Karnevale Avenue

blblbl
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]   Ven 11 Mai - 19:46

[ Erwin Aindreas ]

« J'aimerais être une cigarette pour naître au creux de tes mains, vivre sur tes lèvres et mourir à tes pieds. »


identity card


Nom ▬ Aindreas
Prénoms ▬ Erwin
Surnom ▬ Je pense que mon nom est déjà suffisament court.
Âge ▬ 20 ans mais on s'en fout.
Lieu de Naissance ▬ Amenthalys
Rang Social ▬ Aristocrate mais à quel prix.
Sexualité ▬ Peu m'importe...
Métier ▬ Une catin, une prostituée, une putain, une fille des rues, une traînée, c'est comme cela que vous m'appelez, c'est cela?
Habitation ▬ Grands appartements dans le centre.

PARTICULARITÉS PHYSIQUES ▬
[ Son physique est décrit plus bas, avec son caractère, dîtes moi si vous voulez tout de même que j'ajoute quelques informations ici. ]



i got the power


KARNEVALE ▬
Mon Karneval c'est la maîtrise du son. Je peux l'utiliser seulement en chantant. Je peux en faire un chant désagréable et strident afin de détruire pendant plusieurs minutes l'ouïe de mon opposant ou, au contraire, en faire une chanson envoûtante qui enlève, durant quelques minutes, tout sentiment de haine chez mon adversaire. Bien sûr, l'effet ne dure pas longtemps et a la suite de mon chant ma tête bourdonne et j'ai des vertiges.

ARMES
Je porte toujours une arme blanche attachée au haut de ma cuisse, discret et efficace. Si je me rends dans des quartiers plus risqués, j'emporte un revolver, tout aussi discret et encore plus efficace.

ÉQUIPEMENT
Inutile. J'ai suffisament d'experience et de confiance en moi pour compter sur mes seuls charmes.



try to rule the world


CARACTÈRE ▬


- Tu me reconnaîtras?
- Comment pourrais-je oublié cette odeur de nicotine qui est incrustée sur les porcs de ta peau?


Sur ces mots, je me dirige vers le tas de vêtement qui jonchait le sol et entreprit de me rhabiller. Il me fixait toujours. Silhouette ondulante insensible au carrelage qui glace mes pieds nus, démarche alentie et gestes retenues. Ma colonne vertébrale ce courbe. Cet os que les hommes aiment longé de leur griffe en me crachant des mots doux a l'oreille. J'attrape les collants de mes mains squelettiques et les déroule le long de ma peau caramel. Il ne le voit pas mais je tremble. On ne s'habitue jamais a ces choses là, seulement… on se résigne, on met de côté nos sentiments, notre dignité. Toujours avec lenteur, j'enfile ma robe sur mon corps dénudé et agrippe mes chaussures a talons. Je pars, mon odeur de nicotine avec. Dans la chambre il ne reste plus que lui. Lui qui garde des traces de mon rouge a lèvres pourpre sur son corps, lui qui aimait passé ses griffes dans mes cheveux bruns, cet bête.

Beaucoup de personne aiment me raconter leur malheurs… sûrement parce que j'ai une tête a les avoir tous connus. Mais je n'ai jamais su m'arracher a la conversation, faire valoir mon désintérêt et couper net. Je laisse parler, en silence, la clope au bec. Parfois, on se rend compte que je suis là et alors on pose des questions et on adresse des remarques. Inéluctable. "Que signifit se tatouage sur ton dos? Qu'est ce que tu es mince! Tu te nourris correctement? … " Voilà pourquoi je préfère écouter au lieu d'objecter. Non que je n'aime pas parler mais, je n'éprouve pas le besoin de me confier.

Des malheurs j'en ai connus, pas autant que mon visage le laisse croire, mais autant que n'importe qui. Sauf que mon visage les accumule. Ce visage… Un regard s'attardant sur des broutilles inconséquentes et analysant des détails inutiles. Des lèvres couleurs cerises qui ne sont bonnes qu'a gardé ma cigarette a la bouche. De fins sourcils qui me dessinent, involontairement, un air mélancolique, un sourire qui se cache et un nez légèrement en trompette, le tout encadrer par des cheveux court et une frange mal coupé.

Ce qui peux attirer chez certains… clients, c'est le fait que j'évite de parler en leur présence. Un silence de sainte, obéissant a leur moindre caprice. Certains apprécient ma voix mais je préfère ne pas la faire entendre. J'ai du fumer autant de cigarette en 20 ans qu'un vieillard durant toute sa vie, ce qui fait de ma gorge… un bien beau bordel. Disons que ma voix éraillé donne l'impression qu'on m'écorche la gorge a chaque mots que je prononce alors mieux vaut me taire qu'avoir l'air de souffrir. N'est-ce pas vous, les hommes, qui dîtes: "soit belle et tais-toi" ? A vos ordre.

De la résignation, toujours, tout le temps.

PHOBIES
La saleté. Quoi?! Je suis une pute aristocrate, et alors?!



once upon a time


BIOGRAPHIE ▬


Une odeur de nicotine enveloppant le grand salon éclairé au feu de bois, la voix éraillé de ma tendre mère posant son regard envoûtant sur mon père, celui-ci jouant une douce mélopée au clavecin. La plupart de mes souvenirs se rapproche de ses moments magiques ou j'admirais innocemment l'amour de mes parents. J'étais trop jeune à l'époque pour remarquer les gravures du temps faîtes sur leurs beaux visages, la descente trop rapide des bouteilles de Bordeaux, les agrafes qui permettaient a leur éclatant sourire de tenir devant mes yeux étoilés. Je ne voyais rien, aveuglé par leur amour. Je les croyais musicien tant la voix de ma mère s'accordait parfaitement avec le clavecin mélodieux de mon père. Je les croyais amoureux tant la mélopée envoûtante qui me captivait paressait douce et séduisante. Je les aimais de tout mon coeur d'enfant.

Durant les révolutions, nous étions protégés par les relations avantageuses de ma mère. D'où les connaissait t'elle?

Ma tendre mère, comme je l'enviais à l'époque! Je comprenais la raison pour laquelle mon père tenait tant à elle. C'était sa muse, sa dulcinée… Je comprenais aussi que mon père était aussi aveugle que moi. Aveuglé par ses longs cheveux roux ondulant jusqu'au bas de son dos, ses grands yeux anormalement verts, sa peau légèrement doré et sa silhouette évangélique. Dès que mon père avait quelques soupçons sur ses activités, elle lui souriait tendrement et déposait un doux baiser sur les lèvres de son mari en répétant, comme à son habitude: " Ai confiance mon amour…" Et en amoureux qu'il était, ses soupçons s'envolèrent aussi rapidement que lui vers sa douce femme.

Le jour ou j'ai vu la crasse recouvrant les mains de ma mère, la noirceur de ses lèvres, les souillures sur son corps. Le jour ou je vis les larmes écoeuré de mon père couler interminablement sur son visage osseux et ses chétives mains tentant d'agripper désespérément son coeur. Ce jour là je sentis un grand vide remplir ma tête, une brise océanique sécher mes larmes et le voile de mes yeux tomber à mes pieds. Je vis mon père supplier ma mère, je le vis s'excuser de milles manières disant que c'était de sa faute, qu'il ne lui avait pas suffisamment montré qu'il l'aimait, qu'elle devait lui pardonner. Ma mère pleurer à son tour et lui priait d'arrêter, elle l'enlaçait, et lui murmurait entre deux larmes qu'elle l'aimait.

"Ai confiance…" Tu vois papa, ce qu'a donné ton amour éperdue pour ton épouse de marbre. Tu te mets à genoux et demandes pardon devant la femme coupable des faits dont tu t'accables! C'est une catin! Une trahison régulière, dont tu es l'époux seulement le jour. Elle t'as humilié, comment fais-tu pour vouloir encore d'elle? J'aimerais tellement être comme toi et oublier le nombre de lit qu'elle a partagé, j'aimerais vraiment pourvoir me rappeler seulement de sa voix et de ses cheveux roux dans lesquelles elle m'enveloppait étant petite. J'aurais voulut resté aveugle plus longtemps. Platon avait raison… nous ne sommes pas fait pour accepter la réalité telle qu'elle est.

Quand je pense que je suis devenue comme elle.

Mes parents ont vieillis, ma mère est malade de fièvre et mon père d'amour. Pour mon père, je devais entretenir la famille. Pour lui, je devais faire en sorte d'avoir suffisamment d'argent pour que ma mère ne meurt pas et lui à son tour. À contre coeur je repris le carnet d'adresse de ma mère et, par la même occasion, sa manie de fumer a chaque instant de sa vie. J'ai hérité de sa voix mélodieuse lorsque je chante et tout comme elle, dès que je parle ma voix s'éraille.

Je lui en veux. Mon pauvre père… elle l'a anéantit. Elle m'a anéantit. Je voulais être chanteuse, pas pute. Je voulais me retrouver à l'Opéra! Pas au lit d'inconnus…
pas comme ma mère.




who are you ?


Pseudo ▬ Ruru
Âge ▬ 17 ans
Moyenne de connexion ▬ 5/10
Niveau de RP ▬ Convenable
Multicomptes ▬ Nap! Première fois ici. ^^
Comment avez vous connu le forum ▬ Sur un Top 50 des rpg.
Avez vous bien lu le règlement ? ▬ [CODE OK]
Personnage sur l'avatar ? ▬ Original de Vavanemo
Autres ▬ Nap! Aucun.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]   Sam 12 Mai - 11:28

Bienvenue \o


Juste pour te dire que bah j'ai bien aimé ta fiche, surtout la bio' de ton perso =3
Revenir en haut Aller en bas
Terek Vöronov
Terek Vöronov
ta soeeeuuur

♦ Messages : 407
♦ Messages RP : 97
♦ Inscription le : 27/04/2012
♠ Humeur : Jouasse (◕‿◕✿) ou pas.
♠ Emploi : Prostituée (ex-Artemys)
♠ Karnevale : Annulation de tout Karnevale extérieur.

MessageSujet: Re: La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]   Sam 12 Mai - 13:19

Bienvenue sur KA héhé~~~

Alors alors, tout ce qui est caractère/background/etc. ne me pose aucun souci. Un petit truc qu'il faudrait que tu développes/modifies un peu par contre au niveau de son Karnevale. 'fectivement quand on parle de maîtrise dans les pouvoirs Amenthalysiens c'est la maîtrise au sens "j'en fait ce que je veux mais dans la mesure des propriétés de l'élément concerné". Donc pas d'émissions de monoxyde de carbone avec une maîtrise de l'eau par exemple. Par conséquent je comprends qu'elle puisse exploser les tympans des gens mais le reste je sais pas (et là c'était juste une image et honte sur moi et toute ma descendance) huhu, d'autant plus que les limites sont pas clairement fixées donc on se demande si, par exemple, Erwin est affectée par son propre bruit insoutenable quand elle en émet un ou si ça a des conséquences physiques sur elle ou quoi.

Donc t'apportes un peu plus de précisions là-dessus ça devrait pas poser problème pour te valider c:




Autres comptes : Nadia Aung ; Adolf Fleisch
Avatars ©️ moi-même.
Userbar graphée par Czeslaw ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gijinkapkmn.forumactif.org/
Invité


MessageSujet: Re: La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]   Dim 13 Mai - 17:16

Merci! 8D
Ravie d'être parmi vous! \o/
J'ai changé pour la description de mon Karnevale, c'est mieux comme ça?
Revenir en haut Aller en bas
Terek Vöronov
Terek Vöronov
ta soeeeuuur

♦ Messages : 407
♦ Messages RP : 97
♦ Inscription le : 27/04/2012
♠ Humeur : Jouasse (◕‿◕✿) ou pas.
♠ Emploi : Prostituée (ex-Artemys)
♠ Karnevale : Annulation de tout Karnevale extérieur.

MessageSujet: Re: La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]   Dim 13 Mai - 18:43

Tout est réglo donc, tu es validej§ bon jeu~




Autres comptes : Nadia Aung ; Adolf Fleisch
Avatars ©️ moi-même.
Userbar graphée par Czeslaw ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gijinkapkmn.forumactif.org/
Invité


MessageSujet: Re: La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]   Dim 13 Mai - 20:09

Thank's! : D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Nicotine d'Erwin ~ [présentation terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karnevale Avenue :: Archives des Fiches-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit