Karnevale Avenue

blblbl
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Lun 28 Mai - 21:35

Tu relevas la tête, quittant du regard la table d'opération occupée par un corps sans vie. Un nouvel échec. Le cobaye – de sexe masculin – n'avait pas supporté la nouvelle injection. Il avait pourtant résisté jusque là... à croire qu'il ne valait rien au final. Tu pinças les lèvres et te détournas du cadavre, n'y accordant plus la moindre attention. Décédé, il ne t'intéressait pas plus qu'un grain de poussière intéressait la saleté. Un pli se traça sur ton front, tranchant avec ton éternel masque lisse, exempt de toute émotion. C'était le troisième échec depuis le début de la semaine. Pourtant, tous les cobayes avaient été choisis parmi les plus résistants... Tu ne saisissais pas ce qui clochait...
il te faudrait sans doute obtenir des rapports d'autopsie afin de déterminer l'anomalie et l'éliminer à l'avenir...

Tu quittas la salle, voulant te changer les idées, ou au moins t'éloigner de la source de ton mécontentement. Traversant les couloirs du laboratoire principal de l'ARK, tu remontas ensuite vers les bureaux, décidant de t'y isoler un moment, et d'y chercher de possibles données pour commencer à éliminer les hypothèses que tu échafaudais au fur et à mesure que tes pas t'éloignaient des salles d'expérience.
Trouver de la nouvelle chair à expérimenter n'était pas chose compliquée, mais buter à quelques pas d'un produit capital pour votre œuvre t'agaçait dans le fond, bien que personne ne le voie en toi, puisque tu t'efforçais de taire toute émotion en présence d'un autre être humain.

Tu croisas quelques personnes auxquelles tu accordas un léger signe de tête pour les saluer, sans t'arrêter pour discuter. Tu n'en éprouvais jamais le besoin, ni même la volonté. Encore que... Si tu avais croisé Valentina, tu lui aurais adressé la parole, au moins pour la tenir au courant de ce nouvel échec... La porte de ton bureau se profilait, à quelques pas de toi. Tu avalas la distance au même rythme que d'habitude, bien que pour une fois, tu aies envie de t'enfermer le plus rapidement possible.
Tu entras, refermant la porte avec douceur et calme, comme tu le faisais quotidiennement. Personne n'avait perçu de changement en te croisant, c'était certain. Tu posas tranquillement ton séant sur ton siège de bureau, ouvrant un tiroir pour y prendre quelques feuilles, sur lesquelles tu apposerais tes notes. Tu disposais d'un ordinateur, très performant d'ailleurs, mais tu jugeais une feuille et un crayon bien plus utiles pour y consigner et rayer tes hypothèses. Tu te servis néanmoins de l'engin pour y chercher des rapports archivés et tu les lus cherchant à trouver des points communs.

Après plusieurs minutes à lire, tu éprouvas un léger agacement, ce qui te fit pincer les lèvres. Non, ça n'allait pas, tu étais bien plus contrariée que ce que tu voulais bien laisser croire. Tu détachas ta longue crinière couleur ébène, que tu avais relevée pendant que tu t'occupais de l'expérience, et tu passas lentement tes doigts dedans, comme pour y chercher des nœuds – inexistants malgré la longueur qu'ils mesuraient – et tu entortillas ensuite une mèche autour de ton index. Ton esprit dériva, se remémorant qu'Elle jouait parfois avec tes cheveux et que tu trouvais cela bien plaisant. Tes yeux se fermèrent et lorsque tu les rouvris, ton espoir vain de la voir se tenir devant toi mourut. Combien de fois avais tu espéré ? Tu ne savais plus... Tu ne voulais plus compter.

Ton humeur déclinait au fil des minutes et tu espéras que la journée ne durerait pas entièrement comme cela, sinon, elle risquait d'être bien trop longue à ton goût. Ton regard erra à nouveau vers l'écran de l'ordinateur, qui semblait te narguer avec ses rapports dont tu n'arrivais rien à tirer... Tu avais envie d'un bon café, mais aussi de souffler... La porte de ton bureau s'ouvrit sans qu'on ait frappé contre, sans que tu aies autorisé qui que ce soit à rentrer. Tu n'appréciais pas que l'on entre dans ton bureau comme dans un moulin mais étrangement, la vue de Sergueï Sakharov, ton supérieur, fit disparaître tout bonnement ton mécontentement. Cela ne te gênait nullement qu'il soit entré sans ta permission.

« Bonjour Sergueï. Vous avez besoin de quelque chose. Un problème peut-être ? »

Tu venais t'exprimer de façon froide, pour le cas où il aurait été accompagné. Ton masque glacial habituel...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Mar 29 Mai - 16:24

[Ce rp se situe après celui que je fais actuellement avec Andy;)]


La porte s'ouvrit simplement, comme s'il était entré dans son propre bureau, mais de toute façon, avec elle, c'était du pareil au même. Elle avait du reconnaître sa démarche habituelle, calme mais assurée, montrant clairement qu'il était le patron. Son trench coat habituel, laminé par les années, claquait contre ses mollets, l'enveloppant comme le plumage luisant d'un corbeau. Comme à l'ordinaire, il avait chaussé des lunettes noires qui interdisait à quiconque de le regarder dans les yeux, alors que lui pouvait admirer son environnement comme s'il ne portait que de simples lunettes de vue. Son humeur n'influençait en rien l'expression de son visage, mais cette fois-ci, il se trouvait que ses pensées concordaient parfaitement avec ses traits tirés par la déception.

La porte claqua derrière lui, indiquant à cette seconde partie de lui-même qu'il était seul et qu'elle pouvait s'adresser à lui en toute intimité. Elle le comprendrait. Elle le comprenait toujours. Il lui adressa un simple signe de tête pour la saluer, avant de prendre place sur un fauteuil inconfortable, en face du bureau qui les séparaient.
Sa carrure rendait l'objet si petit qu'il semblait avoir été taillé pour un enfant. Il ne cala pas son ossature contre le dossier, comme il le faisait d'ordinaire mais s'avança plutôt sur l'assise, le regard glacé par le dépit.

-Pourquoi ça a raté, Freyja ?


Par ça, il entendait bien sûr cette expérience sur laquelle elle travaillait depuis un certain temps, retranscrivant ses rapports parfois tard dans la nuit, comme une secrétaire acharnée.

-Je suis revenu de la cellule de Jacobsen, il a l'air de s'en sortir. Difficilement, mais il a l'air de s'en sortir. Pourquoi toutes ces expériences foirent, alors ?

Il n'attendait pas un rapport complet étant donné qu'elle semblait revenir du laboratoire où elle exécutait ses macabres expériences. Contrairement à Sergueï, elle maîtrisait bien plus le domaine pratique du Karnevale. Lui ne se contentait que de capturer cette essence, comme le faisaient autrefois les scientifiques à la solde de Raziel, et de rejeter la larve dans les ruines d'Alzen, afin qu'elle y mène le moignon de vie qui lui restait.
On ne ressortait pas indemne d'une expérience sur le Karnevale, que l'on soit bourreau ou cobaye.

Agacé, il saisit une cigarette dans son paquet avant de l'allumer – il dut s'y reprendre à plusieurs fois. Lui qui savait pourtant maîtriser ses émotions avec une grande faculté, ne pouvait ici que céder à la colère, tant il était à cran.
Il n'allait pas renvoyer Freyja, bien sûr – était-ce de sa faute ? - s'il y avait une personne qui pouvait comprendre son désarroi actuel, c'était bien elle.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Mar 29 Mai - 18:54

Tu le regardas marcher tranquillement dans ton bureau, alors que la porte claquait derrière lui. Vous étiez seuls, tu n'aurais donc pas besoin de jouer l'employée hautaine, distante et glaciale, cependant respectueuse. Ses traits montraient qu'il n'était pas de bonne humeur. Avait il eu des « contretemps » ? Il s'installa sur un des deux fauteuils de l'autre côté de ton bureau. Vous vous faisiez face, et bien que tu sois celle derrière le bureau, tu savais qu'il était ton supérieur hiérarchique et que c'était lui qui menait la danse de la conversation, la danse tout court même. Toi, tu suivais.
En dehors des politesses d'usage, c'était toujours lui qui parlait le premier. Cette fois ci ne ferait pas exception. Tu attendis, fixant les lunettes de soleil qui masquaient ses yeux à ta vue. Tu savais qu'il te regardait. Avec d'autres il fermait parfois les yeux, les écoutant déblatérer. Un manque de respect certes, mais comme il ne se conduisait pas ainsi avec toi, cela ne te gênait pas.

La question épineuse tomba. Pourquoi tu avais échoué... C'était justement ce que tu te demandais. Tu n'avais pas encore pu te plonger dans les rapports pour lui donner une réponse claire. Après un petit temps de silence, il poursuivit, pendant que toi tu réfléchissais, des fois qu'un éclair de génie te prenne et que tu puisses lui annoncer ce qu'il venait de te demander.
Jacobsen... Valentina t'en avait parlé. Elle avait décidé de prendre en charge les expériences à son sujet, cela témoignait de l'intérêt qu'elle lui avait trouvé. Qu'avait il donc de si spécial ? Si même Sergueï se déplaçait pour le voir, c'était qu'il devait être un sacré numéro. Et apparemment la source de son état actuel.
Tu réservas à plus tard la réponse à la question qu'il t'avait posée, sortant un cendrier d'un tiroir de ton bureau que tu déposas devant lui, sachant pertinemment qu'il allait se mettre à fumer.

« Jacobsen... – un temps de silence - Tu n'es pas le premier à m'en parler. Valentina m'a tenu un long discours sur lui. Je crois que je ne tarderai pas à lui rendre visite. »

Ta curiosité avait été éveillée, bien que dans le fond tu doutasses que le voir change quelque chose à ta vie. Tu irais donc voir l'attraction actuelle de vos laboratoires dans un temps prochain, avant de repartir te plonger dans ton travail. Tu gardas un moment le silence, le contemplant se battre avec sa cigarette et son briquet. Il n'était vraiment pas en forme.

« Je te répondrai clairement lorsque j'aurai pu examiner en profondeur la question. Je n'en suis qu'au stade d'hypothèses multiples. Sans doute la présence ou l'absence d'un gène. Ou peut-être un gène muté. »

Tu te tus, regardant en biais l'écran de ton ordinateur, avant de reporter tes yeux pâles sur Sergueï.

« Le nouveau jouet de Valentina te préoccupe. »

Ce n'était pas une question, ton ton en témoignait. Reprenant entre tes doigts fin le stylo que tu avais abandonné lorsque ton patron s'était invité, tu ajoutas une hypothèse dans ta liste de notes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Mer 30 Mai - 14:27

La cendre de la cigarette de Sergueï tomba dans le cendrier gentiment préparé par Freyja qui décidément, le connaissait trop bien. Il saisit l'objet avant de le poser en équilibre sur un genou dont la jambe était croisée en travers de l'autre. La nicotine ordonna progressivement à ses bras de cesser de trembler, aidée par son bienveillant Karnevale de toxico.
Lorsqu'elle expliqua tout haut ses pensées muettes, il ne put qu’acquiescer d'un signe de tête.

-Il ne fait que me montrer une fois de plus les motivations de cette organisation de fous. Chacun est enrôlé ici de force, par haine ou par vengeance, même s'il se porte volontaire. C'est malheureusement loin de la famille que j'imaginais...

Il tira une bouffée agacée de sa cigarette et regard, les yeux vides d'intérêt, le volute de fumé produit qui se tortillait dans une danse macabre au dessus de sa tête, quelques instants suspendus dans le temps, avant de disparaître, avalé par le plafond bas et décrépi.

-J'en suis à me demander comment va finir l'ARK, s'il n'y a plus de vengeance ? Qu'est-ce qui la fera vivre, quand il n'y aura plus rien à venger ?

Freyja elle-même connaissait déjà la réponse. Elle était claire comme de l'eau de roche, dans ces abîmes radioactifs qui les emprisonnait, avalant leur perception du temps, de la lumière et de l'espace. L'ARK aurait une fin, comme toute chose, mais lorsqu'elle s'écraserait, que deviendraient ceux qui l'avaient servis, s'ils n'étaient pas morts ?

-Ce gamin fait parti de ceux qui veulent retrouver le pépé Raziel pour lui faire bouffer ses tripes. Il est si jeune qu'il ne comprend pas encore que si quelqu'un ose encore défier Raziel, ce ne sera pas un petit combat de pédés en chaleur.

Il fit tomber la cendre dans le récipient incolore qui donnait l'impression que les cendres tombaient sur ses genoux.

-Ce sera la guerre. Raziel a été trop humilié par son bâtard et le président actuel pour se laisser faire à nouveau. Il ne s'écrasera pas, il prépare sa vengeance, encore une, dans l'ombre de Yria McLewyn.

Ses yeux pâles vagabondèrent sur les murs aussi froids que leur propriétaire. Sur leur corps nu s'étalaient les lourdes images de son passé, un passé dévoré dans sa presque totalité par les caprices d'un Raziel autrefois déchaînés par ses idéaux imposants et imposés.

-Je ne veux pas revivre cela. Tu connais comme moi les dommages d'une guerre, tu peux comprendre.

Oh oui, elle pouvait comprendre. Mieux que n'importe qui.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Mer 30 Mai - 16:57

Ses bras cessèrent de trembler après qu'il eut empli à plusieurs reprises ses poumons de la fumée de cigarette. Tu te contentas d'attendre qu'il explicite ce qui le turlupinait, le fixant de ton regard acier. Il commença par énoncer une vérité générale, à savoir que vous étiez tous ici pour des raisons – à la base – autres que la simple curiosité scientifique. Oui... Si Elle avait toujours été de ce monde, jamais tu ne serais venu te perdre dans les ruines d'Alzen, jamais tu n'aurais rencontré Valentina, jamais tu n'aurais rejoint les rangs de l'organisation... Mais avec des si, on mettait Amenthalys en bouteille, c'était bien connu. Le fait était que tu étais là, et que tu y resterais. Tu croisas tes mains sous ton menton, ton stylo croisé entre deux de tes doigts, alors que tes coudes étaient appuyés sur ton bureau. Tu l'écoutas poursuivre, ton pli soucieux revenu sur ton front.

« L'A.R.K. redeviendra poussière ce jour là. Et il y a de fortes chances pour que nous fassions partie de la poussière. »

Inutile de se voiler la face, tu préférais énoncer la vérité telle qu'elle l'était. De toute façon, Sergueï n'aurait pas apprécié que tu fasses une envolée lyrique sur sa question. Avec lui tu parlais toujours très franchement.

« Et si nous ne retournons pas à la poussière lorsque cela arrivera... alors... on finira sans doute au Camp Rouge. Je doute qu'une reconversion soit possible. Ni même qu'elle soit désirée. »

Tu décroisas tes mains, et ton stylo bien en main, tu entouras l'hypothèse d'un gène déficient. Tu savais réfléchir en même temps que tu entretenais une conversation, bien que dans le fond, ton esprit soit plus orienté vers la conversation que vous aviez. Tu t'apprêtais à rayer l'hypothèse de l'absence de gène lorsqu'il énonça les motivations du bonhomme. La pointe de ton stylo s'immobilisa juste au dessus de ta feuille alors que tu fixais Sergueï avec la plus grande attention, avant de laisser choir ton instrument d'écriture au fur et à mesure qu'il poursuivait son propos. Ta main tremblait. Tu t'empressas de la faire disparaître sous le bureau.

Non, tu ne voulais pas revivre ça, toi non plus. Tu ne voulais pas... revoir le corps d'un être aimé inanimé, parmi des décombres. L'image de Son corps mort flottait clairement devant tes yeux, remplaçant Sergueï. Tu portas vivement une main à ton front alors que tu fermais les paupières avec force, t'efforçant de chasser les souvenirs qui affluaient en toi. Pour un peu, et tu aurais entendu les cris de ce jour. Pour un peu, et tu aurais revécu cette scène, que tu t'efforçais de barricader au fond de ton être.

« Nous devons damer le pion à tous les autres. Avorter ce qu'ils fomentent. Et calmer les plus fougueux parmi nous. »

Tu faisais en l’occurrence référence à Jacobsen. Ta main ne tremblait plus. Tu avais à nouveau enfermé tes émotions dans un carcan glacé et ton calme était donc retrouvé. Tu repris le stylo que tu avais laissé échappé plus tôt, et tu rayas l'hypothèse du gène absent – un peu énergiquement d'ailleurs –. Tu n'étais pas tout à fait remise tout compte fait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Mer 30 Mai - 18:41

Son ton franc le rassura presque et esquissa, comme une sorte de calmant bien dosé, un changement d'humeur que même son propre Karnevale n'aurait pu orchestré de manière si mesurée. Freyja possédait une qualité très rare : l'honnêteté. C'était davantage pour cela qu'il l'appréciait plus que les autres, qu'il la trouvait si différente.
Freyja, toute nue dans son anxiété grandissante face à ses yeux impassibles, semblait être une parfaite expression de la normalité, mais une normalité si recherchée qu'elle devenait extraordinaire.

Sergueï secoua la tête lorsqu'elle évoqua le Camp Rouge. Parce qu'il se refusait à y aller et qu'il essayait chaque fois de se convaincre un peu plus que c'était impossible.

-Non. Ehma Riley ne nous enfermera pas dans le Camp Rouge, parce qu'elle est honnête, elle finira par avouer, même si cela doit la couvrir de honte, qu'elle a été un temps complice de l'ARK, car c'est grâce à elle que nous avons des cobayes si résistants.


Il se pencha en avant, comme pour lui faire une énième confidence.

-Et tout le monde l'admire tant et si bien qu'on osera pas nous faire du mal. Mais là n'est pas le problème. Pourquoi continuer à vivre si on a pas de but ?

Il soupira, déçu par sa propre attitude d'adolescent pré-pubère qui déprime, parce que la vie, c'est moche. Son évocation de la guerre avait frappé Freyja en plein cœur alors qu'il ne l'avait pas souhaité. Il oubliait parfois qu'ils se connaissaient si bien que chacun était libre de frapper l'autre où il voulait, de la manière dont il le souhaitait, sans que l'autre ne puisse se défendre. Les armes de l'amitié étaient malheureusement les plus dangereuses.

Sans tenter de l'apaiser, il se tut, respectant sa faiblesse passagère, de sorte qu'elle puisse lui répondre de manière intelligible lorsqu'il allait reprendre la parole. Il détourna les yeux également, brusquement passionné par la cigarette qu'il était en train de terminer, et qui filait dans l'air sans vent, aussi bien que le temps lui filait entre les doigts.

-Ainsi tu peux comprendre ma mauvaise humeur...Car j'y ai pensé moi aussi. Il est triste de subodorer qu'il va falloir tuer les fougueux pour tuer l'embryon de leur haine.

Il écrasa sa cigarette dans le cendrier qu'il posa sur le bureau.

-Qu'est-ce que tu écris ?








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Jeu 31 Mai - 0:08

Selon lui, le fait d'avoir des contacts avec Ehma Riley vous permettrait d'éviter le Camp Rouge. Tu restais sceptique sur la question. Les gens retournaient si facilement leur veste. Certes, les militaires avaient leur sens de l'honneur, et il semblait qu'elle ne fasse pas exception à la règle, mais elle demeurait humaine, comme chacun d'entre vous, et donc capable de lâcheté. Il se pencha vers toi, certifiant que vous n'auriez rien à craindre étant donné sa popularité... Avant de t'avouer le fond de sa pensée. Ainsi c'était donc cela... Toi même tu t'étais posé la question à plusieurs reprises, et tu ne pus lui répondre que ceci.

« Nous n'aurons pas le courage de mettre fin à nos jours Sergueï... Nous sommes trop lâches pour ça. La preuve, nous sommes encore là. J'aurais pu me tuer des dizaine de fois depuis que... »

Ta voix s'était brisée, et tu savais qu'il n'était pas nécessaire de reprendre ta phrase. Le schéma analogue aurait pu être apposé à Sergueï... Et le fait était que vous étiez encore là, sur Sphéra, tous les deux à errer, deux êtres incomplets à qui l'on avait arraché le cœur...

« Nous resterons là, à survivre. Parce que c'est ce que nous faisons, non ? À quand remonte ton dernier rire sincère Sergueï ? Je ne me souviens pas d'avoir ri récemment. Vous avez mis du baume sur mon âme ici, mais... Je ne peux pas qualifier mon existence de vie... »

Tu te tus à nouveau. Tu étais bien bavarde aujourd'hui... En même temps, il fallait parfois énoncer clairement les choses. La discussion d'aujourd'hui n'était pas de celles où l'on pouvait se contenter de répondre par monosyllabes ou par un signe de tête.

« Valentina n'approuvera pas cette idée... Et je ne me dresserai pas face à elle. Et toi non plus. Si nous voulons tuer les embryons fougueux, il faudra que ça n'aie pas l'air de notre main... ou agir dans l'ombre... »

Tu le fixas un moment, alors qu'il écrasait sa cigarette, te retenant de poursuivre ta phrase inachevée. Tu profitas de la possibilité qu'il venait te donner de repousser la suite à plus tard.

« Je raye mes hypothèses, les unes après les autres. Je penche pour un gène muté... » Tu reposas ton crayon, enfonçant ensuite ton dos dans le dossier de ton inconfortable fauteuil. « Veux tu que je m'occupe du cas Jacobsen? »

Ta proposition pouvait être prise de deux façons : veiller à ce que la suite des opérations le concernant se déroule pour le mieux... Ou tuer l'embryon fougueux... Ta voix froide ne trembla pas lorsque tu clarifias ta pensée.

« Il doit être très instable... De la légitime défense... Valentina me pardonnera après un long moment... Ou me tuera si elle ne supporte vraiment pas qu'on ait brisé son caprice. »

Tu restais terre à terre. Cinquante pourcents de chance d'en réchapper... Vingt-cinq étant donné le caractère de Valentina.
Ta proposition était folle, suicidaire même... Passible de mort si elle l'apprenait... Mais tu restais – et resterais franche et honnête – envers Sergueï. Il n'aurait après tout que quelques mots à te dire pour décliner ta proposition, et tu t'y tiendrais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Jeu 31 Mai - 7:42

Un sourire sincère étira les lèvres de Sergueï, comme un embryon de lumière dans ce sombre bureau.

-Tu causes beaucoup aujourd'hui, ma belle.


Ce n'était pas un reproche, il ne se lassait pas d'entendre sa voix. Non pas parce qu'elle disposait d'un charme ravageur – ce qui était vrai, de toute façon – mais il avait l'impression de trouver dans la portée des sons sortant de sa gorge un appui sur lequel il pouvait compter en toutes circonstances, même les plus graves et les plus difficiles à vivre.

Il ne pouvait que comprendre tout à fait le ressenti de Freyja. Il devait être la seule personne à qui elle pouvait se confier de cette manière. Il pouvait comprendre que lorsque nous perdions toute racine, incarné sans vantardise par les membres de notre famille, ou la personne que l'on aimait, la vie ne valait plus la peine d'être vécue. Il était terriblement difficile de reconstruire les appuis qui se durcissaient depuis des années. Sergueï et Freyja en avaient fait la cruelle expérience et ils ne pouvaient pas éprouver la fierté d'avoir réussi à totalement se reconstruire après ce qu'ils avaient vécu, c'était impossible.
L'injustice du monde lui donnait la nausée.

-Tu ne peux pas t'occuper personnellement de lui car même s'il est charcuté par une équipe de plusieurs personnes, il reste la proie unique de Valentina. Même les ombres les plus ténébreuses ne pourront cacher nos agissements tant elle est attentive à ce qu'il peut souffrir en ce moment. C'est son bébé.

Il pouffa nerveusement, cherchant dans ses souvenirs.

-Un genre de cobaye qu'on a pas connu depuis longtemps !


Il faillit éclater de rire en entendant sa propre plaisanterie lorsque Freyja lui annonça des plans que visiblement, elle orchestrait depuis un certain temps. Quel plaisir de voir le reflet de soi même lorsque celui-ci pense la même chose que vous !
Il ne se doutait cependant pas qu'il serait aussi déterminé et aussi effrayant que Freyja le laissait paraître. Peut-être parce que ces caractéristiques appartenaient seulement à cette seconde moitié de son âme.

Il se leva, lorsque Freyja anticipa la réaction de Valentina face à ce qu'elle allait faire. Il contourna le bureau et posa une main sur l'épaule de son amie.

-Je te crois capable de faire une chose pareille, mais tu ne connais pas Valentina. Elle protège Jacobsen. Si tu le tues, elle prendra cela comme une trahison. Valentina est dévorée par la vengeance, c'est après tout la créatrice de l'ARK et de ses principes. Elle ne connaît pas le pardon, elle n'est amie qu'avec la haine qui la dévore comme l'acide de son Karnevale.

Il secoua la tête, l'air grave.

-Jamais elle ne te pardonnera. Jamais. C'est pourquoi nous devons montrer notre maturité face à ces événements. Je pense que nous ne devons pas toucher à Jacobsen, tout simplement parce que je sais qu'il ne tuera pas Raziel...puisque même Howard n'a pas réussi à le tuer. Ce gaillard est plus puissant qu'on ne le croit visiblement, et avec les mois, il se sera sans doute assagi derrière ses murs de mine.

« En revanche...Je pense que nous pouvons nous occuper, même dans la lumière de nos petits collègues un peu trop en colère....








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Jeu 31 Mai - 9:43

Un tic agita tes lèvres lorsqu'il énonça lui aussi que tu parlais pas mal aujourd'hui. C'était ta façon de sourire, à croire que tes zygomatiques étaient trop gelés pour que tu puisses faire plus. C'était la vérité dans un sens... Peut-être qu'un jour tu réussirais à en esquisser un vrai, comme avant.

Tu restas silencieuse lorsqu'il réduisit ta proposition à néant. Et il avait bien raison ; Ton esprit avait l'air d'avoir voulu occulter que Valentina couvait son oisillon avec toute l'attention du monde, tu n'aurais pu passer inaperçue... Il vint poser une main sur ton épaule, poursuivant...
Oui, en réalité, tes chances de survie suite à ton acte meurtrier étaient égales à zéro, tout bonnement. Valentina était une Reine Vengeresse, une Reine Impitoyable. Toi tu n'étais qu'une simple sujette, que l'on pouvait remplacer si le besoin s'en faisait sentir.
Ton silence perdura alors qu'il continuait, te prouvant par a+b la folie de ta proposition. Il connaissait Valentina bien mieux que toi dans le fond, et il était ton supérieur. Tu ne t'opposerais pas à ce que tu considérais comme un ordre : ne pas toucher à Jacobsen.
Tu irais quand même lui rendre visite, tu voulais vraiment voir ce qu'il était, observer la haine et la rancœur qui rongeaient son âme...

« Il est vraiment quelque chose, hein... »

Une note de mépris suintait dans ta voix. Tu détestais ce nouveau cobaye avant même de l'avoir vu... Peut-être réviserais tu ton jugement une fois face à lui, mais tes impressions premières étaient souvent les bonnes.

« C'est entendu, je m'abstiendrai de faire quoi que ce soit à son poulain. 'Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage...' »

Cette maxime, tu la tenais de vieux documents ressortis après la chute de Raziel, et elle traduisait parfaitement ce qu'il vous faudrait faire face au cas Jacobsen. Tu posas une main par dessus celle qu'il avait déposée sur ton épaule, alors qu'il te proposait de vous occuper de vos collègues impétueux. Vous étiez en accord parfait. À croire que vous lisiez mutuellement dans les pensées de l'autre. Tu appréciais vraiment que vous ayez en tête les mêmes plans... et que vous vous tempériez mutuellement si besoin était. L'un finissait toujours par dire ce que l'autre pensait tout bas. Tu fermas les yeux, calme, alors que tes lèvres étaient agitées par un nouveau tic.

« Cela me va. Il va y avoir de quoi faire... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sergueï A. Sakharov
DSK

♦ Messages : 723
♦ Messages RP : 149
♦ Inscription le : 20/04/2012
♠ Humeur : Froide
♠ Emploi : Directeur de l'ARK
♠ Karnevale : Drug : Inflige à son corps ou a autrui les bénéfices ou maléfices d'une drogue prise à forte dose.

MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Sam 2 Juin - 11:27

-Disons qu'il est le cobaye le plus intéressant qui ne lui ait jamais été donné de martyriser.

L'empathie qu'il éprouvait pour Valentina transférait sur sa propre personne des sentiments qu'il n'éprouverait peut-être jamais. Son sadisme – comme celui de beaucoup d'employés de l'ARK, aussi puissants soient-ils – n'égalait en rien la vengeance sans passion humaine qu'éprouvait la jeune femme, ce monstre à mamelles encore à l'état d'embryon.

Les rictus exprimés par Freyja, certainement pour le rassurer, l'intimèrent à contourner de nouveau le bureau pour regagner l'autre côté. Il s'approcha d'une fenêtre grossièrement taillée dans la pierre, qui permettait aux employés de ne pas déprimer dans l'obscurité. Une vite ciselée, rayée, sur le point d'être brisée par endroits, donnait à voir le triste spectacle qu'offrait la Zone Alzen.

Sa terre trop dure était lézardée par les explosions orchestrées au dehors, par les éclats d'acier qui tels des éclats d'obus, s'étaient enfoncés plus loin qu'ils n'auraient espéré un jour le faire : sur terre. Le nuage immobile, camisole de force pour tous les aliénés qu'il emprisonnait, se dressait tel un dôme protecteur de la réalité, au dessus de leurs têtes.
Quelques expériences ratées erraient, sans but ni pensées. Cherchaient une proie. S'écrasaient au sol, à bout de forces.

Une figure tremblante, pourvue de membres difformes, qui n'avait plus rien d'humain, tourna sa tête en direction des laboratoires. Croisa le regard de Sergueï de ses yeux jaunes, animés par une haine sans fond.
Malgré lui, le directeur de l'ARK tressaillit.

-Il faut tous les tuer.


Son ton avait été aussi dur que celui qui lui permettait de donner des ordres. Il se tourna en direction de Freyja, le regard glacial.

-Il n'est même pas nécessaire de mener une enquête. Il suffit de le voir dans leurs yeux, de sentir cette aura putride et avide qu'ils dégagent. Même leurs paroles sont des jurons. Recrute ces saloperies, fais-en des cobayes s'ils te permettent de réussir les expériences. Débarrasse-t-en s'ils ne sont pas utiles à tes yeux.


Ses mains se rejoignirent derrière son dos immense.

-Je m'occuperai personnellement des réactions que Valentina pourrait avoir à ce sujet.








Ava by Elliott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   Sam 2 Juin - 12:01

Il retourna de l'autre côté du bureau et se dirigea vers une fenêtre, à travers laquelle il se mit à regarder, pendant que toi même tu l'observais. Il tressaillit au bout de quelques minutes et déclara d'un ton dur quelque chose qui te fit froid dans le dos. Il fallait tous les tuer... Sans enquête. Se contenter de frapper là où tu le jugerais nécessaire – enfin non, là où Il le jugerait nécessaire puisque tu n'étais qu'un pantin à ses ordres dans le fond – et le laisser se charger de Valentina.

Tu ne bronchas pas sous son regard glacial, ni sous la puissance que son être émanait à cet instant. Tu croisas tes mains sur ton bureau en le scrutant longuement. Jugerait-il qu'un jour toi aussi tu serais bonne à devenir un cobaye, une expérience ratée ? Que tu serais bonne à jeter à la poubelle, au milieu des ruines de l'ancienne Alzen ? Finirais tu par errer comme une âme en peine, le cerveau et le corps en miettes ? À l'écouter comme cela, tu en avais l'impression.
Mais peut-être était ce le... cycle de la vie ? Si par vie on entend le droit de remplacer quiconque dès que l'on trouve une préférence ailleurs. Tu n'étais sans doute qu'un pion sur l'échiquier dans le fond... Tant pis, tu servirais le Roi et la Reine avec loyauté, comme tu t'y étais engagée.

Tu quittas ton siège, et inclinas la tête vers Sergueï.

« à vos ordres. »

Tu avais abandonné le tutoiement employé plus tôt. Tu étais redevenue une simple employée au service de son patron. Plus de traces de familiarité ne t'étaient permises pour l'instant, du moins c'était ce que tu avais conclus suite à ses propos.
Tu rangeas les feuilles que tu avais sorties dans un tiroir, et reposa ton stylo dans le pot à cet effet, avant de mettre ton ordinateur en veille. Il était l'heure de faire une nouvelle rencontre...

« Je vais aller saluer Jacobsen et lui apporter de quoi manger, et j'ai également un rapport à rédiger. Vous le recevrez dans les plus brefs délais Sergueï. Bonne journée. »

Oui, tu avais l'art de redevenir aussi froide que la banquise en un rien de temps... Tu sortis de ton bureau après une nouvelle inclinaison de la tête vers Sergueï, et tu te dirigeas vers les salles d'expérience, afin d'y rencontrer le nouveau jouet de ta Reine.




[Voilou, je pense que cela clot notre topic ~ j'ai bien apprécié de rp avec toi et je me tiens à ta disposition pour un prochain =P]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Bad Mood [PV Sergueï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: ≈ Laboratoire Principal : Siège de l'ARK-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit