenêtre. Heureusement, ce n'était pas le cas et le jeune garçon n'aurait pas pu alors assister à la manière dont Clarice avait envoyé balader le perturbateur.
Le jeune garçon était d'ailleurs assez touché de la voir prendre sa défense et faire en sorte de faire déguerpir l'homme le plus loin possible. Il avait particulièrement apprécié le moment où elle l'avait traité d'abruti avant de le mettre à la porte. Il s'était plus ou moins attendu à ce que Clarice réagisse de cette manière, mais peut-être pas à ce point-là. Même après que l'homme soit sorti de la chambre, Ael resta un petit moment encore invisible au cas où il lui prendrait l'envie de revenir pour vérifier que le petit voleur ne s'était pas caché quelque part.
Clarice avait dû être suffisamment convaincante pour ne pas lui donner envie de revenir. Ael avait même pu le voir s'éloigner dans les rues de la ville en regardant par la fenêtre. Ils n'étaient certainement pas près de le revoir celui-là mais le jeune opalien allait devoir faire attention à ne pas le croiser en retournant en ville. Il était encore à la fenêtre lorsqu'il entendit la voix de Clarice derrière lui. En se retournant vers elle, il constata qu'elle était retournée s'asseoir sur le lit et qu'elle ne semblait pas vraiment dans son assiette. C'était normal après le malaise qu'elle avait fait et ensuite s'énerver comme elle l'avait fait contre ce type.

Tout en réapparaissant enfin devant elle, Ael l'observa avec un sourire. Il y avait bien longtemps que quelqu'un ne l'avait pas aidé ainsi lorsqu'il avait des problèmes. Depuis plus d'un an, il se débrouillait sans pouvoir compter sur l'aide de qui que ce soit. D'une certaine manière, ce petit imprévu lui rappelait une fois de plus son frère aîné. Pendant plusieurs années, ils avaient formé une sacrée équipe tous les deux et c'était ce genre de moment qui lui avait peut-être le plus manqué depuis qu'il était seul.
Tout en songeant à Aldwin, le jeune garçon ressentit un petit pincement au cœur et il détourna finalement ses yeux de Clarice, apercevant alors le verre vide posé sur la table. Il avait dit qu'il irait lui chercher de l'eau mais ça allait sûrement être un peu plus compliqué maintenant. Avec tout le remue ménage que l'autre client de l'auberge avait fait, d'autres étaient probablement au courant que le gamin était un voleur. Il ne pouvait pas prendre le risque de se déplacer dans l'auberge.
S'il ne pouvait pas aller chercher un simple verre, ça voulait également dire qu'il ne pourrait pas sortir d'ici sans qu'on le laisse tranquille. Il pouvait toujours passer par la fenêtre mais ce n'était pas très discret. Le plus simple était de partir par la porte en utilisant son karnevale, même s'il allait probablement avoir besoin une nouvelle fois de l'aide de Clarice pour sortir et ouvrir les portes à sa place pour que personne n'ait de soupçons. Il était tout de même rare que des portes s'ouvrent et se referment toutes seules sans au moins une bonne rafale de vent.
Enfin pour le moment, il ne prévoyait pas de retourner dans les rues d'Opale. Du moins pas temps que Clarice ne se sentait pas un peu mieux. Il avait peur qu'elle fasse un nouveau malaise et il ne voulait donc pas la laisser seule. Le jeune garçon s'avança même jusqu'au lit pour s'y asseoir, juste à côté d'elle.

« Merci... Ah et désolé pour ton verre d'eau, mais je crois que je vais pas pouvoir aller t'en chercher un autre. »

Il jeta un petit coup d'œil dans la direction de Clarice avant de détourner les yeux pour fixer le sol avec un air soudain très sérieux. Il réalisait qu'il n'avait jamais passé autant de temps avec la même personne en dehors d'Aldwin, même si Clarice n'avait pas été consciente les trois quarts du temps. Il se faisait également du soucis pour elle et ça ne lui ressemblait vraiment pas d'agir ainsi envers quelqu'un.
Ael semblait se rendre compte pour la première fois qu'il avait vraiment souffert de la solitude durant cette dernière année et qu'il n'arriverait probablement pas à la supporter toute une année de plus sans pouvoir s'accrocher à la pensée du retour de son frère. Il aimait son indépendance, mais il ne voulait pas passer toute sa vie en étant seul. Il avait soudainement la sensation de mieux comprendre les propos que Clarice lui avait tenu quelques heures plus tôt dans la rue.

« Clarice... Si j'acceptais de... de quitter Opale avec toi... »

Le jeune garçon avait du mal à continuer sa phrase alors que peut-être Clarice avait déjà fouillé dans son esprit pour savoir ce qu'il voulait lui dire. Il poussa finalement un soupir et tourna la tête vers elle avant de reprendre.

« Tu me promets de me ramener ici, si je te le demande ? »

Ael ne savait pas encore s'il voulait rester à Opale ou bien partir avec Clarice mais il hésitait, il se questionnait. Peut-être que ce serait une bonne chose de partir d'ici quelques temps et de pouvoir voir et découvrir de nouvelles choses. Il n'avait pourtant pas envie de perdre son indépendance et il avait un peu peur de s'en aller de cette ville qu'il avait toujours connu. Il y avait des avantages et des inconvénients dans chacune des possibilités mais il n'arrivait pas à déterminer quel était le meilleur choix à faire.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Lun 17 Sep - 15:02

La nausée, la tête qui tournait un peu. L'envie de s'enfoncer dans les draps, de coller sa tête dans l'oreiller et de faire le tour du cadran. Au moins tout ça ouais. Peut-être même deux ou trois tours de cadran tellement elle se sentait lourde et vaseuse. Ah mais elle ne pouvait pas. Il y avait Ael. Il était déjà resté là – par sa faute – pendant plusieurs heures, sans pouvoir bouger, sans pouvoir faire ce dont il avait envie. Il fallait qu'elle reste éveillée. Au moins pour lui dire qu'il pouvait s'en aller. Mais pour ça, il fallait qu'elle se la joue un peu radar. Pour qu'il puisse s'en aller sans souci... Et surtout, qu'il ne retombe pas sur l'autre furieux qu'il avait plumé. Parce que sinon, c'était lui qui se ferait plumer...

Et cela, elle tenait à l'éviter autant que possible. D'une part car elle ne voulait pas qu'il lui arrive un malheur quelconque, et... d'autre part car elle ne serait pas en état d'intervenir. Quoique « Clarice attaque tombe dans les pommes » ça pouvait être sympathique. Si jamais il n'y avait qu'un adversaire et que le poids mort qu'elle représenterait serait justement assez lourd pour stopper ledit bonhomme.
Donc c'était pas gagné.

Un mouvement non loin d'elle, et un poids – léger – sur le lit. Elle tourna doucement la tête et vit qu'Ael s'était assis à côté. Un éclair de surprise passa dans les yeux de la jeune femme. C'était la première fois qu'il s'autorisait tant de... familiarité envers elle, si elle pouvait appeler ça comme ça. Et ça lui fit chaud au cœur. Il s'excusa pour le verre d'eau qu'il ne pourrait lui apporter. Clarice ferma les yeux et eut un demi sourire.

« Ce n'est pas grave. Si vraiment j'ai soif, j'appellerai pour en avoir et toi tu te cacheras. Ça évitera que quelqu'un de mal intentionné rappelle ce crétin que j'ai foutu dehors. Un temps de silence. Tu as eu raison de le voler. C'est un sale type. »

Elle avait eu droit à un déroulé de quelques activités assez peu légales dudit coco, et ce n'était pas plus mal qu'il se retrouve ainsi délesté de ses sphéros. Ça lui apprendrait la vie. Et la politesse. Et tout un tas d'autres choses, à n'en pas douter. La jeune femme resta aussi silencieuse que le garçon pendant un petit moment. Pas qu'elle n'avait pas envie de parler, mais c'était définitif, plus tôt elle pourrait se recoucher et dormir, mieux ça serait. Sa main se referma doucement sur le drap. Dormir. Oui mais pas tout de suite. Dormir. Ael est encore là. Do... Rester éveillée alors. Discuter pour ne pas sombrer. Oui, mais de quoi ? Vite trouver un sujet de discu...

« Clarice... Si j'acceptais de... de quitter Opale avec toi... »

Pardon ? Elle avait bien entendu ? Ce n'était pas son cerveau qui venait de se lancer un plein délirium ? Ael venait-il vraiment de lui dire ceci ? Non, elle devait faire de la fièvre. Ce n'était pas possible autrement. Oui, de la fièvre. Elle avait besoin de repos. Elle n'était pas remise de son malaise et sa colère contre l'autre idiot n'avait pas arrangé les choses. C'était ça. Il fallait qu'elle se recouche. D'ailleurs... Est ce que sa colère contre le type avait été réelle ? N'était ce pas plutôt un rêve ? Un autre délire ? Ils avaient atteint l'auberge, oui. Ils étaient arrivés jusqu'à la chambre, oui. Elle s'était laissée tomber sur le lit, oui. Mais ensuite ? Ce réveil était-il vraiment un vrai réveil ? N'était ce pas plutôt un rêve dans le rêve (ou un délire dans le délire) ? Qu'est ce qui s'était réellement passé ?

« Tu me promets de me ramener ici, si je te le demande ? »

Elle tourna les yeux vers le jeune garçon – impossible de déterminer si c'était une hallucination ou le vrai Ael. Il fallait qu'elle lui réponde le plus sincèrement du monde, peu importait que ça soit une hallucination ou la réalité. Dans les deux cas elle serait contente de sa réponse...

« Je te ramènerai dès que tu le souhaiteras. Que ce soit après avoir fait un pas hors d'Opale ou plus. Tu as ma promesse. »

Quel propos chevaleresque elle avait tenu là. Ses paupières commencèrent à se fermer malgré sa volonté de rester éveillée. Non, non, non ! Il fallait qu'elle tienne encore un peu. Juste un peu.

« Par contre pas tout de suite. Ça pique un peu là. »

Sa voix était devenue aussi pâteuse que le reste de son être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Jeu 27 Sep - 9:30

Ce n'était pas la première fois que Ael envisageait la possibilité de quitter Opale. Lorsque son frère avait décidé de partir l'année dernière, il s'était plus ou moins préparé à l'idée qu'il devrait lui aussi s'en aller un jour ou l'autre, afin d'aller vivre ailleurs avec Aldwin. Les choses étaient pourtant bien différentes à présent et le fait de quitter sa ville natale avait pris un tout autre sens pour le jeune opalien. Si autrefois il avait pu associer son futur départ à ses retrouvailles avec son frère, il l'associait maintenant à la peur de ne pas savoir ce qui l'attendait ailleurs ainsi qu'à la crainte de finir par oublier sa ville, tous les souvenirs des moments qu'il y avait vécu ou encore de finir par oublier son propre frère.
Il était conscient qu'il ne pouvait pas passer le reste de sa vie à vivre dans les souvenirs du passé, même si c'était assez réconfortant après la perte encore très récente de son frère. Ael n'avait pas encore le courage de tirer définitivement un trait sur le passé et pourtant, il se demandait souvent si le fait de quitter Opale pouvait être en quelque sorte une manière d'exhausser un dernier souhait de son frère adoptif. Après tout, Aldwin était revenu uniquement pour emmener Ael avec lui, pour qu'ils puissent vivre ensemble dans une autre ville que celle-ci. Il espérait donc autre chose pour son petit frère qu'une vie entière passée dans ce désert.
La décision était très difficile à prendre d'autant plus que c'était la première que le jeune garçon devait prendre seul. Il avait toujours fait confiance à son frère et il s'en remettait toujours à lui pour les choix importants. Cette fois, il ne pouvait compter sur l'aide de personne, c'était lui et lui seul qui pouvait décider de partir ou de rester, même si c'était une bien lourde décision pour un enfant de son âge. Il avait beau essayer de peser le pour et le contre, il n'arrivait pas à trouver la meilleure solution à ce problème.
Les pensées du jeune garçon étaient très confuses pourtant la réponse de Clarice, concernant la possibilité de revenir à Opale s'il le désirait, arrivait à le réconforter un peu. Il n'aurait pas été capable de partir si ça signifiait également ne plus jamais revenir dans sa ville natale. De plus, si jamais il ne se plaisait pas ailleurs, il aurait toujours ainsi la possibilité de revenir et de reprendre la vie qu'il avait toujours connu. Il espérait bien sûr que Clarice soit vraiment sincère puisque même s'il lui faisait un peu plus confiance qu'auparavant, il restait tout de même un peu méfiant.

Lorsqu'il entendit Clarice lui dire qu'ils ne pouvaient pas partir tout de suite, Ael réalisa subitement qu'elle avait sûrement mal compris le but de sa question. Il n'avait pas encore pris sa décision et il n'était absolument pas prêt à partir pour le moment. Il cherchait juste à avoir un peu plus d'éléments pour l'aider dans son choix mais ce n'était pas une manière détourner de lui avouer qu'il souhaitait partir. Un peu pris de panique, Ael se leva d'un bond pour se mettre à nouveau face à Clarice. Il fallait qu'il répare au plus vite cette erreur afin que tout soit bien clair pour tout le monde.

« Non ! Pas tout de suite ! ... Plus tard... Peut-être... »

La détermination du jeune opalien semblait disparaître petit à petit pour laisser place au doute et à l'incertitude. Il allait réellement avoir besoin de temps pour mettre ses idées au clair. Il était incapable de donner une réponse définitive dans l'immédiat. Il ne savait pas combien de temps Clarice était prête à lui accorder mais elle allait devoir être un peu patiente. Ael n'avait vraiment pas envie de donner une réponse sans en être totalement sûr et de le regretter par la suite.
Il était sûr au moins qu'elle ne partirait pas avant d'être rétablie et ce n'était pas pour tout de suite également. Elle avait vraiment mauvaise mine, elle donnait même l'impression de pouvoir s'évanouir à n'importe quel moment. Ael la regarda un instant avant de pousser un soupir. Elle faisait vraiment peine à voir à essayer de lutter alors qu'elle ferait bien mieux de dormir dans son lit.

« Tu devrais te reposer encore. »

Le jeune opalien s'éloigna un peu d'elle pour aller jeter un coup d'œil par la fenêtre. La rue était assez calme, peut-être qu'il pourrait passer par là pour retourner en ville. Avec l'aide de son karnevale, personne ne le remarquerait. Et puis, il fallait qu'il pense à aller se trouver quelque chose à manger. Il commençait à avoir faim et il n'avait pas vraiment envie de rester enfermé dans cette chambre pendant encore des heures. Il n'avait plus vraiment à s'inquiéter pour Clarice maintenant, elle avait juste besoin de se reposer mais dans le doute, il voulait tout de même en avoir la confirmation.

« Je peux m'en aller, hein ? Tu n'as plus besoin de moi ? »

S'éloigner un peu de Clarice quelques temps allait également lui permettre d'essayer de réfléchir calmement à la décision qu'il allait devoir prendre, mais seulement après avoir mangé quelque chose.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Ven 28 Sep - 23:56

Ses yeux se fermaient. Encore. Inlassablement. Et elle luttait pour les garder ouverts. Lasse. Tout devenait de plus en plus flou autour d'elle. Où était la réalité ? Où était le rêve ? Impossible à dire. Et elle n'avait plus envie de chercher à savoir. Malgré sa furieuse envie de rester encore un peu éveillée pour ne pas laisser Ael tout seul, elle perdait du terrain face à la fatigue. Ce n'était plus qu'une question de quelques minutes avant qu'elle ne perde ce dur combat...

Soudainement, le jeune Opalien fut en face d'elle et bredouilla quelques mots qu'il lui fallut répéter plusieurs fois mentalement afin d'en comprendre le sens. Euh mais oui... d'accord, plus tard... elle lui avait bien dit pas tout de suite. Il devait bien voir qu'elle n'était pas en état de bouger...
Et puis, après quelques secondes à cogiter avec un air bovin, ses connexions neuronales se firent : il parlait d'un plus tard qui signifiait un laps de temps minimal de plusieurs jours pour se décider. Là, ça allait tout de suite mieux quand on se comprenait.

« Prends le temps... qu'il te faudra. Un jour, une semaine, un mois ou plus... Tu dois te sentir... libre de faire ce que tu veux. Libre de partir ou rester... »

On ne quittait pas la ville où on avait grandi sur un coup de tête. À moins d'être un peu secoué. Parce qu'on finissait toujours par regretter son impulsivité... Parce qu'une décision réfléchie valait mieux que toutes les offres alléchantes du monde.
Un soupir résonna à ses oreilles. Ael. Avait-elle dit ou fait quelque chose de mal ? Avait-elle occulté un de ses propos ? L'Alzénienne tenta de se concentrer pour user de son Karnevale, mais une réponse orale fusa avant qu'elle n'aie pu aggraver son état. Se reposer. Oui... il avait remarqué qu'elle ne tenait vraiment plus le coup. En un sens, il l'autorisait à se reposer. Il reconnaissait qu'elle ne pouvait plus faire que cela. Ça voulait dire que les aux revoir allaient arriver.
Clarice hocha la tête et commença à s'allonger, un peu absente. Le lit était mou... L'oreiller si tentant... Morphée s'approchait de plus en plus pour l'enlacer. Mais avant de pouvoir répondre à cette alléchante proposition, la voix du jeune Opalien s'éleva à nouveau.

«Je peux m'en aller, hein ? Tu n'as plus besoin de moi ? »

Mince oui. Elle l'avait retenu depuis déjà de si nombreuses heures... Le pauvre. Il avait sans doute bien d'autres chats à fouetter que rester à la veiller. Un hochement de tête affirmatif.

« Bien sûr que tu peux... Merci beaucoup pour tout ce que tu as fait pour moi... Fais attention à toi... Jusqu'à notre prochaine rencontre. Au revoir Ael... »

Un sourire fin se peignit sur ses lèvres, et elle laissa ses paupières se clore. Il lui sembla entendre le garçon lui répondre quelque chose... Mais à peine avait-elle fait quelques respirations que ce fut de nouveau le noir.




[Je te laisse clore ♥ et si besoin est j'édite sans souci !]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ael Silal
OPALE

♦ Messages : 18
♦ Messages RP : 12
♦ Inscription le : 28/04/2012
♠ Emploi : Voleur
♠ Karnevale : Invisibilité

MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   Dim 7 Oct - 17:14

Une fois encore, Ael éprouvait le besoin de partir, même de fuir la présence de Clarice pour se retrouver à nouveau seul. Il en avait besoin pour pouvoir mettre ses idées au clair et commencé le plus rapidement possible à réfléchir à la décision qu'il allait devoir prendre. Il regrettait pourtant un peu de s'en aller alors que Clarice n'était pas encore tout à fait rétablie mais il ne pouvait de toute façon rien faire pour elle. Sa présence n'allait pas l'aider à se remettre plus vite sur pieds, c'était juste pour se rassurer lui-même. Il voulait tout de même l'entendre lui dire qu'il pouvait partir et qu'elle n'avait plus besoin de lui afin de partir sereinement et sans éprouver de remord de la laisser seule dans son état. Clarice était une grande fille, il savait très bien qu'elle n'avait pas besoin qu'il lui tienne la main mais l'image de son frère était encore bien trop présente dans l'esprit du garçon.
Alors qu'elle lui répondait qu'il pouvait s'en aller, Ael resta figé près de la fenêtre en la regardant. Il ressentit de nouveau un pincement au cœur alors que des souvenirs de l'agonie de son frère ressurgissaient dans sa tête. Il essaya aussitôt de chasser ses terribles pensées, essayant par la même occasion de se convaincre mentalement que ces deux situations n'étaient en aucun cas similaires. C'était certes la première fois qu'il se souciait autant de quelqu'un qui n'était pas en très bonne forme mais contrairement à Aldwin, les jours de Clarice n'étaient pas comptés. Il n'avait pas à s'en faire pour elle, elle allait très vite s'en remettre et être de nouveau en pleine forme.
D'ailleurs, pour quelqu'un qui n'était pas très en forme, elle restait toujours bien plus bavarde que le jeune opalien. C'était plutôt bon signe même si elle parlait un peu plus lentement que d'habitude. Ael lui adressa également un petit sourire après qu'elle ait terminé de lui dire au revoir et il l'observa encore un petit moment alors qu'elle semblait déjà s'endormir avant de lui répondre à voix basse.

« A bientôt, Clarice... »

L'instant suivant, Ael avait disparu grâce à son karnevale et après un dernier regard en direction de Clarice, il sauta par la fenêtre pour se retrouver dans la rue. Ça lui faisait vraiment du bien de se retrouver dehors et non enfermé entre quatre murs. Il prit instinctivement une grande respiration avant de s'éloigner rapidement de l'auberge et sans même se retourner. Il croisa en chemin l'homme qui était rentré dans la chambre de Clarice un peu plus tôt et qui retournait, bredouille, à l'auberge. Heureusement, Ael avait gardé son karnevale actif et il put ainsi passé juste à côté de lui sans risquer quoi que ce soit.
Il resta invisible jusqu'à ce qu'il trouve une ruelle déserte où il pouvait réapparaître tranquillement, sans être vu par un passant. Il ne lui restait plus maintenant qu'à se remettre au boulot pour pouvoir se trouver à manger. Il avait pourtant du mal à se concentrer uniquement là-dessus et ses pensées étaient encore tournée vers Clarice ainsi que tous les événements de la journée. Il était au moins sûr d'une chose, c'est qu'il n'allait en aucun cas retourner près de l'auberge dans les jours qui allaient suivre pour éviter de croiser Clarice. Même s'il avait envie de prendre de ses nouvelles, il n'allait pas céder et il était bien décidé à la revoir uniquement lorsqu'il serait absolument sûr de la décision qu'il allait prendre.
Il était hors de question de laisser qui que ce soit ou même quoi que ce soit l'influencer d'une quelconque manière dans sa décision. C'était quelque chose qu'il devait faire seul et sans l'aide d'un adulte même si au fond de lui, Ael était bien conscient qu'il aurait donné n'importe quoi pour connaître l'avis de son frère. Il aurait aimé obtenir quelques-uns de ses conseils pour l'aider dans son choix mais ce n'était pas possible. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était d'imaginer ce que Aldwin aurait pu lui dire s'il avait été là.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Don't runaway [Ael Silal]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Don't runaway [Ael Silal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: Archives des RPs : Opale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit